Suivez-nous

Actrices

Autumn Falls : l’été en pente raide

Dimitri Largo

Publié

le

Autumn Falls signifie l’automne s’installe. Drôle de blaze pour une pornstar qui partage des points communs avec Jennifer Lopez : New-yorkaise, latina et dotée d’une paire de seins à se damner ! Récemment couronnée Hottest Newcomer aux AVN Awards de janvier, la millenial vient également de signer un contrat d’exclu avec Brazzers. C’est dire qu’elle vaut son pesant d’or…

L’automne arrive et on aimerait que chaque saison, le printemps ait cette gueule-là ! Autumn Falls, 19 ans, est la nouvelle pépite du porn américain. Pourtant, tenter de brosser son portrait est un vrai calvaire, aussi difficile que de résoudre un des problèmes du millénaire car on a beau chercher longtemps et partout, il est impossible de trouver le moindre de ses propos qui soit intéressant. Certes, lui demander son avis sur la politique monétaire de la banque centrale américaine n’est pas pertinent, mais si l’on part du principe qu’une pornstar doit aussi faire bander avec son intellect et bien, on se retrouve marron avec Autumn. Ce n’est pas qu’elle est stupide, en tout cas, on ne peut pas le présumer car chaque réponse qu’elle a pu apporter dans les interviews qu’elle a faites sont d’une platitude totale. Quelque part, ça dénote d’une certaine intelligence, car dans sa position, il vaut mieux ne froisser personne et être la plus consensuelle possible, son physique s’occupant du reste. En effet, des qualités physiques, elle en est gavée. A l’instar de Lola Rastaquouère, ses seins sont deux sphères entre lesquelles Gainsbarre abandonnerait deux mois de salaire pour y rouler son pauvre joint. Moi aussi d’ailleurs. Argument massue, sa poitrine est l’une des trois plus belles du circuit avec celles de Gabbie Carter et Angela White. Pas étonnant donc que Brazzers ait mis le paquet pour mettre la main dessus en exclusivité, ce que le studio a annoncé par voie de communiqué pas plus tard que le 2 avril. Curieusement, jusqu’ici, elle n’a jamais tourné que trois scènes pour ce qui est sans doute le plus gros studio du monde et qui est adossé à la plateforme Pornhub, alors que les clients de cette dernière avaient pourtant décerné à Autumn Falls le titre de « Favorite Newcomer » lors de son arrivée dans le game, il y a deux ans. L’erreur est réparée et plutôt que de lui payer à l’unité chaque nouvelle scène qu’elle tournera, Brazzers lui a offert un forfait mensuel qu’il surpaye pour qu’elle n’aille pas vendre son 95D à ces maudits Reality Kings qui l’ont déjà alpaguée, quant à eux, une bonne dizaine de fois.

Le teint caramel, les lignes incurvées et les seins lourds d’Autumn Falls trahissent ses origines. C’est une latina pur jus, fruit de la diaspora costaricaine de New York. Pas spécialement folle du fion, comme on peut le constater dans ses scènes, la bomba n’a perdu sa virginité qu’à l’âge de 16 ans. Dans la moyenne. Longtemps, elle a refusé de se faire prendre par le « petit », mais vient de changer d’avis. En effet, le mois dernier, à l’occasion d’une scène live sur Camsoda, elle a fait de la sodo et comme partenaire, elle n’a pas choisi le plus tendre en la personne de Markus Dupree, le Drago du X. Sa performance, elle l’a agrémentée d’un bon gros squirt, une spécialité du ruskof quand il est aux manettes. Il ne serait pas étonnant que ce revirement soit à l’origine de la décision de ZZ de la signer en exclu. Ils seront ainsi les seuls à proposer les scènes où elle se fait enculer et ça, c’est l’assurance d’un retour sur investissement. 

Bonne vivante et amatrice de fooding haut de gamme – elle raconte que son plat favori est  les Penne Alla Vodka -, Autumn Falls est ce qu’on appelle une gourmet. Toutefois, à l’instar de pas mal de filles latines, son morphotype est propice à la prise de poids. Affichant 57 kilos pour 1m60, sa marge de manœuvre n’est pas énorme si elle veut garder son rang de superstar : elle va devoir y aller mollo sur la tease et la bouffe. Il en va ainsi de la vie des icônes sexuelles qui se livrent une rude bataille pour arracher les tournages. Néanmoins, pour l’instant, elle peut dormir sur ses deux oreilles : son nouveau contrat lui assure un totem d’immunité. Quand bien même elle le perdrait, à 19 ans, elle est déjà apparue dans 150 scènes et on l’imagine bien dans une décade, passer le cap de la MILF. Elle en ferait une magnifique et d’ici là, elle aura des choses bien plus intéressantes à raconter que « j’aime répondre aux compliments et aux gentils messages que je reçois… j’ai commencé à faire de la webcam dès mes 18 ans… j’ai envie de faire grandir ma propre marque et être la meilleure performeuse possible… j’aime avoir du sexe devant une caméra pour les hommes et les femmes qui aiment et regardent… j’ai envie de dire : ayez des modèles à suivre… j’aime prendre des photos et les poster sur Instagram… Les films Marvel sont vraiment sympas à regarder ». Cette dernière affirmation étant absolument intolérable, on s’arrête là.

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.