7 fausses idées sur la fellation

De plus en plus pratiquée, la fellation est aujourd’hui devenue incontournable et 80 % des femmes avouent l’avoir fait au moins une fois ! Malgré ce succès, la pipe est associée à des idées reçues qui ont la vie dure. "Pipe", "turlutte" ou encore "petite gâterie" : tous ces petits noms qui définissent si bien l’art de la fellation ou la fameuse caresse buccale n’en sont pas moins associés à des idées reçues qui ternissent un peu sa notoriété. Nous avons voulu les énumérer et vous expliquer en quoi ces idées sont fausses et comment leur faire la peau.

IST : La fellation est moins risquée

La fellation n’est pas contaminante ? Faux. Elle comporte bien des risques qui se transmettent par la salive et donc le contact entre les muqueuses de la bouche et du gland, du liquide pré-séminal et du sperme, s’il y a éjaculation buccale. 6 % à 8 % des contaminations viennent de la fellation et concerne des infections sexuellement transmissibles comme : chlamydiae, syphilis, herpès, etc. et ce, même s'il n'y a pas éjaculation. Comment contrer les risques ? Il faut avoir une bonne hygiène de la bouche et éviter tout rapport quand on a des aphtes et une blessure interne dans la bouche. Il faut aussi éviter le brossage de dents juste avant la fellation, car il irrite les gencives et provoque des petits saignements.

blonde-pov-blowjob-422Je suce, donc je suis soumise

Dans son ouvrage Histoire raisonnée de la fellation, l'auteur Thierry Leguay rappelle que, sous l’empire romain, elle avait une image plus impure que la sodomie. Perçue comme avilissante, en particulier dans certains films pornos, elle aurait donc tendance à rabaisser celles qui la prodiguent… Il s'agit là encore d'une idée reçue bien rétrograde. Si elle est pratiquée avec consentement, c’est plutôt la preuve que la femme prend les choses en main pour proposer un préliminaire à son homme afin de lui faire plaisir, mais aussi et surtout de le mettre bien en forme pour la suite. De plus, la pipe implique une dose de confiance de la part de l’homme, car le sexe masculin est très sensible et l’homme se retrouve alors en position de vulnérabilité. Le lâcher prise n’est donc pas si évident…

Une fellation réussie provoque immanquablement l’éjaculation

Une fellation bien pratiquée provoquerait l’éjaculation de l’homme qui, du coup, ne pourrait pas continuer l’acte sexuel et donc pénétrer sa partenaire, mettant ainsi un terme au rapport sexuel ! Là aussi, c’est faux ! Contrairement au film porno où l’éjaculation buccale est recommandée pour voir le sperme sortir, la pipe est une entrée en matière qui vise à lancer l’acte sexuel et procurer du plaisir aux deux partenaires. De plus, soyons clairs, elle a rarement l’intensité d’une pénétration vaginale ou anale, bien plus intense en termes de plaisir.  Rares sont les hommes, sauf en cas de grande excitation, qui jouissent suite à une fellation.

qsdAimer ça, ce n’est pas normal !

Répugnante, rebutante, désagréable ou peu hygiénique… La fellation, comme on l’indiquait en introduction, a la vie dure côté image positive. Elle doit, bien sûr, être faite en pleine liberté dans l’acte sexuel. Contrainte, elle sera de toute façon de mauvaise qualité, car il est difficile de forcer une bouche. Mais elle se démocratise incontestablement et le porno y contribue largement. Elle doit donc avant tout être un moment de plaisir pour devenir une pratique sexuelle normale et épanouissante parfaitement contraire à une forme de dévalorisation. Si votre femme a l’impression que ça ne la valorise pas, il ne faut pas la forcer, mais plutôt lui expliquer que c’est une attente pour vous et que vous lui confiez votre sexe aussi pour lui faire plaisir. Si celle-ci est amenée, par exemple en parallèle d’un cunnilingus, vous verrez que tout se passera beaucoup mieux en termes de perception !

Tous les hommes aiment la fellation

Faux ! Même si c’est la majorité des cas, certains d'entre eux ne se sentent pas à l'aise lorsque leur partenaire leur fait une fellation. La raison en est simple : les hommes aiment contrôler la situation et se laisser aller en confiant son sexe parfois à une inconnue n’est pas si évident : cela les met en position de vulnérabilité ! Elle devient donc naturelle, s’il y a un rapport de confiance qui s’instaure avec une bonne connaissance des deux partenaires.

teen-blowjob-10

La fellation, c'est "sale"

Une vielle croyance associe la pipe à une pratique répugnante ou dégoûtante. Là aussi, c’est faux ! Certes, un sexe d’homme peut être parfois sale, suite au fait d’avoir uriné. Le prépuce, par ailleurs maintient le gland dans une atmosphère humide et peut donc contenir des odeurs désagréables. Mais, au même titre que les femmes se lavent la chatte avant un rapport sexuel, l’homme prendra une douche et fera subir à son sexe un lavage de rigueur, afin de le rendre présentable et agréable pour une manipulation manuelle ou buccale ! Enfin, une bouche contient plus de germes ou de bactéries qu’un organe génital…

Les hommes préfèrent les fellations rapides et efficaces

Une fois de plus, même si dans les films pornos, la fellation est souvent puissante et faite dès l’entrée de l’acte sexuel, en réalité, la majorité des hommes préfèrent la douceur, car leur sexe est fragile et implique de la dextérité et de la sensualité. Une pipe ne sera jamais mieux faite que si elle est précédée de caresses pour provoquer l’érection et détendre le partenaire.  Elle peut aussi durer et impliquer des variantes de positions ou de pratiques comme s’accompagner d’un léchage des testicules qui sont aussi une grande zone très érogène.

Vincent Lacrosse

À propos de Vincent Lacrosse

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.