Lætitia, Sainte-Mère des amat !

Si l’aventure a un nom, l’« amateur » également. Vingt-six ans que l’ex-reine des nuits chaudes du Cap d’Agde en fait bander plus d’un. Lætitia, un prénom qui, à lui seul, fleure bon l’échangisme, les clubs et les films coquins.

Après Martine à la plage, Laëtitia à l’école ou plutôt : l’École de Lætitia, les Infirmières de Lætitia… J’en passe et des meilleures. La reine de l’amat’ en a propulsé des petites nouvelles qui ont fait leurs premiers pas dans ses productions, avant de se faire faucher par les grandes boîtes de prod. Citons à la volée : Élodie Chérie, Dalila, Véronique Lefay, Olivia Del Rio, Rebecca Lord ou Zabou. Lætitia, ce sont ces petits films où la plupart du temps elle se met en scène. Son grand truc c’est de trouver des mecs, des filles ou des couples qui ont envie de baiser ou de la baiser. Et c’est parti pour les castings ! Toujours filmés par son mari de l’époque, Papy Salaud (un nom si avenant), en style caméra au poing, Lætitia fait tout, aime tout.

C'est Noël !

Elle réalise, en bonne metteuse en scène tous ses films devant nous en direct live

Fellations, sodomies, vaginales, doubles, gang-bang, voire plus si affinités. Son autre point fort, c’est justement le réalisme qui se dégage de ses scènes (bon l’amateur, on est d’accord, c’est toujours comme ça). Lætitia se donne à fond, est capable de prendre les choses en mains dirons-nous, de recadrer mais aussi de prendre l’initiative si le type (ou autre) manque de punch ou d’inspiration (grands timides s’abstenir). Depuis toutes ces années, elle réalise en bonne metteuse en scène tous ses films devant nous, en direct live comme on dit aujourd’hui, prodiguant ses conseils aux jeunes inexpérimenté(e)s. Donc un seul mot : merci Lætitia !

On sort de ces trucs de là !

Parmi les 400 films qu’elle a réalisés, voici un court extrait d’une de ses nombreuses scènes d’anthologie. Ah ! Les couettes… Combien d’entre nous ça fait fantasmer, hein ? Robe rose courte, un petit look d’étudiante (perverse, ça va de soi) ou de serveuse de bar alsacien. Oh chouette ! C’est un couple qui l’a invitée. « Maîtresse » Lætitia s’occupe très vite de monsieur sous l’œil envieux de sa compagne. Une petite pipe, une « espagnole » et c’est parti ! Retournée sur le dos, elle dispense ses conseils. Après un petit cunni, elle prend les rênes, en bonne réalisatrice qu’elle est et chevauche le mâle attribut. Vont suivre les menaces. Si tu ne me baises pas mieux que ça, tu seras puni ! Vilain garnement ! Eh bah voilà, privé de sodo ! Lætitia a une autre surprise pour ce jeune homme au bord de l’apoplexie. Elle lui bande les yeux. Intervient alors sa compagne qui depuis le début de la séquence commençait sans doute à se demander si de la chandelle, elle allait passer, ou non, au cierge. Et même si son homme ne la démonte pas, elle aura quand même le droit de récupérer sa semence sur son sexe légèrement duveteux. On est peut-être loin des éjacs faciales professionnelles, mais bon le réalisme a quand même son charme.

Vive la sodo !

Si Lætitia a un mérite, c’est d’être l’instigatrice de ce qui est devenu aujourd’hui une norme sur internet : on vous filme chez vous ! Concept repris, amélioré et poussé à une autre échelle et avec succès sur le web par J&M. À sa grande époque, elle fera plusieurs séries à succès, citons à la volée : Femmes à poils (qui révélera l’actrice Joséphine de l’Île Maurice), Bites dures pour femmes mûres (Éva Delage est passée par là)… elle avait alors, un serveur minitel, éditait des cédéroms, commercialisait des sextoys et possédait un club échangiste, bref un véritable empire du sexe, aujourd’hui disparu.

Ah! L'exhib !

Voila, c'est tout ça Lætitia, de Confesse anale à intimité violée par une femme. Mais c’est aussi des récompenses comme aux Hot d’Or en 1993 comme meilleure réalisatrice pro-amatrice ou encore pour la meilleure série amateur en 1995, 97 et 98.

Cécile Saint Laurent

À propos de Cécile Saint Laurent

Ancienne actrice de X des années 80, reconvertie dans le journalisme et éditrice de sites Internet X. Sous pseudonyme dans un souci de discrétion, mais toujours bien informée des dessous du milieu.