Suivez-nous

Actrices

Electre, sans complexe !

Pierre Des Esseintes

Publié

le

Un OVNI fait son apparition dans le morne paysage du X français. Elle s’appelle Electre, défend un porno humain et respectueux des femmes. Cette jeune fille courageuse, sympa et sincère, vote FN « par défaut », et rêve pour la France d’une aventure fasciste. Rencontre.

Propos recueillis par Pierre Des Esseintes.

Electre_JMLP

Pierre Des Esseintes : Electre, quel âge as-tu ?

Electre : On ne demande pas son âge à une femme ! Et puis, un fantasme n’a pas d’âge…

Pourquoi Electre ?

C’est une référence à la mythologie grecque, une tradition qui m’est chère. Et aussi parce que mon idole dans le porno est Mark Davis, qui pourrait largement être mon père (le complexe d’Electre, concept inventé par Jung, est l’équivalent féminin du complexe d’Œdipe freudien, NDLR). J’ai beaucoup fantasmé sur lui, même s’il est beaucoup plus âgé que moi.

Tu as tourné dans combien de films ?

Ma première scène, c’était avec Titof, sous la direction de John B. Root, en mars 2013. Depuis, j’ai fait 10 ou 11 scènes. L’équivalent de ce que tourne une starlette américaine en une semaine !

Justement, tu n’as jamais pensé faire carrière aux Etats-Unis ?

J’y ai pensé quand je suis allée rencontrer Mark Davis à Los Angeles (Electre a passé une semaine et demi avec la pornstar, en 2012, NDLR). Mais la machine là-bas est tellement puissante qu’elle m’aurait broyée. Certes, j’aurais tourné davantage, mais plus on tourne, moins on contrôle la qualité.

Quelle est ton activité ?

Je fais des sites Internet, du graphisme, de la photo, et du community management. Dans le porno, je voudrais monter mes films, mais pour l’instant je n’ai pas encore le matos.

Tu travailles à ton compte ?

Oui, j’ai préféré sortir de l’industrie du X pour défendre ma propre vision. Je ne côtoie pas trop le milieu, sauf quand, très occasionnellement, je fais une scène. Je n’ai pas une très bonne réputation, à cause des actrices qui me détestent. Je m’en fous.

Quelle vision du porno défends-tu ?

J’ai lu un article intéressant sur votre site (https://www.lavoixdux.com/2015/07/24/le-porno-feministe-ne-fait-bander-personne-2), et bizarrement je me suis rendu compte que j’étais d’accord avec certains propos des féministes pro-sexe. Une vision tendre, véridique du porno, mais qui peut être parfois brutale. Les féministes ont du mal à reconnaître qu’une femme peut avoir des envies de soumission. Pourtant, c’est souvent le cas.

La soumission, c’est ton truc ?

Moi, si on me respecte à la verticale, on peut tout me faire à l’horizontale ! Mais je refuse toute dégradation. Si on fait du porno en toute sincérité, la soumission n’est pas dégradante. Et elle peut plaire aux hommes comme aux femmes. Je développerai ça dans mes scènes. J’ai toujours espéré pouvoir tourner avec mon mec des scènes fortes et pleines d’amour. On verrait à l’image, la force brute de l’amour. Et ça, ce serait cool !

Tu trouves qu’il n’ y a pas assez d’amour dans le porno aujourd’hui ?

Non, clairement. Je voudrais essayer de faire comprendre aux gens que le porno n’est pas forcément trash et dégradant pour les femmes. Sur Internet on trouve les vidéos les plus dégueulasses qui soient, l’industrie pousse vers les pratiques extrêmes, et ça je le refuse ! Quand j’entends des gens dire que les filles sont « payées pour encaisser de la queue », ça me révolte ! Ça conditionne les femmes à se considérer comme de la merde, et ça conditionne les mecs à trouver normal de les traiter de la sorte. Quand je pense à ce que les jeunes peuvent regarder sur Internet, j’ai peur pour leur avenir. Comment pourront-ils avoir une sexualité saine ? Moi, je veux faire le contraire. Même si la femme est soumise, il faut que ça reste un jeu. S’il n’y a, ne serait-ce qu’un ado qui, en regardant une de mes scènes, se dit : « c’est beau, c’est comme ça qu’on doit le faire… », j’aurai gagné. Je me sentirai utile.

« Je voudrais essayer de faire comprendre aux gens que le porno n’est pas forcément trash et dégradant pour les femmes. »

Tu te présentes comme nationaliste et « anti-système ». Quand tu as commencé le porno, tu étais déjà engagée en politique ?

J’essaie de relier ma démarche politique au porno. Je ne pensais pas le faire au début, car je croyais que les réalisateurs étaient tous comme John B. Root, qui est le pire soixante-huitard que l’on puisse trouver ! J’ai donc décidé de la jouer profil bas, puis je me suis rendu compte que le milieu du X était assez réac, et que B Root était davantage l’exception que la règle ! J’avais donc tout intérêt à me créer une niche pour mêler les deux. On manquait de fantasme patriote. Pour moi, faire du porno patriote, c’est une manière de redonner de l’espoir aux gens.

Quel est le plus important pour toi, la politique ou le X ?

Les deux vont ensemble. Pour moi, le plus important, c’est la France. Évidemment, ce n’est pas avec le porno qu’on va changer les choses, mais mon patriotisme fait la différence, par rapport à n’importe quelle pute de ce milieu.

Tu t’es déjà présentée à une élection ?

Non, la politique est un milieu où l’on rencontre trop de pourris. Je n’ai pas envie d’être mêlée à ça. Je préfère n’avoir de responsabilité qu’envers moi-même. D’ailleurs, je ne suis plus adhérente au FN. Ils ont leur ligne, j’ai la mienne. Même si ce parti est de loin le plus libertaire vis-à-vis du sexe, je ne le soutiens pas inconditionnellement. Je veux rester libre. Et je ne veux pas être accusée de nuire au parti.

« Pour moi, faire du porno patriote, c’est une manière de redonner de l’espoir aux gens »

Moi qui t’imaginais à l’Assemblée, comme une nouvelle Cicciolina !

Moi, députée ? Sûrement pas ! D’abord, ce serait paradoxal, car je ne crois pas à la démocratie, la dictature du plus grand nombre. Et puis, les femmes en politique, franchement, non merci ! Je suis assez misogyne… Je voterai Marine par défaut, mais je préfère de loin Gollnisch ! Il représente la ligne la moins dévoyée du Front.

Que penses-tu de ce qui se passe au FN en ce moment ?

C’est d’une grande tristesse. J’ai mal au cœur pour le président.

IMG_2360J’ai vu une photo de toi portant un tee-shirt reprenant la devise des squadristes (miliciens fascistes des années 1920, NDLR) : me ne frego (“je m’en fous”). Tu es fan de Mussolini ?

Un bon régime fasciste pourrait sans doute nous sortir de la merde. Marine a fait déjà tellement de concessions que si elle arrive au pouvoir, elle ne pourra certainement pas mener à bien son programme. Sinon, une monarchie absolue me conviendrait aussi.

« Le FN est de loin le parti le plus libertaire vis-à-vis du sexe. »

Tu souhaites un coup d’état pour la France ?

C’est la meilleure chose qui puisse nous arriver ! Prions ! Si Marine ne passe pas en 2017, c’est foutu. L’évolution démographique du pays fait qu’il y aura toujours plus de gens qui voteront à gauche. Après, ce sera tellement le bordel que l’on pourra peut-être espérer un coup d’état…

Tu n’as pas l’impression de te marginaliser ?

Se revendiquer FN implique une mise au ban de la société. Même les gens qui votent FN depuis dix ans le cachent à leurs amis, leur famille, leurs collègues de travail. La pression sociale et idéologique est telle que les gens n’assument pas. Quand, en plus, on fait du porno, on est doublement rejeté. Moi, je cumule les deux ! Mais je n’ai jamais vécu pour les autres, et ça ne me touche pas.

Tu n’as jamais voulu créer un mouvement comme celui des Femen ?

Non, cela demande trop de temps, une organisation. J’ai mon petit mouvement, des natios qui me suivent. J’en suis à plus de 6000 followers sur Twitter. Sur Facebook ça avance. Ma démarche est globalement très bien reçue. Je subis plus de nuisances de la part de groupuscules natios que de la part des gauchos, des antifas, etc. Ces gens font tout pour se conformer aux pires clichés ! Ils sont fiers d’être coincés, tradis, ultra réacs, alors que moi, je fais tout pour avoir une image sympa, attractive et dédramatiser les choses ! Cela crée une scission dans le milieu.

©Explicite-artTu as déjà eu des soucis avec les médias ?

Oui, j’ai eu des problèmes avec certains supports, notamment Le Tag Parfait qui dégueule sur moi à chaque occasion. Nous avions fait une très bonne interview, mais le lendemain, ils ont découvert mon positionnement politique. Ils ne voulaient plus parler de moi car j’étais une fasciste ! Voilà la tolérance légendaire des gauchistes ! Tecknikart m’a fait un bon papier. Certes, ils sont de gauche, mais ils sont fiables. Ils exploitent des clichés, mais ceux-là sont tellement énormes qu’ils servent ma cause !

Imaginons qu’un régime fasciste s’installe en France demain. Que devient le porno ?

Si tout le porno est interdit, ça ne me gênera pas de ne plus pouvoir en faire. C’est comme le droit de vote. Si l’on interdit à tout le monde de voter, ça ne me dérangera pas de ne plus le faire.

Comment envisages-tu l’avenir proche ?

Dans un pays qui fait tout pour me tuer, je sais que l’avenir est loin d’être assuré. Alors je vis au jour le jour, en espérant toujours quelque chose de meilleur, et en me battant pour ça. Je carbure à l’énergie du désespoir.

www.electrexxx.com / www.electreunleashed.fr

Pierre Des Esseintes est auteur et journaliste, spécialisé dans les questions de sexualité. De formation philosophique, il est également sexologue. Il a publié, aux éditions La Musardine, Osez la bisexualité, Osez le libertinage et Osez l’infidélité. Il est aussi l’auteur, aux éditions First, de Faire l’amour à un homme et 150 secrets pour rendre un homme fou de plaisir.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.