Le sexe après la grossesse

Les rapports sexuels peuvent être la dernière des choses auxquelles vous penserez à la suite d’un accouchement. Mais au fur et à mesure que vous devrez supporter la boule de cris et de pleurs qui est sortie de votre ventre, vous vous pencherez certainement tôt ou tard sur la question. Voici tout ce que vous devez savoir.

Vous apprécierez le sexe après la grossesse, mais cela prendra du temps et se fera graduellement. Des problèmes comme la douleur, les saignements, la fatigue, l’allaitement et votre humeur peuvent tous nuire au retour à la normale, de relations sexuelles agréables, après l’accouchement. Vous devrez également, si vous ne voulez pas tomber enceinte à nouveau, décider d’une méthode de contraception.

Certaines n’attendent pas d’avoir accouché pour se faire troncher.

Que vous ayez accouché par voie naturelle ou par césarienne, votre corps a besoin de temps pour guérir avant que vous puissiez à nouveau vous jeter sur le chibre turgescent de votre compagnon. La douleur et les pertes vaginales prennent du temps pour disparaître. La plupart des médecins conseillent d’ailleurs d’attendre de trois à six semaines avant d’avoir à nouveau des rapports sexuels.

Avoir un bébé dans la maison change votre vie. Il n’est pas surprenant que le sexe après la grossesse ne soit pas votre principale préoccupation pendant un certain temps. La raison majeure à cela est le manque d’énergie jusqu’au retour normal de vos règles. Il n’est pas rare de se sentir fatiguée pendant des semaines, voire des mois.

Certaines se godent en attendant. Attention : n’allez pas trop loin !

Si vous ne voulez pas d’un autre bébé dans la foulée, vous devez prévoir des moyens de contraception avant de reprendre vos rapports sexuels après l’accouchement. Voici quelques problèmes à prendre en compte :

Vous devrez attendre au moins trois semaines après l’accouchement, pour commencer une pilule contraceptive de type combiné si vous n’allaitez pas. Vous devrez attendre au moins six semaines si vous allaitez afin d’éviter une diminution de la production de lait.

Une fois que votre médecin vous informe que vous pouvez y aller et que vous et votre partenaire êtes prêts, voici quelques conseils qui peuvent vous aider :

L’Andromaque, une position à garder dans les annales.

Repenser l’intimité. Les rapports sexuels ne sont pas le seul choix pour l’intimité sexuelle. Travaillez sur la communication, passez du temps ensemble et cherchez d’autres façons d’exprimer votre affection avant de vous lancer dans une relation sexuelle.

Utilisez une lubrification au besoin. Un certain inconfort est normal au début. La sécheresse et les changements dans l’anatomie vaginale peuvent nécessiter une lubrification artificielle pendant un certain temps. Essayez d’utiliser un lubrifiant à base d’eau et expérimentez avec différentes positions sexuelles si la pénétration est encore douloureuse.

Les exercices pelviens. Les muscles qui entourent votre vagin peuvent avoir besoin d’aide pour se remettre en forme. Demandez à un professionnel de la santé de vous apprendre les techniques d’exercices pelviens de Kegel, afin de remuscler votre périnée.

Les hommes sont ravis, après la grossesse, la pipe est vivement recommandée.

Le timing. Prévoyez d’avoir de l’intimité lorsque vous êtes bien reposée et assurez-vous de ne pas être interrompue. Cela pourrait être le matin quand vous êtes fraîche et reposée ou pendant que bébé fait la sieste.

Prendre bien soin de soi. Revenir à votre routine normale nécessite une alimentation saine, un exercice régulier et une bonne hydratation.

La position de la petite cuillère.

Pour ce qui est des positions, la petite cuillère et l’Andromaque sont particulièrement prescrites pour la période post-accouchement, ainsi que le sexe soft qui ravira votre époux : fellations et cunnilingus sont de mise. Prêts, bébés, baisez !

Cécile Saint Laurent

À propos de Cécile Saint Laurent

Ancienne actrice de X des années 80, reconvertie dans le journalisme et éditrice de sites Internet X. Sous pseudonyme dans un souci de discrétion, mais toujours bien informée des dessous du milieu.