Anatomie d’une scène porno gay : les coulisses d’un tournage French Twinks

Un vendredi soir, dans un appartement parisien. Antoine et son acolyte Jérôme investissent les lieux , mis à disposition par un ami, en compagnie de deux jolis garçons. C’est là que va se tourner une scène porno gay pour leur label French Twinks. Les deux jeunes hommes qui s’acoquineront devant la caméra sont des pros. A ma gauche le français Camille Kenzo, minet star du studio qui avait suscité le buzz via une websérie tournée aux Etats-Unis en partenariat avec des pointures telles que Helix Studios ou Dominic Ford. A ma droite, le latino sexy Angel Cruz, ancien exclusif Cockyboys, comptant quelques 65 000 followers sur Twitter.

Il est 21h quand la petite bande débarque. Antoine et Jérôme réfléchissent à comment bien utiliser la pièce principale, un salon avec un grand canapé, parlent lumière. Le mot d’ordre semble être « improvisation ». Les modèles n’ont pas eu de texte à préparer, les choses vont se faire au feeling. Rapidement, Antoine explique à ses deux performers, en français puis en anglais, la situation qu’il a en tête tout en précisant que pour lui « l’histoire n’est pas ce qui compte, ce qu’il faut, c’est que ça ait l’air authentique ». La mise en place devrait en effet être on ne peut plus basique : un petit français accueille chez lui un beau latino avec qui il a fait connaissance sur Internet. L’hôte frenchie coupe des carottes dans la cuisine, son invité apprécie le geste d’un repas de bienvenue mais entend passer directement au dessert et lui saute dessus.

tournage french twinks 1Habillés, Camille et Angel sont invités à répéter quelques positions que leur suggèrent Antoine et Jérôme. Et Antoine de glisser, ravi : « Camille est souple, on va en profiter !». Et voilà que les deux porno boys miment l’acte sexuel devant le duo de réalisateurs qui observe le tout en se demandant si « ça le fera ». Motivé et volontaire, Angel Cruz propose rapidement quelques idées de positions qu’il apprécie particulièrement. Une petite négociation se déploie : il faut faire des compromis entre le plaisir, ce qui le mettra à l’aise, et ce qui sera le plus joli et le plus excitant à l’image. Antoine et Jérôme réfléchissent à haute voix sur l’enchaînement, abordent l’évidence d’un close up pendant la sodomie puisqu’Angel est très bien monté. Les deux modèles continuent d’expérimenter sur le canapé et de voir comment ils pourront bientôt s’emboîter. Les réalisateurs déplacent leurs corps à leur guise, comme un matériau.

Mais avant de lancer les hostilités, il y a quelques formalités à régler. Angel Cruz doit signer son contrat. Visiblement, le tarif de sa prestation est élevé pour une production française : sa popularité sur les réseaux sociaux et sa côte à l’international se paient. Discrètement, il tente de renégocier son cachet à la hausse, un compromis amical est trouvé.

Alors qu’Antoine et Jérôme vont se griller une cigarette dehors et continuer d’esquisser la vidéo à tourner, Camille et Angel sont assis l’un à côté de l’autre sur le canapé. Angel ne parle pas français, Camille ne parle pas anglais : pas facile, ils communiquent peu. Rieur, Camille fait un peu son show et clame « Ca fait longtemps que j’ai pas baisé… Ça remonte à hier soir ». Le minet connu et désiré pour être un passif de premier choix, se lève et finit par se balader en slip dans la pièce. Les réalisateurs reviennent, demandent à Angel de retirer sa boucle d’oreille en forme de croix, de peur que cela ne pose problème à la chaine de télévision porno à laquelle ils vendront leur film. Angel, assez étonné, lance : « Vous savez que mon pseudo veut dire Angel Croix en français , n’est-ce pas ? ».

tournage french twinks 2Camille doit se rhabiller et Angel doit remettre ses chaussures : la première partie du tournage va commencer. French Twinks opère en deux temps : des répétitions « en situation » lors desquelles des photos sont prises et ensuite le tournage en vidéo de la scène.

En bon communicant, Antoine incite les garçons à se prendre en photo avec leur téléphone et encourage Angel Cruz à poster le plus de choses possibles sur Twitter afin d’informer sa communauté de fans de ce tournage français. Camille est rhabillé, ôte tout de même sa ceinture : « Ce sera plus simple et rapide pour se déshabiller  ». Les répétitions ne sont pas particulièrement évidentes. Si Angel Cruz est comme un poisson dans l’eau, capable de toutes les improvisations, Camille cherche ses mots, est gêné du fait qu’il ne maîtrise pas l’anglais. On le rassure, on lui fait recommencer l’introduction plusieurs fois. Un peu timide pour la partie scénarisée, le jeune français l’est moins une fois que les embrassades sont lancées. Alors qu’il se met torse nu, il suscite les commentaires. Antoine est ravi de constater qu’il est plus « crevette » qu’auparavant, qu’il a perdu du muscle : « Tu es très bien comme ça », lance-t-il à un Camille qui semble regretter ses tablettes de chocolat et admire le torse plus athlétique de son partenaire espagnol. Histoire d’enfoncer le clou, le réalisateur et producteur ajoute sur le ton de l’humour : « Non mais vraiment c’est mieux. Tu sais, on avait des clients qui se plaignaient que ton cul était trop bombé et qu’on ne voyait presque plus ton trou ! ».

Les premières photos à peine prises, Antoine les partage déjà sur Twitter. Devant l’objectif de l’appareil photo ou en off, Angel et Camille s’embrassent à pleine bouche. Une façon comme une autre de faire connaissance en se passant des mots. Le duo pose en caleçon, les clichés serviront à illustrer le produit final sur le site mais auront aussi les honneurs de la couverture du magazine gay gratuit parisien Qweek. Antoine invite Angel à placer sa main dans le boxer de Camille : « C’est plus sexy comme ça. Voilà, very sensual ». Alors que Jérôme, qui se charge de prendre les photos, entame une série de portraits d’Angel en solo, Camille s’isole dans la chambre d’à côté pour se chauffer.

tournage french twinks 3Désireux de bien faire et de satisfaire son modèle star, le photographe lui montre ses clichés. Attention, Angel a l’habitude de travailler avec les Cocckyboys et le très arty RJ Sebastian (dont les photographies finissent en beaux livres tant elles relèvent de la perfection). Le modèle se montre un peu pointilleux, propose d’autres angles qui, à ses yeux, l’avantageraient davantage. Ouvert aux suggestions, doux, Jérôme s’adapte. Il a raison de faire confiance à son modèle : Cruz sait où il va et fait son show, cambrant son cul spontanément en croquant une carotte. « Il est vraiment pro » commente Antoine en regardant le performer latino qui allume l’objectif comme personne.

Camille revient, raide, prêt à en découdre et commencer les photos et répétitions explicites. Angel ne bande pas encore et Antoine suggère : « Camille, tu l’aides à bander ? ». Antoine et Jérôme se retournent, laissant ce qu’ils peuvent d’intimité aux garçons qui se chauffent avec des préliminaires brûlants et bruyants dans la cuisine. Pas de doute : le courant a l’air de passer, les râles de plaisir se multiplient sans pudeur.

Petite tension sexuelle sur le plateau du soir : les réalisateurs sortent refumer une cigarette. Pendant ce temps, les modèles explorent leur corps, Angel prend l’ascendant, claquant les fesses de Camille de façon sensuelle et autoritaire. 5 minutes plus tard, Antoine revient et remarque : « Je pense que vous êtes suffisamment chauds, on peut continuer ». Si les deux acteurs ont carte blanche pour se faire plaisir et donner le plus possible l’illusion d’un plan cul filmé en direct, Antoine supervise et n’hésite pas à faire savoir ce qu’il pense être le mieux pour sa future vidéo et ses photos : « Camille, touche-toi le cul pendant que tu le suces (….) Fais-moi un petit filet de bave pour la photo ». Jérôme aussi se permet d’intervenir et de donner des indications. Il emploie volontiers un langage cru et excitant : « Voilà, suce-lui bien la bite ! ».

La sodomie se lance, Jérôme continue de se déplacer avec son appareil photo, cherchant le cliché le plus parfait et vendeur. Les mains libres, Antoine ne mate pas : il a les yeux rivés sur son téléphone et tweete le plus possible. Quand il réinvestit l’espace, c’est pour continuer ses indications : « Camille, mordille l’oreiller ! ». Le jeune français passif s’exécute et sait parfaitement comment se faire prendre et se positionner pour que cela rende bien à l’écran. Antoine explique à quel point tout est plus simple avec des garçons qui ont l’habitude : un tournage peut prendre beaucoup plus de temps avec des amateurs qui n’ont pas conscience qu’une scène x n’est pas comme un plan cul et qui ne savent pas « performer », poser comme il faut, par exemple en n’ayant pas le réflexe de bien lever ou se tenir les jambes pour que tout le corps et le visage puissent apparaître clairement sur les photos ou vidéos.

tournage french twinks 4Le shooting photo s’achève et les deux acteurs pornos doivent se préparer à remettre le couvert dans quelques minutes pour la partie filmée. Chacun retourne un peu de son côté. Camille souffle : l’actif le ne lui a pas ménagé le derrière. Sur le ton de la plaisanterie, il commente : « C’est bon, je peux me marier avec lui !». L’étalon espagnol récupère aussi et boit un peu d’eau. De leurs côtés, les producteurs et réalisateurs préparent leur installation pour Cam4. Désormais, quasiment tous leurs tournages vidéos sont diffusés en live sur le célèbre site de webcams. L’occasion pour les spectateurs d’assister telle une petite souris au tournage d’un porno gay derrière leur écran. Une excellente idée, assez novatrice, qui amuse Angel Cruz. Le public sera incité tout le long à balancer des tokens / jetons. S’ils en donnent assez, tout le tournage sera visible en public. Sinon, il faudra payer un petit ticket d’entrée. Les gains sont reversés aux modèles, constituant un petit pourboire.

Le tournage fatidique approche, sur le canapé, l’un à côté de l’autre, Camille et Angel se branlent et font des selfies qui finiront vite sur Twitter, invitant leurs fans à les suivre sur Cam4. Excellente communication, la machine French Twinks est définitivement bien rodée. Joueur, Camille m’apostrophe avec son légendaire sourire coquin : « Alors ça fait quoi de voir un tournage porno en vrai ? ». Il s’approche et se plaint d’une petite cicatrice qu’il a aux couilles en raison d’un piercing. Il nous parle en tapotant son sexe, l’air de rien, avant de se faire lui-même sa petite retouche make up.

tournage french twinks 5Plus que quelques minutes avant que la caméra ne tourne, Camille appréhende à nouveau les parties dialoguées : « On pourrait pas commencer direct par le sexe et faire l’intro après ? ». Bien tenté, mais non. Les modèles sont invités à se rhabiller, Jérôme rappelle quelques best practices : il leur donnera probablement des indications avec Antoine pendant le tournage et les acteurs devront continuer sans jamais s’arrêter ni regarder la caméra. La session Cam4 se lance, elle est animée par le petit copain d’Antoine, un beau jeune homme qui l’attrape entre deux prises pour lui faire un bisou ou un câlin express. Ne venant pas du milieu du x, il découvre cet univers qui semble l’amuser et s’exécute avec beaucoup de concentration et de sérieux dans le rôle d’animateur sur la plateforme de cams.

Cam4 mis en route, il faut faire attention à ce qui se dit sur le plateau car les spectateurs peuvent tout entendre. Les gens qui suivent le live sont constamment invités et relancés, en français et en anglais, à donner des tokens. L’amoureux d’Antoine dialogue avec les fans présents sur la room : il y a un certain nombre d’habitués. Environ 2000 personnes suivront ce live. Animer n’est pas une mince affaire : il faut veiller à exclure ceux qui profitent de la popularité du show pour faire leur propre promo (et ils sont nombreux), faire attention à ce que la webcam soit bien placée pour que le public ne rate pas trop ce qui se passe dans la pièce.

La scène filmée se lance, Angel fait foirer l’intro avec un faux geste qui fait tomber sa valise. Dans la bonne humeur, tout le monde reprend et Antoine invite Camille à être plus à l’aise et plus souriant. Tout s’enchaîne très vite et les préliminaires sont chauds. Antoine demande à Camille : « Crache sur sa queue », le modèle s’exécute comme s’il s’agissait de son initiative. Les réalisateurs réclament ensuite davantage de « ass play » : Angel Cruz se lâche sur la préparation des fesses imberbes de son délicieux partenaire avant de le prendre avec virulence, faisant rougir son cul. Le tournage est fait avec deux caméras, des breaks sont instaurés afin de laisser les modèles souffler, d’ajuster, de déplacer la webcam pour les spectateurs suivant la retransmission. Ces pauses permettent aussi de souffler un coup, d’aérer la pièce… Camille se met un peu de baume aux lèvres, Angel s’assure que ce dernier se sent bien, que c’est ok pour lui s’il y va un peu fort.

tournage french twinks 6Tout se déroule de façon limpide, la fin approche et Antoine fait part de ce qu’il souhaite en guise de conclusion : « Ce serait bien qu’Angel termine avec une éjac faciale sur Camille et que Camille jouisse en se faisant prendre ». Ce dernier lâche, un peu essoufflé : « J’ai vraiment envie de jouir là ! ». Avant de reprendre, Antoine et Jérôme regardent les prises précédentes. Camille rigole en entendant le son : « Je gémis vraiment comme ça ?! ».

Dernière ligne droite : les deux éjacs vont être filmées en deux temps. C’est Camille qui commence. Angel le prend à fond et ne lésine pas sur les grognements de plaisir. Il ne faudra pas longtemps pour que le beau passif jouisse. Hélas, c’est une petite éjac. « Merde, j’ai dû juter trois gouttes » susurre Camille, un peu déçu. Au tour d’Angel, qui prend à nouveau Camille, se retire, enlève le préservatif, et s’approche de son visage pour se déverser. Impulsif, il ne marque pas son éjaculation et asperge « sans prévenir ». De quoi provoquer des sueurs froides chez les réalisateurs pour qui l’éjac de l’actif est capitale. Heureusement, l’un des deux a bien réussi à capturer la belle décharge. Tout va bien. Antoine félicite ses acteurs : « Good job guys ! ».

tournage french twinks 7C’est dans la boîte mais ça n’est pas encore totalement fini : Cam4 continue de tourner et les deux modèles vont se livrer à une petite interview live pour les fans. C’est seulement après cela qu’ils pourront se rhabiller. Antoine et Jérôme remballent le matériel, remercient l’ami qui a prêté son appartement et qui est resté pendant tout le tournage dans un coin, à travailler à son bureau comme si rien de particulier ne se passait. Tout cela aura duré un peu plus de 4h, l’équipe est un peu sur les rotules. Il est minuit passé, le lendemain une scène doit être tournée de bon matin, avec Angel à nouveau. Ils décident tous d’aller quand même se faire un restaurant. Bonne ambiance, pas de sortie de route : c’est ce qui s’appelle du travail bien fait.

Thomas Fap

À propos de Thomas Fap

Thomas s'abreuve de porno depuis ses 15 ans. Après les premiers émois des VHS hétéros, il développe une passion débordante pour le x gay alors qu'Internet fait son apparition. Pornophage et curieux, tous les genres et fétiches attisent sa curiosité. Il partage ses fantasmes et addictions sur son propre blog, Gaypornocreme, et régulièrement pour le magazine gay Qweek.