Jurassique sexe : chasse à « l’homme » en Angleterre

lvdx-us-jurassic-sex-visuel-7

Un bébé T-Rex violé par une femme. Des photos de mauvais goût sur les réseaux sociaux. Voilà ce qui se passe dans le sud de l’Angleterre. La police est sur les dents et compte bien mettre la main sur la cochonne… et sur la tête du dinosaure.

Il n’est pas certain que tout le monde connaisse en Angleterre la charmante ville d’Exmouth. C’est facile, ce n’est pas loin de Bournemouth, Weymouth, Sidmouth et Plymouth. Toujours pas ? Bon, il suffit de savoir que c’est sur la côte sud du pays et que des filles y font du head-fucking avec des dinosaures.

lvdx-us-jurassic-sex-visuel-2

Head-fucking ?

Pour ceux qui avaient choisi allemand en première langue, le head-fucking est une pratique sexuelle peu usitée consistant à faire rentrer une tête dans une chatte. Compliqué, voire dangereux. Entre les risques de blessure vaginale pour madame et d’étouffement pour monsieur, votre serviteur ne vous la recommande pas. Mais, à Exmouth, dans un parc plutôt destiné aux enfants, c’est avec un bébé dinosaure qu’une dame a eu l’idée saugrenue de se fourrer une tête dans la fente. Mieux : elle a mis son projet à exécution et s’est fait photographier pendant son exploit. Quitte à faire des conneries… des bêtises, autant mettre les photos en ligne. Les réseaux sociaux sont faits aussi pour cela. Seulement voilà : les exploitants du parc, comme les visiteurs, n’ont pas trouvé la photo amusante du tout. Après tout, c’est un endroit fréquenté par les enfants, donc pour ce qui est du bon goût, on peut faire nettement mieux.

lvdx-us-jurassic-sex-visuel-6

La coupable devrait rapidement être entendue

Le sergent Richard Stonecliffe, de la police d’Exmouth a déclaré que « les investigations étaient en cours et que la femme avait été identifiée. La police compte bien l’entendre rapidement ». C’est vrai que cette coquine aura pas mal de choses à dire : a-t-elle pour habitude de se mettre n’importe quoi dans la chatte ? Le dinosaure l’a-t-elle provoquée ? Le fait qu’il s’agisse d’un bébé dinosaure, qui sortait à peine de l’œuf, aggrave-t-il la situation ? Les gérants du parc se sont dit « dégoûtés » par ce geste et les parents « choqués ». Un des visiteurs s’est dit inquiet, sachant que les enfants jouent avec les dinosaures dans ce parc. Je crois que la plupart des gens seront d’accord pour dire que cette dame ferait bien de trouver des objets et des endroits plus adéquats pour se remplir la choupinette.

lvdx-us-jurassic-sex-visuel-4

On avait déjà volé une queue !

Il faut savoir que ce geste s’inscrit dans une série de dégradations qui ont eu lieu dans ce parc. Les dinosaures ont été plusieurs fois abîmés par des vandales, mais là c’est une première. Personne n’avait jamais essayé d’étouffer un bébé T-Rex factice avec sa chatte. Les propriétaires du lieu ont également rapporté qu’une autre sculpture avait été endommagée : un stégosaure s’était vu voler sa queue ! Les mauvaises langues pourront imaginer que c’est la même femme qui avait essayé d’assouvir son appétit d’une autre manière. Il a été précisé que les autorités ne savent pas si la femme qui a commis cette indélicatesse est parti avec la tête dans le vagin, ou si l’absence de cette tête est due à un acte de vandalisme ultérieur. Quand la police va mettre la main sur cette dame, il faudra de toute évidence commencer par une fouille approfondie…

lvdx-us-jurassic-sex-visuel-1

La police a rappelé de façon insistante que ce qui pouvait paraître amusant à certains pouvait paraître extrêmement choquant à d’autres. Le conseil municipal d’Exmouth a fait savoir que le dinosaure avait bien sûr été nettoyé et désinfecté, et qu’il encourageait les visiteurs de la ville à ne pas bouder le parc en question. Dans le même message, les élus ont rappelé que « les dinosaures étaient là pour le plaisir des yeux, et qu’il ne fallait ni les toucher, ni grimper dessus ». Avec ou sans culotte.

Vincent Lacrosse

À propos de Vincent Lacrosse

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.