Larry Flint veut flinguer Donald !

Vous avez connaissance d’une crasse sur Trump susceptible de le faire destituer ? Larry Flynt vous en donne dix millions de dollars !

L’annonce de Larry Flynt dans l’édition du dimanche 15 octobre du Washington Post est immanquable. Une page entière est consacrée à un texte dont le titre, écrit en majuscules, domine un tiers de la page : «10 millions de dollars pour des renseignements qui conduisent à la destitution de Donald J. Trump».

Flynt, mieux connu comme le créateur du mensuel pornographique Hustler, a souligné de nombreuses raisons pour lesquelles il considère légitime que le président Trump soit démis de ses fonctions, lui reprochant de «compromettre sa politique intérieure et étrangère par son goût pour les conflits d’intérêts» et de mentir sans arrêt.

C’est pourquoi Flynt a certifié qu’il cherchait des informations pouvant fournir un moyen de «coincer» Trump dans le but de le destituer. «A-t-il malhonnêtement procédé à une contrepartie financière avec les Russes?». «La situation des États-Unis a-t-elle été compromise pour protéger les affaires de Trump? Nous devons mettre tout ça au clair».

10 millions de $ pour l'impeachment !

Un numéro gratuit et une adresse e-mail ponctuent l’annonce, accompagnés de l’assurance que Flynt paiera la somme totale de dix millions de dollars dans le cas où l’information serait vérifiée. «L’impeachment serait une affaire désordonnée, contentieuse, mais l’alternative - trois années supplémentaires de dysfonctionnement politique - est pire», a écrit Flynt. «Je sens que c’est mon devoir patriotique et le devoir de tous les Américains d’écarter Trump du pouvoir avant qu’il ne soit trop tard».

Kris Coratti, porte-parole de The Post, a refusé de dire combien coûte une publicité sur une page entière ou combien d’avance il faudrait informer le journal pour diffuser une telle publicité dans une édition du dimanche : «Nous donnons aux annonceurs une large latitude pour avoir leur mot à dire, a déclaré Coratti. En général, si les publicités ne sont pas illégales ou si elles ne promeuvent pas d’actions illégales, nous essayons de ne pas imposer de limites à leur contenu».

Dans une interview téléphonique ultérieure, Flynt a déclaré au Post qu’il s’attendait à obtenir des informations «dans quelques jours» et a dit qu’il publierait immédiatement toute information légitime. Il a également défendu d’offrir une récompense en argent pour l’information. «Je ne pense pas que vous puissiez vivre aussi témérairement que Trump depuis 30 ans sans traîner de casseroles en route… Je ne peux pas penser à quelque chose de plus patriotique à faire que d’essayer de faire virer ce crétin du bureau. Mais le plus préoccupant, c’est que bien avant l’apocalypse qui résultera du changement climatique, Trump pourrait déclencher une guerre nucléaire mondiale», ajoute-t-il en référence à la crise avec la Corée du Nord.

La guerre est déclarée entre le magnat du porno et le nouvel homme fort des États-Unis.

Ce n’est pas la première fois que Flynt, qui a soutenu la candidate démocrate Hillary Clinton dans la course à l’élection présidentielle de l’année dernière, propose une récompense dans le but de faire tomber un politicien : en 2007, il offrait un million de dollars, également par le biais d’une publicité pleine page dans The Post, pour des preuves de toute personne ayant eu une relation sexuelle illicite avec un membre du Congrès ou un autre représentant du gouvernement. Il avait fait la même chose en 1998, et l’information qui a émergé aurait influencé la démission du membre du Congrès républicain Bob Livingston, qui était en lice pour la présidence de la Chambre. En 2012, Flynt promettait encore une récompense d’un million de dollars, cette fois pour les déclarations de revenus du candidat républicain de l’époque, Mitt Romney.

La Rédaction

À propos de La Rédaction

La Voix du X vous propose les dessous du milieu du porno et tout ce qui gravite autour.