Camille Oceana : « Mon plus gros fantasme serait d’être prise par plusieurs mecs dans un coin. »

Elle est l’une des étoiles montantes du porno amateur en France. Dans le grand bain depuis seulement quelques mois, elle s’est totalement retrouvée dans ce monde inconnu. Déterminée à devenir un grand nom du X et à s’installer sur la durée, elle se met régulièrement en scène pour notre plus grand plaisir… et le sien. Vous allez l’adorer !

Camille, comment as-tu décidé de te lancer dans le porno ?

Ça pourra te sembler bête, mais c’est entièrement par curiosité [rires]. À dire vrai, je pense que je m’ennuyais un peu, alors j’ai décidé de me lancer et de découvrir ce monde que je ne connaissais pas et je dois dire que je n’ai pas été déçue.

Jacquie & Michel a été une évidence ?

Forcément, lorsqu’on commence dans le milieu du X, J&M est toujours le premier label auquel on pense. Je n’ai pas vraiment hésité en fait. Je les ai contactés et ils sont très rapidement revenus vers moi. Ils étaient très enthousiastes et ça s’est fait en seulement quelques jours. J’étais super contente.

Tu te souviens du premier tournage ?

Houla, oui [rires] ! J’étais super stressée de savoir que j’allais être filmée. Un truc qu’il faut savoir, c’est que je suis assez timide. Mais en fin de compte, tout s’est très bien passé, plus de peur que de mal ! Je dirais même que j’y ai pris beaucoup de plaisir !

Pourquoi as-tu décidé de poursuivre dans le porno ?

C’est un univers qui m’a vraiment beaucoup plu et je dois dire que tout le monde a véritablement été très gentil avec moi, que ce soit mes partenaires ou l’équipe. Ils ont su me mettre à l’aise, pourtant, ce n’était pas gagné [rires]. De très belles personnes que je n’oublierai pas. Ça fait partie de moi. J’ai envie de me dépasser, d’enchaîner les tournages et de voir jusqu’où ça me mènera !

C’est quelque chose que tu as envie de faire depuis longtemps ?

Non, pas du tout ! Ça va peut-être vous sembler bizarre mais je me suis décidée sur un coup de tête. Un jour, je me suis dit « pourquoi pas » et me voilà, prête à entrer sur le ring et à faire don de mon corps [rires]. C’est tout moi !

Il y a toujours, en France, ce débat qui consiste à dire que le X est dégradant pour la femme. Qu’en penses-tu ?

En ce qui me concerne, je ne trouve pas ça dégradant du tout. Je pense que chacun est libre de faire ce qu’il veut. Je m’assume telle que je suis. Ceux qui critiquent, et il y en a quelques-uns, peuvent aller voir ailleurs. Je pense que dans ce pays, on est beaucoup trop coincés. Moi, c’est tout le contraire.

Le hard a su te combler ?

Absolument. De manière générale, ceux qui regardent mes films se rendent compte rapidement que je suis une personnalité très joyeuse et optimiste. Commencer chez Jacquie & Michel… Avec le recul, voir tout le chemin parcouru me rend vraiment très fière de ce que j’ai pu accomplir. Après, je pense que c’est comme pour tout : certains tournages sont meilleurs que d’autres, mais la chaleur et l’ambiance restent les mêmes quoi qu’il en soit.

Quand tu ne tournes pas, que fais-tu ?

Je suis une grande voyageuse ! Je pense qu’on peut dire que c’est mon activité principale. Je voyage et, quand je n’en ai pas la possibilité, je me promène, j’admire les paysages… Mais le naturel revient vite au galop et, lorsque je ne trouve pas de quoi me distraire en cam, je vais faire un tour dans les boutiques sexy. C’est mon péché mignon. Je suis une véritable libertine.

Si on te disait que tu pouvais tourner avec qui tu veux, qui choisirais-tu ?

Quelle question ! Rocco Siffredi, bien sûr ! C’est la base [rires]. Qui n’a jamais eu envie de coucher avec Rocco ? ! C’est la référence ! Ce serait vraiment un plaisir que de recevoir sa… bénédiction.

Et tu ferais quoi avec lui ?

Hou, ça devient chaud [rires] ! Il y a un truc que j’adore, c’est que le mec s’allonge sur le lit et qu’il me dise de me mettre à cheval sur sa queue, et de me laisser aller en bougeant dans tous les sens et j’essaie de le faire à chaque fois. Tenez-vous le pour dit, avec moi, c’est l’orgasme garanti !

Mais c’est différent lorsque tu baises avec ton copain, je suppose ?

Absolument pas. Je suis toujours la même en ce qui concerne ma sexualité. J’ai mes goûts, mes envies et je les assume. C’est à prendre ou à laisser. Les gens qui me connaissent bien diraient que je sais ce que je veux. Alors non, je suis tout aussi coquine, dans le cadre privé ou dans le X.

Y a-t-il une fois où tu as particulièrement pris ton pied ?

Je répondrai, sans hésitation, que c’était sur le tournage avec Rico. Je le répète dans toutes mes interviews, parce que ça m’a vraiment marqué. Ce mec m’a vraiment excité, et beaucoup de gens ont pu en profiter, puisque nous étions en live.

Tu as l’air d’être épanouie, mais as-tu un fantasme insatisfait ?

Je suis super exhibe, en vrai [rires]. Mon plus gros fantasme, ça serait de m’exhiber et d’être prise par plusieurs mecs dans un coin. C’est le goût du risque. La peur d’être surprise renforce l’excitation. Donc, si jamais quelqu’un est intéressé [rires]…

Une scène bi… ça te tenterait ?

Je l’ai déjà fait, et je dois dire que j’ai vraiment apprécié. C’était une scène à trois, avec deux filles, puis un plan à quatre, avec deux mecs et deux nanas. J’ajoute que j’ai fait une scène avec Julie Holly que j’apprécie énormément !

Tes proches sont au courant de ce que tu fais dans la vie ?

Tout à fait. Ils ne l’ont pas découvert. C’est moi qui leur ai dit, directement, et, même si ça m’a beaucoup étonné, ils l’ont accepté. Je leur montre même des photos de mes tournages.

Tu as des projets en ce moment ?

Je le dis et je le redis : je suis disponible et ouverte… à toute proposition ! Je ne mords pas [rires]. Je compte continuer dans le porno le plus longtemps possible !

Au final, on dit merci qui ?

Merci Jacquie & Michel ! Merci de m’avoir permis de me lancer !

Vincent Lacrosse

À propos de Vincent Lacrosse

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.