[Vidéo #19] Sur le plateau de La Casa De Michel 

Qu’est-ce qu’un bon film porno ? De belles actrices sexy, des hardeurs qui bandent droit et dur, des situations aussi coquines qu’astucieuses et bien évidemment du sexe explicite, intense et sans fausse pudeur, qui ose montrer avec audace et crudité tout ce que nous n’osons imaginer dans nos rêves les plus humides. Pour sûr ! 

Mais un bon porno, c’est avant tout du travail, des heures de boulot, des montagnes de taf abattues avec passion par une équipe de tournage pour son futur public. Scénario, décors, dialogue et performance, tout cela est le fruit du labeur de petites mains et de grands faiseurs, réalisé par amour de l’art et du métier.

À l’occasion du tournage de La Casa De Michel, la dernière parodie porno très maline du studio français Jacquie et Michel Elite, attendue pour janvier, notre équipe a eu l’occasion de plonger au cœur de la création pornographique, pour y saisir quelques images et, surtout, s’entretenir avec les professionnels du milieu, les interroger sur leur travail, leur engagement, leurs inspirations et leurs aspirations.

Luka, le réalisateur, nous parle de la genèse du projet, de son rapport à la série originale La casa de papel, dont le scénario, par sa narration triangulaire, ouvre de pertinents enjeux d’adaptation pornographique. Le décor exceptionnel investi pour les besoins du film, intégralement réalisé en studio, a été, dit-il, une opportunité inespérée ainsi qu’une source d’inspiration essentielle à l’accomplissement de cette aventure.

Le casting, qu’il nous présente, tient toujours une place importante dans son processus créatif, chaque acteur alimentant l’œuvre de son expérience et de sa singularité. Vince Carter, l’un de ses acteurs fétiches, dont le talent d’interprétation à lui seul donne corps au film, nous accorde quelques instants pour évoquer son travail sur le rôle et sa passion pour le milieu dans lequel il évolue. Aux antipodes, Tracy rose, nouvelle venue dans le X-business, nous décrit ses premiers pas sur un film pornographique d’une telle ampleur, laissant deviner sa fraîcheur ingénue de débutante. Viennent enfin la sculpturale Candice Demellza et l’alternative Lina Bembe, l’alpha et l’oméga d’un porn-business fédérés exceptionnellement autour d’un même projetLa Casa De Michel.

 

Clint B

À propos de Clint B

Titulaire d'une maîtrise en cinéma, auteur d'une Porn Study à l'Université Paris VII Diderot, Clint B. est aujourd'hui chroniqueur de l'actualité porno.