Sofi Goldfinger : « Plus c’est hard, plus ça me plaît ! »

Lors de la séance photo pour la couverture de Hot Vidéo, tout le monde était unanime. Sofi Goldfinger est l’une des plus belles femmes actuellement en activité dans l’industrie du X. Adepte des pratiques sexuelles les plus hard, il est même surprenant qu’elle ne soit pas plus connue en France.

Qu’est-ce qui t’a incitée à te lancer dans l’industrie du X ?

Quelle question ! Parce que j’aime le sexe et le porno dans son ensemble. Tu sais, j’ai commencé à me masturber assez jeune, sans doute vers douze ans. Et naturellement, après ça, j’ai regardé des films pornos et je me suis vite aperçue que c’était quelque chose qui pouvait me plaire.

Du coup, tu as commencé les tournages dès ta majorité ?

Non, pas du tout ! En réalité, j’ai attendu quelques années. Ce n’est pas parce qu’une activité t’attire qu’il faut automatiquement plonger sans prendre le temps de réfléchir. J’ai fait mes premiers tournages à vingt ans, mais c’est vrai aussi que je n’ai jamais vraiment été sollicitée, auparavant, pour me lancer dans le X.

Tu as une vie sexuelle active ?

Dans ma vie privée, tu veux dire ?

Exactement.

Non ! Pas du tout ! C’est la misère ! [rires] Je n’ai pas vraiment de vie privée, en fait. Je suis voyage souvent pour mes tournages, ce qui fait que je n’ai pas assez de temps pour avoir une relation amoureuse. Quand tu es seule, ta vie sexuelle en prend un sacré coup ! Mais ça ne me dérange pas, au contraire, je n’ai d’ailleurs pas l’envie d’avoir un petit ami. Ma situation actuelle me convient plutôt bien car je peux me concentrer sur ma vie professionnelle.

Qu’est-ce que tu préfères chez toi ?

Sans doute mon cul. C’est l’aboutissement de ma chute de reins et beaucoup me disent qu’il est assez excitant. Et puis, quand un mec mate ton cul, tu sais que c’est parce qu’il a envie de toi !

Est-ce que tu as senti une évolution dans ta carrière d’actrice depuis tes débuts ?

Oh oui, bien sûr ! Je suis beaucoup plus heureuse ! Je peux même te dire que je suis la personne la plus heureuse au monde !

C’est le X qui te rend heureuse ?

Oui, bien sûr !

Que retires-tu de positif dans le porno ?

Tout ! C’est très bateau comme réponse, mais je ne vois pas d’aspects négatifs.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans le X ?

J’adore l’anal ! Je pense que ça se voit dans mes scènes d’ailleurs. En fait, plus c’est hard, plus ça me plaît ! Par exemple, je peux prendre mon pied pendant un tournage très hard-core comme un gang-bang.

J’ai une petite idée de la réponse, mais tu es plutôt dominante ou soumise au lit ?

Soumise ! Exclusivement soumise, même ! Être en position de dominante, ce n’est pas du tout pour moi, je n’aime vraiment pas ça.

Tu vas loin en soumission ?

Oh ! Comment dire… Ce n’est pas spécialement à propos des pratiques. Pour moi, c’est plutôt une question d’énergie. J’ai besoin d’une grosse énergie pour me lâcher véritablement. Si je me retrouve avec un mec un peu mou et qui ne prend pas d’initiatives, ça ne le fait pas.

Quelle est ta position préférée ?

Hum ! Autant j’aime les scènes hard, autant, si je dois retenir une seule position, ma préférence va plutôt vers le chevauchement. C’est l’une des positions qui procure le plus de sensations physiques, peut-être parce que ça me permet de contrôler la profondeur et le rythme de la pénétration.

Est-ce que tu regardes parfois tes scènes ?

Parfois. Peut-être une fois par an. En général, je commence par regarder un film, puis un deuxième et je finis par tomber sur l’un de mes films alors je regarde un peu, mais je n’aime pas ça.

Quelle serait ta scène idéale ?

Je ne sais pas. J’en ai tourné énormément qui m’ont beaucoup plu… Maintenant, si on me propose de choisir, je pense que j’appellerais deux mecs pour une scène avec de l’anal et des claques sur les fesses… Voilà, tu vois, rien de très spécial ! [rires] Simplement deux beaux garçons pour moi !

Quel est l’endroit le plus original où tu as fait l’amour ?

Hum, j’ai un peu peur de ne pas être très originale mais c’était sans doute sur la plage. Ça n’a vraiment rien de très spécial. Je pense même que ça doit être la réponse la plus banale à cette question !

Hum, te connaissant, ça pouvait très bien être avec plusieurs mecs…

Non, pas du tout ! C’était avec mon petit ami !

Tu es un peu exhibitionniste alors, non ?

Oh oui ! Bien sûr ! C’est même la raison pour laquelle je suis ici !

Tu es romantique ?

Non…

Que doit faire un homme pour te séduire ?

Oh la la ! C’est difficile ! Si lui est amoureux de moi, il lui suffit de me faire rire. Rien de spécial.

Que ferais-tu si tu n’étais pas une actrice X ?

Ah ! Ça c’est assez simple, car je fais déjà beaucoup de choses en dehors de la pornographie. Je suis chorégraphe et, en même temps, je prends des cours à l’université, en Russie, pour devenir réalisatrice. A priori, même si je ne menais pas une carrière dans le X, je ferai, tout de même, tout ça ! Et puis je me consacrerais aussi à mes hobbies, comme la méditation et le sport.

Aurais-tu un petit mot à destination de tes admirateurs français pour conclure ?

Oh, j’aime beaucoup la France ! C’est la deuxième fois que je viens ici, et je trouve que les gens y sont très gentils. Mon voisin m’a dit que c’était un pays dangereux, et qu’il fallait faire très attention, mais je pense qu’il s’est trompé. Je me sens en confiance ici, c’est vraiment un pays dans lequel j’aimerai beaucoup revenir.

Vincent Lacrosse

À propos de Vincent Lacrosse

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.