Partouze : mode d’emploi

Happy Birthday Secret Square !

Chères à produire, compliquées à filmer, les partouzes se font rares dans le porno. À l’heure de la femme en kit et de l’imprimante 3D, autant les faire soi-même ! Chiche ? Si vous voulez être appelé l’ambassadeur, le type qui organise les soirées les plus courues et couillues de la place, il suffit d’appliquer ce qui suit.

Où sont les Femmes ?

Avec leurs gestes pleins de charme tant qu’à faire. En effet, une partie fine sans le beau sexe, ça s’appelle une backroom (mais cela ne nous regarde pas). Bref, trouver des femmes, c’est l’enjeu organisationnel majeur si vous voulez que votre soirée soit réussie. Construisez-vous une vitrine sur les réseaux sociaux, travaillez vos contacts, faites-en des relais et surtout jouez cartes sur table. Mitonner en vous faisant passer pour une huile chez les libertins et vous serez pris pour un blaireau détraqué. Démarchez une nana comme un micheton qui lui proposerait le coup de sa vie pour trente euros à grands coups de photos de bite et d’abdominaux est tout aussi dévastateur. Un bon organisateur de soirée partouze se doit de prendre de la hauteur. Il répond aux besoins de chaque participant de manière neutre. Instaurez ce climat de confiance, jouez franc jeu, tout sauf « daleux », et les femmes viendront à vous naturellement.

Respectez les proportions !

Une bonne partouze est comme un bon potage, il faut respecter les proportions : des couples, des filles seules et un zeste de mecs, la hantise étant d’avoir vingt péquos pour deux chattes.  Moins les gens se connaissent, mieux c’est. L’absence de passé commun et de passif favorise les rencontres saines et sans arrière-pensée. Les mecs seuls sont banals, pas de « Big Jim » en chien… Prenez garde à celles qui se prétendent hyper-voraces aussi. Le dire, c’est déjà prouver le contraire et cela cache souvent un comportement castrateur.

21Trouvez un lieu chaleureux

Dans ce type de soirée, l’idéal est de donner l’impression d’avoir du blé même si ce n’est pas le cas. Gardez à l’esprit qu’avoir l’air riche, c’est commencé à l’être. Si vous n’avez pas un pote prêt à vous filer une villa avec piscine isolée, maquez-vous avec un patron de club libertin. Soyez sûr qu’il sera toujours réceptif à quelqu’un susceptible de lui ramener de la clientèle. Prêtez une grande attention à la discrétion du cadre, l’obsession des participants étant d’être reconnus, sortant des lieux, par leur assureur.

Abstinent car vigilant tu seras.

Cela va paraître frustrant mais c’est la cruelle vérité : celui qui organise ne baise quasi-pas, tout absorbé qu’il est dans la réception des invités et la satisfaction de leurs désidératas. Si quelque chose cloche, il se doit d’être disponible pour régler le problème et pas parti se faire sucer dans un recoin. Évidemment, cela ne se passera pas du tout comme cela et beaucoup se plaindront qu’il n’y a plus de jus d’orange pour assaisonner leur vodka pendant que vous serez à la Romaine à l’étage.

party-alcohol-weed1

Du bon dosage de la tease…

On ne cessera de le répéter : l’alcool est l’ami de la drague mais la pire des saloperies lorsqu’il s’agit de s’envoyer en l’air. Beaucoup ont du mal à bander, d’autres du mal à jouir et ça finit parfois dans le mauvais trou de balle. De plus, exit les cachetons bleus car le mélange alcool-médocs risque de vous faire se toucher les filles. Mais comme de bien entendu, ce type de sauterie ne se conçoit pas sans bibine ou autre et vous ferez au moins mal… À ceux qui viennent remplir leur verre, les plus sages opposeront cette sentence de l’Inspecteur Harry à la fin de « Magnum Force » : « l’homme sage est celui qui connaît ses limites, lieutenant ».

eyeswideshut2Don’t forget : le diable est dans les détails !

Pensez grand. À l’instar des « pubards » qui sortent les images de F-16 pour vendre des rasoirs, le flyer qui va circuler sous le manteau entre les participants de votre sauterie doit claquer sa mère ! Une seule faute d’orthographe dessus et vous passerez pour un crétin amateur. Utilisez à plein pot la « viralité » des réseaux sociaux.  Faites une petite bande-annonce, propre et simple avec des extraits de films connus genre « Eyes Wide Shut », cela donnera aux participants une idée du style de soirée auquel ils doivent s’attendre. Le jour J, ne lésinez pas sur les capotes et autres sextoys disséminés dans les coins stratégiques.

Dimitri Largo

À propos de Dimitri Largo

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.