La girl Grey à ébullition !

L’affaire Weinstein, ce producteur américain à succès, accusé de viols et d’abus sexuels par des dizaines d’actrices, a fait le tour de la planète. On pouvait penser que tout avait été dit sur le sujet… Jusqu’au coup de colère de l’ex-actrice X, Sasha Grey !

« Sasha Grey est une actrice américaine née le 14 mars 1988 à Sacramento, Californie », dixit Wikipédia. Sasha peut s’enorgueillir d’une brillante carrière dans le porno américain jusqu’en 2011, date à laquelle elle a officiellement arrêté le cinéma hard pour se lancer dans le cinéma, dit, « traditionnel ».

Sasha avec deux bites en bouche - une vraie performeuse

Une carrière X spectaculaire

Sasha est ce que l’on peut appeler, sans que cela soit péjoratif, une fabuleuse salope. Cette jolie brune a tourné nombre de scènes hard, souvent très hard, avec un, une ou plusieurs partenaires. Elle a notamment pour spécialité l’anal et une tendance à faire des pipes gonzo où elle se fait franchement baiser la bouche. « Jusque-là, rien d’extraordinaire » diront les plus blasés d’entre vous. Faux, car notre petite Sasha se distingue de ses collègues par le plaisir dont elle faisait preuve à faire son métier de hardeuse. Miss Grey fait partie des rares actrices dont on voit qu’elle aime profondément ce qu’elle fait - sans mauvais jeu de mots. Voilà pour la section X de sa vie professionnelle.

Elle aime aussi l'anal

Sasha passe au « tradi »

Après s’être fait déboîter, ramoner, sodomiser et arroser sur tous les plateaux US, Sasha a voulu se tourner vers le cinéma classique. Celui où l’on peut faire un film sans se prendre de bite devant la caméra. Les débuts ont été foudroyants avec un rôle dans un film de Steven Soderbergh : The girlfriend experience. Ce film tourné en seize jours à New York, que l’on peut classer dans les comédies dramatiques, lui donne un vrai rôle. Elle y interprète Chelsea, une escort girl de luxe, et ses soucis de cœur entre un client et son petit ami. L’exercice est réussi puisque Sasha s’y révèle une actrice convaincante et que le film lui-même, malgré certaines critiques peu amènes, bénéficie globalement d’un accueil favorable. Par la suite, la carrière cinématographique de Sasha Grey fluctue entre films d’horreur de série B, films fantastiques de série Z et thrillers à deux balles. Malgré un talent indéniable, notre brune sulfureuse peine à se faire une vraie carrière.

Harvey Weinstein aurait sûrement adoré

Weinstein : un scandale et du politiquement correct

De l’autre côté, nous avons depuis quelques semaines l’affaire Weinstein. Un producteur au sommet de la chaîne alimentaire qui abuse largement de son pouvoir. Des dizaines de victimes, souvent très connues du public et un scandale planétaire. La création du hashtag #balancetonporc qui enflamme les réseaux sociaux. Un phénomène dans lequel s’engouffrent toutes les célébrités, hommes et femmes, pressés de se mettre du « bon côté » et de se montrer politiquement corrects. Il est urgent pour chaque people, surtout pour les hommes, de se montrer outrés et révoltés par cet Harvey qui abuse des femmes. Quoi ? Sur notre bonne vieille Terre des gens tireraient profit de leur position dominante pour obtenir des faveurs sexuelles ? On découvre la Lune…

La gorge profonde aussi - quand on vous dit qu'elle est gonzo

Sasha : « C’est quoi ce bordel ? »

Dans ce torrent d’eau tiède où les commentaires oscillent entre prévisible et navrant, la réaction de Sasha Grey mérite l’attention. Sasha est en colère mais pour des raisons originales : « J’essaie depuis sept ans de devenir une actrice légitime et MAINTENANT je découvre que tout ce qu’il me fallait faire était de sucer Harvey Weinstein ? C’est quoi ce bordel ? J’ai baisé plus d’hommes et plus de laiderons sur un week-end que la plupart des filles ne baisent toute leur vie. Harcèlement sexuel est un mon deuxième prénom. Quelle BITE dois-je sucer pour avoir un boulot dans cette ville ? »

Quand Steven Soderbergh fait jouer Sasha Grey

Il semblerait que Sasha ait sucé les mauvaises personnes au mauvais moment et surtout, ajoutent les commentateurs, qu’elle soit malheureusement arrivée à Hollywood les jambes fermées.

Et la belle brune ajoute : « Si quelqu’un a un boulot pour moi, je suis open, allons-y. Je baiserai Harvey Weinstein, son frère Bob, son oncle Pete, le réalisateur, le cameraman, n’importe quoi et n’importe qui. J’ai besoin d’un rôle. S’il faut sucer pour l’obtenir, qu’il en soit ainsi. Ce n’est pas comme si je n’avais jamais fait CA auparavant ».

Une actrice X avec charme et talent

Je ne sais pas pour vous, mais je confesse dix minutes de fou rire, à la lecture de cette déclaration furieuse d’une actrice pleine de bonne volonté. Personne n’aurait pu indiquer à Sasha la bonne porte pour décoller à Hollywood ? Et ce n’est pas la seule à pouvoir exprimer des regrets. Si ce gros cochon d’Harvey avait été au courant, il aurait pu passer des moments merveilleux avec une fille sublime, lui dégoter de vrais rôles et ne pas craindre ensuite la moindre attaque en justice… Le monde est mal fait.

Jason Cold

À propos de Jason Cold

Reporter bilingue basé aux États-Unis, spécialiste du Xbiz américain.