Le tantrisme n’aura plus de secrets pour vous !

En général, la présentation de ce sujet est totalement erronée, voire malhonnête. Parce que les pratiques tantristes ont été galvaudées par des gourous modernes qui exploitent la naïveté du public pour se faire du fric.

Rendons à Vichnou ce qui est à Shiva…

Le vrai tantrisme, l’original, est une religion et rien d’autre ! C’est une forme particulière de l’hindouisme ou du bouddhisme qui est apparue en 420 en s’en différenciant par son aspect « magique ».

C’est 1500 ans plus tard que le tantrisme est réapparu au sein de communautés hippies du New-Age, aux débuts de la révolution sexuelle, lors de voyages initiatiques entre les Cévennes, Katmandou et la Californie. C’est dans des sectes qui confondaient le communisme, le tarot, le bouddhisme et la symbolique méditative des chakras, c’est en pratiquant le cri primal et les «éveils de conscience» au l.s.d, etc. (on vous en passe et des plus co(s)miques), que le tantrisme, a été redécouvert. Mais la religion shivaïte originale, ne ressemble nullement à ce qu’en ont fait les baba-cool soixante-huitards. A l’origine et en théorie, le tantrisme ne consistait pas à jouir de manière profane. Il ne s’agissait ni de donner, ni même de prendre du plaisir, mais « d’absorber la graine de lotus de sa partenaire pour réparer son cerveau ». (?) Nous avons constaté qu’en effet, ils en avaient bien besoin car le rituel original consistait à coïter avec une femme docile, (traduisez prostituée) et à récupérer par pompage (??), le sperme par la tige de jade (pénis). Si un de nos lecteurs essayait ce “processus anticipatif de la désintégration résorbante qui se produit à la mort”, il est prié de nous faire part de ses impressions par e-mail.

TANTRISME-019Le tantrisme moderne

Le langage utilisé par les fakirs était hermétique et intraduisible. Le flou des anciens tantristes et l’invérifiabilité des traductions a permis aux gourous de revaloriser ces anciennes pratiques religieuses pour présenter aux européens et aux américains un pseudo-tantrisme sexuellement beaucoup plus intéressant. (Remarquons au passage l’exploitation commerciale du curieux syllogisme qui voudrait que les philosophies du passé aient plus de valeur que la pensée actuelle. On se demande pourquoi les anciens n’auraient pas pu raconter n’importe quoi!).

Les qualités nécessaires pour pratiquer le tantrisme moderne

Si vous avez de l’argent (beaucoup). Si vous êtes prêts à croire n’importe quoi, prêt à écouter sans poser aucune question, si vous acceptez des théories sans logique, si vous n’avez aucun sens critique, aucune forme de pensée scientifique, aucune formation médicale ou sexologique, alors vous pourrez accéder au temple. Dès lors, par la perception supra-mentale de votre brahmanrandra, vous jouirez des quatre joies en prenant conscience des énergies portées par votre yoni. (Cela dit, info pratique, on ne baise pas dans les groupes d’apprentissage du tantrisme).

TANTRISME-016Déçus ?

Tant pis. On ne vous racontera pas n’importe quoi. Après avoir dénoncé la désinformation quant à la pratique religieuse shivaïque, après avoir observé le parcours des gourous, après avoir critiqué les pratiques lucratives actuellement intitulées “tantriques,” il est nécessaire de se pencher sur les aspects réellement intéressants de ces techniques érotiques.

Faut-il abandonner une démarche parce que son appellation est fausse ?

Ceux qui ont pratiqué le tantrisme moderne, soit en fréquentant des groupes, soit en s’appliquant à exécuter les exercices présentés dans les ouvrages, ont beaucoup évolué. Outre les aspects historiques et théoriques que nous avons impitoyablement critiqué, il faut admettre que, tant pour les couples que pour les femmes ou les hommes seuls, l’exercice du tantrisme améliore considérablement le plaisir sexuel. Toute personne ayant l’expérience de ce type de relation peut faire profiter et même transmettre sa pratique à ses partenaires, si elles ou ils sont relativement réguliers.

TANTRISME-014Qu’apprend-t-on par ces pratiques ?

Dans nos sociétés, la relation sexuelle étant un sujet tabou, personne ne l’aborde. Les cours d’éducation sexuelle sont un beau mythe dont les limites se situent en deçà de la gêne des professeurs qui les donnent. Chaque jeune se doit débrouiller au mieux avec son ou sa partenaire. C’est le plus souvent au jeune homme de prendre l’initiative et ses seules références proviennent des films qu’il a pu visionner, des lectures érotiques, des revues pornographiques. Ces productions sont critiquées, mais elles valent beaucoup mieux que le manque absolu d’informations dont ont souffert nos parents.

Apprendre à voir et à sentir la ou le partenaire, devenir réceptif

L’apprentissage du tantrisme moderne consiste principalement à prendre pleinement conscience de ses propres sensations et des sensations qu’on donne à son ou à sa partenaire. Pour cela, alternativement, les amants se découvrent par du massage et des caresses. Chacun, tour à tour, donne et reçoit un traitement de douceurs dont, avec l’expérience, il peut évaluer les effets. Ils prennent tout leur temps et échangent leurs impressions. L’attention du partenaire actif, concentrée sur l’autre, lui permet de s’oublier lui-même afin de donner du plaisir avec toute la délicatesse voulue.

TANTRISME-015La finesse de perception devient telle que la seule approche d’une main suffit à engendrer chez le partenaire passif, d’agréables émotions. L’homme apprend ainsi à postposer ses désirs pour mettre sa partenaire en bonne condition. L’émotion sexuelle du début de la relation a tout le temps de s’estomper. L’érection diminue et la tension se calme, ce qui offre à la femme, le temps de s’élever au niveau d’excitation de l’homme. Et lui, lorsqu’il la pénétrera, ce sera d’une manière beaucoup plus sereine. La relation elle-même se fera dans la douceur, sans aucune précipitation. Les partenaires dont la sensibilité a été affinée, découvrent des plaisirs très particuliers lors de la pénétration.

TANTRISME-012Comparaison

Le couple qui fait l’amour de manière conventionnelle, c’est comme un couple de sportifs qui part escalader une montagne pour battre un record. Pour eux, l’intérêt n’est pas de se déplacer, mais d’atteindre le sommet, ils choisiront un autocar spécial, rouleront rapidement sans guère accorder d’attention au paysage. Ensuite ils escaladeront à pied la partie difficile, l’intérêt du voyage étant d’arriver sur la crête. Une fois là, ils prennent une photo, plantent un drapeau et, leur démarche n’étant pas de rester là, ils en redescendent pour aller escalader un autre sommet.

Les partenaires tantriques qui partiraient dans la même direction, prendront les transports locaux pour faire connaissance avec d’autres voyageurs. Arrivés à la montagne, ils l’escaladeront lentement, ils s’arrêteront maintes fois en divers endroits. Parfois, ils reviendront sur leurs pas pour mieux apprécier un paysage ou pour admirer une fleur rare. Leur intention est de faire un agréable voyage. Ils prendront le temps d’observer la nature et les animaux qui les entourent.

Rien ne presse

Aux yeux des tantristes, rien ne presse car ils savent qu’au sommet, il n’y a rien à faire et qu’ils seront obligés de redescendre. Donc, s’ils ne l’atteignent pas, ils reviendront tout à leur aise au point de départ. Depuis le tout début, leur excursion aura été si agréable que, s’ils n’atteignent pas la crête, ils ne le regretteront pas. A la fin de l’excursion, leur voyage les ayant satisfaits, ils ne sont ni frustrés, ni blasés.

TANTRISME-013Faire l’amour vraiment pour le plaisir

L’acte sexuel tantrique est mené pour les plaisirs de l’approche, de la préparation, de l’intromission, une séance tantrique n’est qu’une suite d’agréables émotions.

Pour faire l’amour durant plusieurs heures d’affilée

Il existe de multiples méthodes pour retarder l’éjaculation. Certains hommes essayent de détourner leur attention de leurs sensations. Les uns font des calculs, d’autres pensent à des problèmes désagréables. Il existe aussi des méthodes de respiration en positionnant la langue d’une certaine manière, d’autres techniques consistent à serrer la base du pénis entre les doigts pour bloquer l’éjaculation. Mais l’usage de ces techniques frustrantes amoindrit fortement la jouissance masculine, c’est dommage.

La solution tantrique consiste à “déplacer” le plaisir. Plutôt que de s’enivrer brièvement de la griserie du sommet, le tantriste va apprécier posément chacune des étapes, profiter de chaque refuge qu’il découvrira sur son chemin. De même, au lieu de se précipiter vers l’épuisante éjaculation, l’homme change sa philosophie, pour rechercher dans l’acte amoureux, des plaisirs plus doux, plus langoureux, plus durables.

L’homme multi orgasmique

L’homme vit la relation sexuelle comme un nageur en haut d’un plongeoir. Il se maintient à l’extrême limite du déséquilibre, pour faire durer le vertige. Il évitera la grande chute et trouvera là plus de plaisir qu’en plongeant.

Les rythmes

Il est beaucoup plus facile pour un partenaire attentif de conduire l’autre à la jouissance que de jouir à deux quand tous deux s’agitent en même temps, chacun à son rythme personnel. L’amour tantrique se rythme comme une valse, l’un conduisant, et l’autre s’adaptant. Lorsque le premier se détend, le second qui le sent ralentir prend le relais pour à son tour lancer un nouveau rythme. Si le couple s’affole, il est courant que les rythmes se différencient et que la dysharmonie brise l’élan d’un des deux.

TANTRISME-010La jouissance simultanée :

Un principe capital: Il est exclu de vouloir jouir ensemble, ce n’est absolument pas indispensable. Si cela se produit, il faut considérer ce moment comme exceptionnel, comme une sorte de “gros lot” dont on bénéficie sans avoir rien fait pour l’obtenir, et qu’il ne faut pas essayer de reproduire volontairement.

La jouissance d’un seul partenaire :

Chaque partenaire a le loisir de jouir indépendamment de l’autre. Il faut que la confiance règne, que chacun puisse se laisser aller dans les bras de l’autre sans aucune gêne, sans honte, sans pudeur.

Après la jouissance d’un des deux partenaires

Accessoire et agréable, la jouissance masculine ou féminine ne signifie pas la fin de la relation. Ce n’est qu’une transition, le plaisir s’adoucit. La pénétration se poursuivra donc plus lentement. Si c’est l’homme qui a joui, il continuera à veiller au bien-être de sa partenaire sans se préoccuper de lui-même, et après quelques minutes, sa rigidité reviendra. Si c’est la femme qui a joui, elle se laissera bercer par des mouvements ralentis. L’homme ne devra pas se précipiter pour jouir à son tour, il la caressera tout en continuant ses lents et profonds mouvements, ce, jusqu’à ce qu’à son tour, elle ait envie de le sentir jouir. Ce sera alors elle qui, imposant ses mouvements, amènera son partenaire à la phase ultime.

En résumé

Ce qu’on appelle l’acte sexuel, qui ne dure en général que quelques minutes, devient, grâce à l’art du tantrisme moderne, une véritable séance de plaisirs sexuels qui peut durer plusieurs heures. La jouissance masculine, qui normalement est brève et foudroyante, n’est plus un but vers lequel on se précipite, mais une direction à suivre en louvoyant. Les sensations typiquement masculines sont postposées au profit de sensations plus délicates, plus douces, plus féminines. Quant aux sensations des femmes, elles ont tout le loisir d’augmenter d’intensité, leur donnant tout le temps nécessaire pour se mettre en condition. A un certain stade d’exercice, l’homme n’éjaculera même plus, il pourra jouir exactement des mêmes sensations, mais sans se vider, ni débander. Grâce à ces techniques, en ayant tout leur temps, et dans un environnement parfaitement confortable et tranquille, deux amants peuvent, s’ils le désirent, faire l’amour durant plusieurs heures d’affilée.

Elise

À propos de Elise

Étudiante en lettres modernes et libertine assumée. Mes deux passions: la littérature et le sexe. Que je peux enfin concilier sur ce blog, où je vous raconterai mes aventures sexuelles et autres coups de cœur et coups de gueule en rapport avec la sexualité. Bisous à tous (et à toutes, j'aime bien les filles aussi !).