Kelly Pix et Tony Caliano, un couple heureux au 7ème Hard !

17016974_597244180468730_2702110437327079033_o

Kelly Pix et Tony Caliano forment un couple épanoui du cinéma X et théâtre érotique.  Ils  s’épaulent et œuvrent chaque jour main dans la main à la ville comme sous les projecteurs, conscients du tournant qu’est en train de vivre le monde du X.  Rencontre avec deux tourtereaux qui ont la tête sur les épaules.

Enzo Lavilezzi : Quand et comment  avez-vous  découvert l’univers du X et qu’est-ce qui vous a fasciné ?

Kelly Pix : J’avais 19 ans, je faisais un BTS en management. J’étais une butineuse par nature. En été 2014, on m’a proposé de tourner une vidéo pour Jacquie et Michel. Mon premier partenaire fut Matéo. Tony Caliano était réalisateur et il m’a conseillé pour les tournages  professionnels.  J’ai arrêté mes études pendant un an, mais je les ai reprises pour boucler mon BTS car je me suis toujours dit que le porno ne serait qu’une parenthèse dans ma vie.

Tony Caliano : Moi ça fait 7 ans. J’ai commencé à 27 ans. J’étais en couple depuis 9 ans , je menais une vie pépère. Sabrina Sweet recherchait des nouveaux acteurs,  elle m’a repéré sur Facebook et m’a proposé de faire un casting pour un film porno et j’ai été pris ! À la base j’étais, chef-boulanger mais j’ai changé de miches ! (rires) Tony Carrera, Phil Hollyday, Rico Simmons m’ont donné la marche à suivre pour réussir dans ce métier.  Ma première scène fut avec Dixie Valence. C’était long mais bon enfant.  J’ai tourné dans un premier long métrage sorti en 2011 « La Fille du Parrain » réalisé par Phil Hollyday pour Marc Dorcel avec notamment Liza Del Sierra, Angelica Heart, Anna Polina, Tiffany Doll, Pascal Saint James et Mike Angelo.

4Les productions comme Jacquie et Michel, c’est une bonne école pour commencer ?

Tony Caliano : 2010 à 2013, j’ai bien tourné pour 90 % des scènes de Jacquie et Michel avec Michael Cherrito, William Lebris et Rick Angel.  J’ai vécu l’explosion de cette production !

Qu’est-ce qui a fait son succès selon toi ?

Tony Caliano : L’impression qu’on peut baiser sa voisine, madame tout-le-monde. On riait beaucoup dans nos scènes, il y avait un véritable échange avec l’internaute. Les scènes cartonnaient parce que tout le monde pouvait s’y retrouvait. On parodiait beaucoup des films connus via des répliques extraites de ces films.  Il y avait toujours du cul et beaucoup d’humour. J’ai toujours aimé mettre de la comédie dans ma manière d’approcher le métier.  Il ne faut pas se prendre au sérieux. On est loin d’avoir le compte en banque de Jean Dujardin.  Il faut savoir garder les pieds sur terre. On a juste la chance de gagner notre vie en s’amusant.

Ce n’est pas que de l’amusement, c’est aussi très physique !

Tony Caliano : Ce n’est pas forcément physique, c’est  surtout mental.  Je fonctionne toujours naturellement sans prendre quoi que ce soit pour me doper. C’est avec un bon mental qu’on parvient à tenir dans ce métier. On a fait des scènes avec des femmes de 140 Kg, d’autres de 70 ans… On s’est toujours adapté. Bien sûr, de temps en temps, on tombe aussi sur des perles. La femme classique de tous les jours n’est pas forcément celle que l’on voit dans les grosses productions…

La production Jacquie et Michel fut un vrai tremplin ?

Tony Caliano :  Oui, on s’est bien amusé en gagnant de l’argent. Ce fut une vraie porte ouverte. Plus beaucoup d’acteurs gagneraient leur vie aujourd’hui sans les productions Jacquie et Michel.

16Et toi Kelly , comment es-tu parvenue à évoluer dans le X ?

Kelly Pix : Grâce à Tony qui a transmis mes coordonnées  à de nombreux réalisateurs. Ainsi je suis parvenue à évoluer très vite au bout de deux mois.

Il y a le bon carnet d’adresses de Tony Caliano mais il y aussi ton physique !

Kelly Pix : Pour réussir et durer dans ce métier il faut avant tout être très professionnelle c’est-à-dire propre, agréable, ponctuelle et toujours soigner son apparence,  renouveler sa garde-robe pour offrir différents styles.

Finalement tu avais la fibre de comédienne en toi ?

Kelly Pix :  J’ai fait du théâtre très jeune ! C’est vrai que ça me sert aujourd’hui, je ramène pas mal de punch dans la comédie pour les films.  Je sais donner le bon ton.

10Désormais, vous avez choisi de tourner uniquement en couple  et pourquoi ce choix ?

Kelly Pix :  Oui nous avons fait ce choix en mai 2015. Nous n’avons pas une âme de libertins, on a fait ce choix pour préserver notre couple qui fonctionne plutôt bien.

Un mode de fonctionnement qui n’est pas simple à imposer dans l’univers du X…

Kelly Pix : Certes, on tourne beaucoup moins.

Tony Caliano :  Le film X n’est pas notre source principale de revenus. Grâce au théâtre X sur les salons Éropolis de septembre à avril, on réalise des scènes X devant les gens, on travaille sur des thèmes avec scénarios, costumes et décors différents. Les gens payent 10 euros pour assister au spectacle (interdit aux moins de 18 ans).

Ce n’est pas trop dur de tenir le coup pour rester performant ?

Tony Caliano :  Le théâtre X c’est la performance la plus compliquée pour un acteur. On ne peut pas couper la scène. Pendant 20 minutes il faut être au taquet.

Mentalement, comment tu tiens ?

Tony Caliano :  Je me mets dans ma bulle et je ne calcule pas les gens, je me concentre sur l’actrice.

Au niveau de l’ambiance, comment se comporte le public ?

Kelly Pix : Il y a beaucoup de couples et de plus en plus de femmes, ils sont silencieux et nous applaudissent en fin de scène. Selon les villes, les gens sont plus ou moins coquins et nous encouragent.

12Est-ce que le X met du piment à votre vie de couple, vous permet d’éviter la routine et de réaliser encore certains fantasmes ?

Kelly Pix : Oui ça casse la routine. On retrouve une équipe dans les salons, c’est vraiment une famille. On n’a pas besoin des tournages pour réaliser nos fantasmes.

Vous en reste-t-il finalement des fantasmes ?

Tony Caliano :   Pour moi un fantasme ce n’est pas fait pour être réalisé.  Il faut garder ses fantasmes pour conserver une bonne excitation. Le principal est de prendre son plaisir !

Parvenez-vous à prendre du plaisir sur un tournage ?

Kelly Pix : Oui comme nous sommes un couple nous y parvenons ! Après, tout dépend des poses à prendre !

Tony Caliano :  Mais rien ne vaut un câlin à la maison sans caméra !

8_Luc_dulacEn matière de productions, quelles sont celles avec lesquelles vous avez œuvré et celles que vous aimeriez encore conquérir ?

Tony Caliano :  Nous avons tourné dans de nombreuses productions : Fabien Lafait, Dorcel, Blue One, Canal +, Jacquie et Michel,  JTC, Fred Coppula, Sweet Prod, French lover TV, Private… Mais on ne démarche plus, si les productions sont intéressées, ce sont elles qui viennent à nous.

Comment faites-vous vos choix en matière de tournages ? Sur quels critères vous basez-vous ?

Tony Caliano :  On travaille essentiellement avec des gens qu’on aime et avec qui on a une réelle amitié, des affinités et qui ont les moyens pour nous payer correctement. Du moment qu’on prend du plaisir et qu’on gagne notre vie c’est l’essentiel.

Kelly Pix : Je préfère faire des beaux films dans des châteaux que des films dans la boue !

Êtes-vous plus attirés par le Gonzo ou les films scénarisés tels que la parodie « Papa ou Maman 2 » réalisée par Fred Coppula (une adaptation du film « Maman ou Papa 2 » avec Laurent Laffite et Marina Foïs) ?

Tony Caliano :  On s’amuse plus sur des films scénarisés, c’est plus convivial.

La comédie dans le X c’est une bouffée d’oxygène qui vous permet de prendre encore plus de plaisir à jouer ?

Tony Caliano :  Oui c’est très important. On ne veut pas faire du cul pour du cul.

Kelly Pix : C’est important pour nous de jouer un vrai rôle.

Peut-on dire qu’il y a différentes familles dans le X et comment décririez-vous la vôtre ?

Kelly Pix : On peut le dire effectivement, Il y a différents groupes, il y en a qui deviennent de vrais amis.

Tony Caliano :  Sur les tournages on aime retrouver un esprit de « colonie de vacances ».

7_a_nous_les_petites_randonneusesVous agissez aussi en qualité de réalisateurs, est-ce un bon exercice de passer derrière la caméra ?

Kelly Pix :  Oui, on vient de réaliser un tournage avec un couple pour Jacquie et Michel. Je suis très organisée dans ma vie privée et ça me sert beaucoup dans cette fonction.

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce rôle de réalisateur ? Vous écrivez également des scénarios ?

Kelly Pix :  J’aime tout prévoir, organiser, conseiller l’actrice sur sa tenue… C’est sympa de nous sentir « patrons ». Tony est très inventif et s’occupe plutôt de la partie scénario.

Tony Caliano :  Pour une fois, on a notre mot à dire !

Avez-vous déjà tourné à l’étranger ?

Tony Caliano : Je n’ai jamais accepté de tourner à l’étranger tout simplement parce que je refuse de tourner sans préservatif. Je n’ai jamais vu l’intérêt de partir vu que chaque jour j’avais 3 scènes à tourner en France.  J’ai fait des mois à 90 scènes par mois ! Rien que sur les salons, chaque week-end nous tournons 8 scènes.

Vous buvez beaucoup de Coca pour tenir ?

Tony Caliano :  Non mais beaucoup d’eau ! (rires)

5_bisComment vous tenez le coup physiquement et mentalement ?

Tony Caliano :  C’est tout  simplement un rythme. Pour un homme, plus on est fatigué moins le cerveau travaille. On a juste à laisser parler la libido.

Kelly Pix :  Travailler en couple n’est pas toujours simple car il faut parvenir à faire la coupure entre vie privée et vie professionnelle. Pour peu que nous nous soyons disputés avant,  ce n’est pas forcément évident.  Il nous est même arrivé de nous engueuler sur scène en théâtre X mais avec la musique, les gens n’ont rien entendu ! (rires)

Des  expériences mémorables en particulier dans votre métier d’acteur/trice ?

Kelly Pix :  Un tournage à Sainte-Maxime pour Canal + dans une villa de rêve avec un temps splendide ! Niveau film traditionnel, j’ai adoré tourné pour Gaspard Noé pour le film Love. J’y jouais le rôle d’une libertine dans un club, entourée de Tony Caliano, Ian Scott, Anna Polina, Phil Hollyday, Angel Summers…

Tony Caliano : Mon plus beau moment c’est lorsque j’ai rencontré Kelly en août 2014 !

Kelly Pix : Oh, c’est mignon !

Qu’est-ce qui vous a plu chez l’un et l’autre ?

Tony Caliano : Son petit cul ! (rires) Je blague, c’est tout simplement son intelligence, notre manière commune  de penser les choses,  un vrai feeling !

Kelly Pix : Tony est très tactile, très câlin, il est drôle, je ne m’en lasse pas. Il est toujours en train de faire des blagues et il baise bien !

11Vous œuvrez pour différents salons érotiques notamment Eropolis et Kasamou, est-ce capital pour vous d’aller à la rencontre de votre public grâce à ces salons ?

Kelly Pix : Oui ! Nous c’est ce qu’on préfère d’être au contact de notre public, de faire sa connaissance. Cela nous permet de répondre à ses questions et cela casse le cliché des acteurs ou actrices inaccessibles.

Est-ce que vous trouvez que l’univers professionnel du  X subit encore des changements ?

Tony Caliano :  On arrive à la fin d’un cycle. Je pense que c’est  la fin du X professionnel. Les gens se tournent de plus en plus vers la sextape. J’ai travaillé en sex-shop et je peux vous dire que les DVD ne se vendent plus. L’âge d’or est terminé et je pense que le second souffle du X est malheureusement en train de partir en fumée.

13C’est le web selon toi qui a tout cassé ?

Tony Caliano : Les vidéos gratuites forcément.

Kelly Pix : Tous les tubes que l’on retrouve comme Pornhub et autres sites du même genre ont changé la donne.

Heureusement qu’il reste le théâtre érotique en somme !

Tony Caliano : Oui car sans le Théâtre X on ne gagnerait plus suffisamment d’argent.  Quand on déclare dans le X, c’est 33% d’imposition.

Des sites internet ou pages officielles sur lesquelles on peut vous retrouver ?

Tony Caliano et Kelly Pix :  Page facebook : Kelly Pix Tony Caliano et compte twitter : Tony Caliano Kelly Pix

Quel serait votre mot de la fin pour clore cet interview ?

Kelly Pix : On s’aime ! Heureusement que nous sommes entrés dans le X car grâce à cela nous nous sommes rencontrés et nous avons encore beaucoup de choses à vivre que ce soit dans le X ou dans notre vie privée. On tient également à remercier tous les internautes, public qui nous suivent car sans eux nous n’en serions pas là.

Tony Caliano : Elle a parfaitement tout résumé !

Enzo Lavilezzi

À propos de Enzo Lavilezzi

Enzo, diplômé d’une école de journalisme parisienne, réalise des entretiens avec des personnalités de l’art, de l’hard, du sport et de la politique depuis plus de 20 ans. Sa passion c’est l’autre. Découvrir et faire découvrir sans tabou tout type de personnages et d’univers. Ayant réalisé des interviews de différentes personnalités du X, de Nina Roberts à Nikita Bellucci, c’est tout naturellement qu’il rejoint aujourd’hui l’équipe de la Voix du X en qualité de reporter.