Suivez-nous

Actu/News

Flûte ! C’est pas du lubrifiant… mais de la glu !

Elise

Publié

le

C’est une histoire malheureuse mais réelle qui est arrivée à un habitant de Chicago qui, suite à une malencontreuse erreur de tube, s’est retrouvé aux urgences. Cette mésaventure « cocasse » a été relatée dans l’émission de télévision américaine « Sex Send me to the ER » [le sexe m’a envoyé à l’hôpital] et relayée dans des médias tel que le Huffington Post.

Dans la reconstitution vidéo réalisée par l’émission, cet américain avait réparé sa lampe de chevet cassée la veille de « l’incident » avec la colle forte. Ne souhaitant pas laisser traîner le tube de Super Glue, il l’a rangé dans le tiroir de la table de nuit. Le lendemain soir, alors qu’il s’apprêtait à faire l’amour à sa compagne dans le lit, la confusion a eu lieu… Dans l’excitation, l’homme a malencontreusement attrapé le tube de colle en lieu et place du lubrifiant. Après l’avoir appliqué sur son sexe en érection, il s’est rendu compte, trop tard, de son erreur. Sa main était collée à son sexe et impossible de la détacher !

Sans plus attendre, le couple s’est rendu aux urgences où, au vu de la situation, un membre du corps médical les a immédiatement pris en charge. Le praticien leur a proposé deux solutions : soit attendre quelques jours et décoller doucement la main grâce à la présence de peaux mortes, soit utiliser du dissolvant à ongles pour détacher progressivement la main du pénis… Si l’on ne connaît pas l’option sélectionnée par le couple, ils peuvent au moins se féliciter que ce ne soit pas la jeune femme qui se soit chargée d’appliquer le lubrifiant… L’arrivée à l’hôpital aurait été d’autant plus gênante !

En restant dans le domaine, une histoire plus dramatique s’est déroulée à São Paulo. Un homme, dont l’identité n’a pas été révélée, a eu recours, pour se venger, à un procédé aussi cruel que machiavélique. Il n’a pas hésité, en effet, sous la menace d’un revolver, à enduire la main de sa femme d’une colle extraforte et à obliger celle-ci a empoigné fermement… le sexe de son amant. Les deux protagonistes durent subir une intervention chirurgicale, particulièrement délicate, afin d’être enfin séparés l’un de l’autre et se libérer ainsi d’une situation pour le moins embarrassante. Mais ce que n’avait pas prévu le mari trompé, c’est que ces colles surpuissantes sont d’une exceptionnelle toxicité et que le sexe de l’homme est constitué d’un tissu très poreux. Résultat des courses : l’amant est mort quelques jours plus tard, empoissonné par les toxines de la colle qui avait envahi son système sanguin. N’appellerait-on pas cela un homicide involontaire ?

Cette dernière histoire n’est pas sans rappeler un sujet que nous vous avions relaté il y a quelque temps. Rappelez-vous, en Afrique du Sud, un homme excessivement jaloux avait collé les lèvres vaginales de son épouse, la soupçonnant de la tromper puis, avait pris la fuite, laissant son épouse dans des douleurs insupportables.

Moralité : Ne tentez jamais de « recoller » votre couple au sens propre du terme. Et, à tout hasard, évitez de laisser traîner un tube de glu dans votre table de nuit…

Étudiante en lettres modernes et libertine assumée. Mes deux passions: la littérature et le sexe. Que je peux enfin concilier sur ce blog, où je vous raconterai mes aventures sexuelles et autres coups de cœur et coups de gueule en rapport avec la sexualité. Bisous à tous (et à toutes, j'aime bien les filles aussi !).

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.