Sophie, coach en libertinage

les-clubs-libertins-2

Patronne depuis 18 ans du sauna-club libertin L’Hyppocampe avec son mari Bruno, Sophie est à l’initiative d’une idée originale pour aider les couples à mieux vivre leur libertinage. Elle nous présente son activité comme une évidence : le conseil en libertinage s’est élaboré peu à peu au fil des années, après de nombreuses discussions avec des libertins et des non-libertins. Elle nous éclaire un peu plus sur son parcours et sa vision du libertinage.

« Le libertinage doit rester une envie et non un besoin. »

libertinagePeux-tu nous retracer ton parcours de libertine ?

Quelques années avant la création de L’Hyppocampe, je me suis retrouvée un peu par hasard dans un des deux seuls saunas hammams libertins de la capitale qui étaient très anciens et d’une propreté à revoir. En discutant avec les gens, j’ai compris que les clients se plaignaient de ne pas trouver un établissement sauna-hammam à la hauteur des nombreuses discothèques libertines de Paris et ne comprenaient pas qu’il n’y ait aucun établissement libertin avec un jacuzzi. En couple, nous avons fait le Tour de France des établissements libertins par curiosité, pour se détendre, sympathiser avec les patrons et comprendre la recherche des gens. Nous avons donc créé le premier sauna-hammam-jacuzzi de la région parisienne en 1998. Pendant ces 18 ans, nous avons toujours été à l’écoute de notre clientèle pour améliorer notre club, nous avons toujours gardé un contact avec nos confrères pour se soutenir, car c’est un métier qui, même avec la libération des mœurs, n’est pas toujours bien accepté dans la vie de tous les jours. Le conseil en libertinage s’est élaboré petit à petit, car j’avais besoin de me rendre utile et ce côté intellectuel est devenu une passion. Peut-être parce que mon niveau d’étude Bac + 5 me manquait…

Quelles sont selon toi les deux valeurs principales du libertinage ?

Le respect et le dialogue. Que ce soit pour un homme seul vis-à-vis d’un couple ou pour un couple vis-à-vis d’un homme seul, mais aussi dans le couple. Le respect et le dialogue sont importants, car le libertinage n’est pas un acte anodin, mais une action réfléchie, une envie commune et pleine de complicité. Cela touche sa propre intimité, l’intimité de son couple. Ce que l’on peut remarquer dans le libertinage, c’est que c’est la femme qui décide de ses envies ! L’arrivée d’Internet a bouleversé ces deux valeurs : le dialogue passe par l’écran et le respect a par conséquent diminué. Heureusement, à L’Hyppocampe, nous avons su conserver avec rigueur ces deux valeurs et l’état d’esprit convivial et coquin qui nous permet aujourd’hui d’être reconnu pour l’ambiance du club et l’accueil des personnes qui n’osent pas franchir le pas du libertinage.

Tu parles de danger pour les couples. Peux-tu nous donner des exemples pour nous éclairer ?

L’un des dangers pour un couple qui veut se lancer dans le libertinage est le fait d’aller trop vite dans les étapes sans s’être donné les codes et les limites propres à chaque couple. Cela peut créer jalousie, souffrance ou autres… et c’est pour cela qu’il est important de dialoguer et de bien préparer une soirée libertine. Un danger pour un couple libertin est que, si l’un des deux a un jour un problème de santé et ne peut plus faire de libertinage pendant quelques temps, il ne faut pas que son ou sa partenaire lui en veuille ou souffre de ne pas pouvoir en faire aussi à ce moment-là. Le libertinage doit rester une envie et non un besoin. Il peut y avoir aussi des moments où l’un des deux peut avoir moins envie, il n’y a pas à culpabiliser de quoi que ce soit. C’est cela la vie de couple à long terme !

Event at the Chateau des Lys, a Parisian club. Most libertines want to keep it secret, but a young couple, Pierre (35y) and Amelie (30y), decided to break the rule and accepted to be photographed without a mask. They wanted to testify that swingers are normal people and not weirdoes. “We are not doing anything bad, explains Pierre. We have a happy sexual life together, but once or twice a month we diversify the pleasure. Nothing more…” Amelie met Pierre 2 years ago and she always had that libertine fantasy. They decided together to give a try and enjoyed it. “I feel our couple more honest than others committing adultery. We have full trust in each other and we experience everything together. We wanted to testify that a healthy, balanced and in love couple can be libertine”, adds Amelie. Most of their friends are sharing their love of sex. “We don’t want to convert people. It’s not for everyone,” concludes Pierre. Soirée au club Le Chateau des Lys à Paris avec Amélie (30 ans) et Pierre (35 ans), un jeune couple libertin qui assume ses envies et accepte de témoigner à visage découvert.Qu’apportent tes conseils et comment se passe ton conseil auprès d’un couple ?

Mes conseils sont au cas par cas : chaque couple, chaque homme ou chaque femme a des parcours et des ressentis différents, des expériences et des envies différentes, je vais rassurer et mettre en confiance un couple, un homme ou une femme débutant, être à l’écoute de ceux ou celles qui ont eu une mauvaise expérience du libertinage, répondre à des questions de libertins… Comment cela se passe dans un établissement libertin : ambiance, âge, clientèle ? Un piment ou un danger pour le couple ? Pourquoi ne peut-on pas faire d’exception et faire rentrer un homme seul quand c’est uniquement réservé aux couples ? Quelles sont les limites du libertinage ? Nous nous sommes aperçus que chaque cas est différent, car chaque couple, homme seul ou femme seule a des envies différentes selon son âge, son passé, son vécu, ses expériences.

Combien cela leur coûte-t-il ? Et as-tu déjà des retours qui valident ton expertise ?

Je suis en train de mettre en place plus professionnellement mon activité de conseil en libertinage. Pour l’instant, cela se passe dans notre établissement, sur les salons érotiques où nous avons un stand de L’Hyppocampe avec son espace « conseil en libertinage », je suis en train de créer mon propre site internet et d’autres projets pour 2017.

Comment vois-tu évoluer le libertinage depuis que tu le pratiques ? Quelle est, selon toi, la nouvelle tendance la plus intéressante ?

De plus en plus de gens sont intéressés pour découvrir le libertinage, mais les reportages qu’ils voient à la télévision ne leur donnent pas envie : ils n’en reflètent pas sa convivialité et son côté coquin et, surtout, ne mettent pas en valeur le fait que « rien n’est obligatoire » : principe fondateur de notre communauté.

Vincent Lacrosse

À propos de Vincent Lacrosse

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.