[Brève #41] Suisse : Les voitures Mobility utilisées pour du sexe tarifé !

csm_Mobility_Mobility-One-Way_Einwegfahrten_2695x1078_01_10d8e5636a

« Nous n’avons pas de conditions générales qui dictent aux utilisateurs ce qu’ils ont le droit de faire ou pas » : voilà la réponse de Patrick Eigenmann, porte-parole de la société suisse de location de voitures Auto Mobility, suite à la polémique qui enfle chez nos voisins helvètes depuis quelques jours.

En effet, vous le savez peut-être, la prostitution est autorisée et encadrée dans le pays : les clients ont donc le droit d’aller voir ces travailleuses du sexe comme bon leur semble, sans risquer quoi que ce soit.

Mais si l’activité est bel et bien autorisée, il n’en reste pas moins que le regard des autres – sans parler de celui de sa famille – est toujours compliqué à gérer pour bien des hommes qui souhaitent aller batifoler quelques minutes avec des prostituées : c’est pour cela que beaucoup d’entre eux utilisent un moyen simple de ne pas se faire repérer, par le biais d’Auto Mobility.

Le service permet donc la location de voiture, en toute discrétion et dans un anonymat total : les locataires peuvent donc facilement se déplacer grâce à ces autos, et se rendre aux lieux où les filles de joie les attendent !

La polémique a donc gonflé ces derniers jours, car les autres utilisateurs de ces voitures avaient une peur – compréhensible – concernant la propreté de l’intérieur des véhicules.

Ce à quoi a répondu Patrick Eigenmann : « Tout véhicule retrouvé dans un mauvais état peut être signalé. Il sera alors nettoyé par l’une de nos équipes« , tout en expliquant que les voitures sont lavées au minimum deux fois par mois.

La Rédaction

À propos de La Rédaction

La Voix du X vous propose les dessous du milieu du porno et tout ce qui gravite autour.