Violet Starr : « Le sexe, c’est comme de respirer pour moi »

Elle a un cul de dingue et la poitrine n’est pas en reste. À 21 ans, Violet Starr, c’est toute la sensualité des Cubaines à fleur de string. Dire qu’il y a les mêmes partout de Miami à Varadero…

LVDX : A Tampa, y a comme un microclimat ! Les pornostars sont d’élevage ?

Violet Starr : il y a des filles sexy ici, des tas, et il fait chaud. Nous, les latinas, sommes très portées sur le sexe. C’est dans nos gènes. Nous sommes nombreuses à faire du porno.

Les latinas aiment donc joindre l’utile à l’agréable ?

Moi oui. Il ne se passe pas une minute sans que je pense au sexe. J’ai fait l’amour des centaines de fois gratuitement alors autant que j’en fasse mon métier.

Des centaines de fois ?

Je n’ai souvent fait que ça des journées entières ! Certaines périodes, j’avais plusieurs sex friends en même temps. Le sexe, c’est comme boire ou respirer chez moi.

Chez les Cubains, on est très famille, comment la tienne a-t-elle pris ta démarche de faire du X ?

Au début, ça a été difficile. Leurs sentiments étaient très mitigés. C’était du 50/50, la moitié de ma famille s’est détournée de moi. Par la suite, les choses se sont arrangées. Mes parents, mes frères, mes sœurs, mes cousins… Ils ont tous vu que j’étais épanouie et heureuse.

Comment as-tu débuté ?

J’ai commencé à faire de la webcam après avoir regardé un reportage à la télévision. J’avais besoin d’argent mais je devais en même temps rester discrète. Je peux te dire que c’est dur de cacher sa nature. J’ai toujours été une petite salope mais qui devait faire semblant d’être une fille sage. Après, j’ai fait des vidéos perso pour encourager les gens à me suivre et Bang Bros m’a contactée.

Tu as des fesses phénoménales, ça réclame de l’entretien ?

Je prends tout dans les fesses, mais je suis loin d’être une exception. Je suis voluptueuse car je suis une bonne vivante, une bonne B.B.W ! Je mange tout ce que je veux, mais je me bouge le cul ensuite. Il est gros mais musclé car je suis très sportive.

Quelle est la chose la plus perverse que tu aies faite ?

Pénétrer dans un hall d’immeuble pour coucher avec un inconnu qui rentrait en même temps. Ça m’est arrivé deux fois et je suis trop chaude pour que ça ne m’arrive pas à nouveau.  

Combien de mecs t’es-tu déjà farcie en même temps ?

Six, pour un gang bang. Il y en avait partout, je ne voyais plus rien devant moi et après, j’ai été aveuglée par le sperme. J’ai du aller prendre ma douche en me tenant aux murs !

Etait-ce pénible ?

Pas du tout, j’aime être baisée par plusieurs hommes à la fois et avoir la chatte en feu. Le concept de femme-objet m’excite grave. J’aime me faire prendre sauvagement avec des claques sur les fesses par des mecs vulgaires et un peu barrés qui me traitent de pute et de chienne. L’autre jour par exemple, je me suis éclatée sur une scène où j’étais en laisse avec un collier de chien. Je crois que je vais faire de petites incursions régulières là-dedans.

Comment appréhendes-tu ce métier ?

Pour moi, le porno, c’est comme de faire du sport. Un sport que j’aime et qui me procure du plaisir pendant et après. Tout est bon dans le sexe et je suis une élève très appliquée. Je n’ai pas peur de faire des efforts ! Ça va faire deux ans que je suis une icône sexuelle et mon métier est de transmettre le plaisir que je prends. C’est une bonne chose, non ?

Si on veut te donner du plaisir, comment faut-il s’y prendre ?

J’aime qu’on me parle en me baisant. Je suis très joueuse. Et en matière de sexe, tout est question de moment. Les petits coups de langue, ça va bien cinq minutes pour faire monter la pression, mais on se fait vite chier ! Je prends du plaisir lorsque l’on me défonce. A ce moment-là, je crie des choses sales !

A ce moment-là, tu aimes que l’on t’enfonce la tête dans les coussins ?

Mes voisins aimeraient tellement ! Mais non, je hurle des mots crus. Je ne peux pas m’en empêcher.

Au lit, tu préfères être vêtue d’une lingerie de luxe ou à poil ?

À poil ! Je suis plutôt simple dans la vie privée, je n’aime pas faire les boutiques et j’aime les trucs confortables. Je préfère être à l’aise pour bouger et qu’on me baise sauvagement sans faire de manière.

Violet Starr
21 ans
Originaire de Tampa (Floride)
1m66
57 kg
95D

Filmo sélective :
- House Arrest (Babes)
- Tits and Oil 3 (New Sensations)
- Natural Beauties 3 (Jules Jordan)

Dimitri Largo

À propos de Dimitri Largo

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.