L’exhib, un coup de poker pour les pornos « mateurs »

Les sites de vidéos pornos foisonnent de séquences « voyeur » ou « en public », en extérieur, dans un avion ou un train. Mais nous, spectateurs, pouvons-nous mater impunément un bon film de cul, partout, sans avoir de problème ?

L’exhibitionnisme, cette propension à s’exposer à poil ou plein coït, est présent en chacun de nous. Sur le Net, ce genre remporte très souvent la Palme d’Or, auprès des internautes, avec son fidèle et indétrônable compagnon : l’anal. Ces catégories demeurent les plus visionnées par les amateurs.

Les joies de l’outdoor, les risques de se faire gauler…

L’excitation d’une situation [en public] ne naît pas du stress procuré par un coïtus interruptus [stoppés en plein élan], mais de ses temps morts : quand l’attention du partenaire vacille, aux premiers bruissements dans les couloirs, là où les passagers ou le personnel risquent de surgir à tout moment. Une autre variante du genre reste la masturbation en public, petit plaisir solitaire qui s’expose dans les jardins publics ou sur les terrasses des cafés, qui remporte également un grand succès.

Ce type de scènes, le X en regorge. Le thème des couples s’envoyant [littéralement] en l’air au vu et au su de tous, pour prendre un express vers l’extase ou les copines qui se font une petite branlette tout en sirotant leur Orangina en terrasse, est un must have pour les sites pornos, qui redoublent de productions « amateurs », misant tout sur l’effet de réel.

On se fait une tit’Caprice ? Ici… tous les deux ?

La pratique de se mater un bon boulard dans un avion ou un train s’est beaucoup démocratisée. Par le passé, certaines compagnies de transport n’ont pas hésité à l’assumer à 100 %. Rappelez-vous. Il y a six ans de cela, Michael O’Leary, président-directeur général de Ryanair, eu une étrange idée : proposer un service de streaming porno, accessible sur portables et tablettes, via une application téléchargeable. Plus surprenant encore, en 2014 la SNCF essuyait un bad buzz des plus hard, avec le détournement des codes graphiques du site porno YouPorn, dans le but de promouvoir ses tarifs préférentiels pour les moins de 28 ans, vaine tentative d’attirer, à elle, un public plus jeune.

L’imitation du site Youporn par la SNCF… un fiasco publicitaire… CQFD.

Mais ces diverses transgressions ou maladresses, ne répondent-elles pas à la question qui nous brûle à tous et à toutes les lèvres : « Quels risques encourt-on, au juste, à visionner un porno dans un moyen de transport collectif ? » À cette question, le porte-parole de la compagnie aérienne Air France répond : « Lorsque les personnels navigants commerciaux constatent qu’un passager visionne un film pornographique sur un écran personnel (ordinateur, tablette, téléphone) alors qu’un autre passager à proximité est également en mesure de voir son écran, il est demandé au passager de cesser le visionnage. » Dans une telle situation, le passager incriminé fait rarement un scandale, tel l’ado libidineux, « gaulé » les doigts dans le pot de confiture [enfin, ici, plutôt dans le calbute], par sa mère.

Une procédure qui respecte l’article 227-24 du Code pénal, selon lequel : « Le fait […], de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support un message […], pornographique […], est puni de trois ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende lorsque ce message est susceptible d’être vu ou perçu par un mineur. »

Le Mile-high club… Si maintenant les hôtesses s’en mêlent…

Feuilletez un magazine ou un roman porno [pour le marquis de Sade, on ne sait plus, maintenant qu’il est trésor national], idem. Si des enfants sont aux alentours, votre attitude pourra être considérée comme une provocation, voire une mise en danger de mineurs.

Face à un tel contexte, il nous semble bien loin, cet imaginaire fétichiste et désuet des films érotiques soft, peuplés d’hôtesses de l’air sans culotte et de stewards sexy. Il vous faudra, peut-être, y réfléchir à deux fois, avant de vous détendre devant votre film préféré, au cours de votre prochain voyage, tout en calculant le rapport risque/plaisir. Sinon il vous reste toujours la solution, si vous êtes accompagné, de vous envoyer en l’air, gentiment, dans les toilettes d’un long-courrier, et ainsi de rejoindre le très sélect Mile-high club des compagnies aériennes.

La Rédaction

À propos de La Rédaction

La Voix du X vous propose les dessous du milieu du porno et tout ce qui gravite autour.