Interview de Mat HDX

Photo_6

Mat Hdx, 33 ans, réalisateur pour Jacquie et Michel, nous parle de son métier avec passion et générosité. Avant tout amoureux des gens, il aime les mettre en valeur et leur permettre de réaliser leurs fantasmes dans le respect et la bonne humeur.

Enzo Lavilezzi : Une question m’intrigue, pourquoi ce surnom Mat Hdx ?

Mat Hdx : J’étais fan de Harley Davidson à la base et j’ai rajouté un x pour le cul !

Comment as-tu découvert le porno ?

Mat : J’avais 14 ans, j’ai vu un film de Lætitia.

En qualité d’acteur tu as tourné pour de nombreuses productions :
Jacquie et Michel, Union, Fred Coppula, Dorcel, MSTX, Sweet Prod, Eurofirst, Telsev, Hammer… Quelles expériences de tournage gardes-tu particulièrement en mémoire et pourquoi ?

Un tournage pour Union tourné par Kris Bakelit, la première fois que j’avais une équipe de 10 personnes autour de moi ! J’avais passé un cap, ce n’était plus de l’amateur. Au cours de ces différents tournages, j’ai réalisé quelques-uns de mes fantasmes comme tourner avec Angel Summers, Jasmine Arabia, Clanddi Jinkcego… de très bons souvenirs !

photo_2Quels sont tes maîtres en matière de réalisation ?

Kris Bakelit, je suis très fan de son travail. Il a une touche cinéma bien à lui. J’ai l’impression d’apprendre chaque jour à ses côtés. C’est un bonheur de pouvoir se remettre en question et progresser. Par ailleurs, j’aime les réalisations de Fino pour Jacquie et Michel, c’est toujours une vraie partie de rigolade. Les comédies de Tony Carrera et Yannick Perrin me plaisent beaucoup. Les parodies de Max Antoine pour Coppula sont extras : Sexocondriaque (la parodie de Super Condriaque, film avec Dany Boon et Kad Merad) et la série « On a échangé nos mères ».

photo_3Comment es-tu passé du statut d’acteur à réalisateur ?

J’avais envie de passer derrière la caméra, connaître autre chose. J’aime pouvoir organiser les choses. Je suis commercial de formation, c’était pour moi une suite logique.

Qu’est-ce qui te plaît dans ce métier ?

Précisons que je ne suis pas que réalisateur mais aussi producteur, donc je ne suis pas forcément derrière la caméra. J’aime découvrir de nouvelles personnes, m’adapter à leurs envies et à leurs besoins. Ma fierté est d’avoir des acteurs et actrices fidèles, qui ont envie de continuer à œuvrer à mes côtés parce qu’ils apprécient mon travail et l’ambiance de mes tournages.

photo_3_2Depuis mars 2013 tu es réalisateur pour Jacquie et Michel : quels sont tes axes de travail ?

Je prends le temps de parler avec les couples, connaître leurs goûts, leurs envies, leurs tabous, leur expliquer qu’on va s’adapter à ce qu’eux veulent réaliser en vidéo. Il n’y a jamais de mauvaises surprises. On est là pour leur faire vivre un de leurs fantasmes, donc autant que ça se passe bien et qu’ils repartent satisfaits de leur expérience. À la longue, on forme une équipe formidable,  tout se fait dans un esprit de famille. Je joue un peu le rôle d’un chef d’orchestre. Je suis là pour que tout se déroule au mieux.

Pour les tournages de Jacquie et Michel, tu préfères parler de théâtralisation plutôt que de scénarios. Pourquoi ?

La théâtralisation c’est mettre en scène leur vraie vie. Un scénario c’est une histoire créée de toutes pièces. Deux choses bien différentes.

Des collaborateurs chez Jacquie et Michel que tu apprécies particulièrement ?

J’apprécie beaucoup Laurent Zelmac je l’appelle le James Bond du X, j’apprécie beaucoup les réalisateurs Oliver de Sweet Prod, Franck et Catalya, Dorian Alcapote…

pipeTu es le superviseur du premier long-métrage Elite Jacquie et Michel, « L’initiation d’Alexia »  avec Kris Bakelit en qualité de directeur artistique (au casting : Ivana Sugar, Candy Alexa, Mira Cuckold, Alexia, Joss Lescaf, Mugur). En quoi ces tournages vont-ils vraiment se démarquer des autres ? 

Ce sont des films d’environ 1h40, avec un scénario. On travaille avec du matériel très haut de gamme. Un travail d’approche totalement différent. Ça représente 5 jours de tournage avec 4 scènes. On a tourné à Budapest avec de magnifiques actrices des pays de l’Est. Le prochain tournage de long-métrage est en cours de négociation.

alexiaParle-nous d’Alexia de Liège, 1ère Miss Elite ?

C’est une petite nouvelle qu’on a lancée dans le métier. Elle a un visage très photogénique et c’est une actrice très prometteuse !

Joss Lescaff et Mugur sont des hardeurs exceptionnels ?

Ils cartonnent tous les deux, des vrais pros très demandés !

photo_5Venons-en aux boutiques officielles de Jacquie et Michel. Le premier Jacquie & Michel Store s’est implanté à deux pas de la Tour Montparnasse, au 11 rue d’Odessa, Paris 14ème. Comment le voisinage a-t-il réagi ? La fréquentation va-t-elle bon train ?

Ça marche très fort ! Ils sont quasiment en rupture de stock après deux semaines d’ouverture ! C’est le début d’une belle histoire avec plein de nouveaux produits qui arrivent.

Qu’est-ce qu’on y trouve d’original ?

Des goodies Jacquie et Michel, des tee-shirts, des mugs, des bonnets, des casquettes, des tapis de souris, des sextoys… et des DVD avec des prix d’achats très intéressants.

Des happenings s’y déroulent ?

Effectivement, beaucoup d’animations sont proposées dans la boutique Jacquie et Michel avec des actrices de J&M, des gogos, des strip-teases, des dédicaces…

Souhaitez-vous désormais implanter ces boutiques dans toute la France ?

Complètement, nous sommes en pleines démarches pour aller dans ce sens.

Quel est le rapport des gens à Jacquie et Michel que vous pouvez croiser aujourd’hui en discothèque, lors de vos soirées événementielles ? Quelle est la moyenne d’âge qui s’intéresse à Jacquie et Michel ?

Ce sont surtout les 25-35 ans, ce qui les amuse c’est tout le côté terroir, libertin… On répond à leurs questions en toute simplicité et cela déclenche parfois de nouvelles recrues pour les tournages.

Enzo Lavilezzi

À propos de Enzo Lavilezzi

Enzo, diplômé d’une école de journalisme parisienne, réalise des entretiens avec des personnalités de l’art, de l’hard, du sport et de la politique depuis plus de 20 ans. Sa passion c’est l’autre. Découvrir et faire découvrir sans tabou tout type de personnages et d’univers. Ayant réalisé des interviews de différentes personnalités du X, de Nina Roberts à Nikita Bellucci, c’est tout naturellement qu’il rejoint aujourd’hui l’équipe de la Voix du X en qualité de reporter.