Tout, tout, tout, vous saurez tout sur… la sexualité parisienne !

lvdx-sexualite-des-parisiens-de-la-visuel-2-celibataire-draguantun-couple

Habitants de la capitale romantique par excellence, les Parisiens font plus l’amour que les autres Français. C’est l’une des choses que nous apprend une étude que vient juste de publier l’IFOP en partenariat avec le site de webcam porno amateur Cam4. Une enquête très intéressante qui nous fournit une batterie de chiffres confirmant la renommée internationale de « coquine attitude » de nos French Lovers parisiennes et parisiens !

Aucune étude fiable n’ayant jamais été réalisée auparavant sur les comportements sexuels des citoyens de notre belle capitale, cette étude menée auprès d’un échantillon représentatif de 2 000 Parisiens – soit deux fois plus que pour une étude habituelle – confirme une partie des clichés autour du caractère « avant-gardiste » des citoyens de la Ville Lumière en matière de mœurs : les questions permettant de comparer les résultats des Parisiens avec les résultats nationaux déjà obtenus.

lvdx-sexualite-des-parisiens-de-la-visuel-1Plus de femmes célibataires !

Les femmes vivant dans la capitale sont à 50 % célibataire contre 36 % sur toute la France. Une proportion plus faible pour les hommes, puisqu’ils sont seuls à 35 % contre 30 % au national. Il y a donc au moins 15 % de Parisiens non célibataires qui ne sortiraient pas avec des Parisiennes… Vive la banlieue… ou alors ?

Plus de sexe !

Paris baise plus que le reste de la France : les Parisiens ont 25,6 partenaires par an contre 14,1 pour le reste du pays. Pour les Parisiennes, on passe à 11,3 sex friends contre 7,3. Donc 14,3 % des partenaires de nos Parisiens ne sont donc pas Parisiennes, non plus. Avec toutes leurs gares et leurs aéroports, les Parisiens sont forcément de grands voyageurs…

lvdx-sexualite-des-parisiens-de-la-visuel-3-multi-partenairesPlus d’homos et de bi !

12 % des Parigots se disent homos ou bi (très exactement : 19 % des hommes et 5 % des femmes contre 11 % et 3 % pour le reste du pays). Et les chiffres grimpent à 27 % (soit un Parisien sur 4), quand on s’intéresse aux hommes qui ont eu des rapports sexuels occasionnels avec des partenaires de même sexe (17 % pour l’ensemble des Français) ! La multi-sexualité est donc bien plus importante dans la capitale.

lvdx-sexualite-des-parisiens-de-la-visuel-4-gay-kiss-mairie-du-10e

Plus échangistes !

Du simple au double, voire le triple ! Les Parisiens sont 26 % à avoir fréquenté un lieu et/ou une soirée libertine contre 11 % au national. Trois fois plus pour les femmes puisqu’on est dans une proportion de 11 % contre 3 %.

lvdx-sexualite-des-parisiens-de-la-visuel-5-echangismePlus de plan à trois !

26 % pour les habitants de la capitale (homme/femme confondus) pour 16 % sur le reste du pays, soit 1 Parisien-ne sur 4.

lvdx-sexualite-des-parisiens-de-la-visuel-6-plan-a-3Plus d’accès à la prostitution !

38 % des mecs avouent avoir déjà eu un rapport sexuel avec une prostituée contre 22 % pour le reste des Français. Un chiffre largement expliqué par une « offre » plus importante et un anonymat plus important dans une grande ville.

lvdx-sexualite-des-parisiens-de-la-visuel-7-prostitutionPlus de cul à l’extérieur !

42 % des habitants de la capitale ont déjà baisé dans des lieux publics, dont 21 % dans des établissements scolaires et 20 % dans des transports en commun. Un côté exhibitionniste très net pour les Parisiens…

Plus cochons !

Les Parisiens/Parisiennes ont plus de pratiques sexuelles variées :

84 % ont déjà pratiqué une pipe (75 % en France)

33 % des Parisiennes ont déjà reçu une éjac faciale (contre 26 % en France)

25 % des Parisiennes ont déjà reçu une biffle (un coup de bite sur le visage) contre 21 % en France.

lvdx-sexualite-des-parisiens-de-la-visuel-8-metroÉgalité sur la sodomie !

Par contre, côté sodomie, tous les Français sont des coquins, puisque le chiffre s’équilibre : 51 % à Paris et 50 % en France.

lvdx-sexualite-des-parisiens-de-la-visuel-9-cochonneNous sommes tous épanouis !

72 % des Français estiment que leur vie sexuelle est épanouissante !

lvdx-sexualite-des-parisiens-de-la-visuel-10-sodomie-2L’analyse de l’expert

Nous avons rencontré François KRAUS, directeur du pôle Politique & Actualité à l’Ifop qui a réalisé cette enquête.

Comment expliquer que les Parisiennes et les Parisiennes soient plus coquins que le reste des Français ?

lvdx-sexualite-des-parisiens-de-la-visuel-11-sodomie

Constituant un espace où la sexualité est moins contrôlée et où la transgression des interdits est beaucoup moins sanctionnée, la métropole parisienne apparaît clairement comme un lieu d’émancipation et de liberté privilégiées, le territoire de la liberté sexuelle par excellence.

Au regard des résultats de l’enquête, la capitale apparaît ainsi comme un véritable refuge pour les « sexualités minoritaires » en premier lieu desquels les homosexuels mais aussi les adeptes des formes de sexualité sortant du cadre conjugal classique.

Plus largement, Paris apparaît, comme toute grande ville, comme un lieu où se déploient aujourd’hui les codes sexuels et amoureux de demain.

lvdx-sexualite-des-parisiens-de-la-visuel-12Offrant des possibilités de rencontres accrues dans le cadre d’un espace garantissant à la fois l’anonymat et une grande liberté d’action, la capitale constitue en effet un terrain propice au développement d’un modèle de « sexualité récréative » dans laquelle sexualité et affectivité sont souvent dissociées.

Allant de pair avec un renouvellement important des partenaires, cette tendance ne se développe toutefois pas sans fragiliser les couples – qui apparaissent moins stables et plus friables que dans le reste du pays – ni accroître les pratiques à risques observées chez les jeunes telles que les expériences sexuelles à plusieurs, sous stupéfiants ou dans les lieux publics.

Plus d’infos !

Cécile Saint Laurent

À propos de Cécile Saint Laurent

Ancienne actrice de X des années 80, reconvertie dans le journalisme et éditrice de sites Internet X. Sous pseudonyme dans un souci de discrétion, mais toujours bien informée des dessous du milieu.