Suivez-nous

Actrices

Dixie Lynn : le sud profond

Dimitri Largo

Publié

le

Dixie Lynn aurait fait le bonheur de Jerry Springer ou des producteurs du magazine Striptease. A 18 ans, pendant que sa mère était en taule, elle se tapait son beau-père. Une histoire perso qui rejoint un scénar de boulard. Ça tombe bien : un an plus tard, elle est dedans. Quand la réalité dépasse la fiction… Explications.

On dit que le fruit ne tombe jamais loin de l’arbre. Mais qu’a dû donc bien faire la mère de Dixie Lynn pour passer un weekend au chtar et que durant ce weekend, sa fille s’envoie en l’air avec son jules ? Un truc grave forcément, pour se voir infliger une double-peine pareille…

Pas sûr. Pour celle qui ne s’appelait pas encore Dixie Lynn, ce n’était que la conséquence d’une attirance mutuelle. « Ma mère n’a été en prison qu’un week-end. A ce moment-là, on habitait chez son mec. Je me suis posée avec lui pour discuter des pensées perverses qu’on avait dans la tête lui et moi, raconte-t-elle à AVN. On est passé à l’acte. Jusqu’à maintenant, ma mère n’a jamais su. On n’en a jamais parlé. C’était notre sale petit secret ». Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire.

Mais depuis cet épisode, l’an dernier, le porno est passé. Dixie a ouvert grand sa bouche à l’organe officiel du porn yankee pour prouver qu’elle avait le level de perversité requis. Si c’était un examen, elle serait reçue « mention très bien », mais étaler son passé n’était pas nécessaire non plus. Des centaines de performeuses ont des vies de famille bien rangées, voire un bagage universitaire et professionnel enviable, mais pas Dixie. Ce serait une vraie bonne cliente pour la télé-réalité. Les clichés, elle les accumule pour en faire un album-photos et la honte, elle la transforme en bouquet de fleurs.

Allez un, à la volée : à peine arrivée au lycée, elle se tapait le quaterback de l’équipe de foot sur le sol du vestiaire. « Une des meilleures baises que j’ai vécues ! » Ça se passe comme ça dans le Tennessee… Dans l’état d’à-côté a été fondé le Kentucky Fried Chicken. Le KFC a donc naturellement été son étape suivante. Mais emballer des wraps dans les effluves de friture réclamait trop de force morale. A 10 $ de l’heure en tout cas. Chez Krystal, une chaîne qui propose des sandwiches à 1,69 $, le salaire offrait des perspectives de vie pires encore. De son aveu, wild child with big dreams and hopes, Dixie Lynn a plutôt suivi les conseils de son ex-petite amie, Anna Mae, qui l’invitait à gagner de la moula avec sa moule. Bien placée pour parler, cette dernière, elle aussi du Tennessee, a ouvert la voie au début de l’année 2019. Elle sait aussi mieux que personne que Dixie a le feu au cul. L’intéressée confirme : « je veux du sexe tous les jours de la semaine où je suis de mauvaise humeur. Grâce au X, je m’envoie en l’air dix fois par semaine et je suis payée pour ! ».

Avec Anna Mae, elles partagent les profils identiques de la Southern Belle et c’est dans le même genre de gonzo hardcore interraciaux qu’elles performent. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si elles sont tombées dans la même agence : 101 Modeling. Un représentant sérieux qui s’est spécialisé dans les girls next door sautillantes. Pour le coup, il ne s’est pas trompé. Les voyants sont au vert pour l’actrice de 1m57 pour 46 kilos. La blondinette a pour elle d’être une suceuse et gapeuse hors du commun. Dès ses débuts, elle a envoyé du lourd. Elle est ainsi capable d’engloutir des bites énormes et de rester en apnée pendant 30 secondes. Sidérant. « Je ne vais pas en rester là, ma prochaine étape ce sont les gangbangs et les blowbangs. Je ne sais pas jusqu’où je vais aller. Je ne me fixe aucune limite. Avec le confinement (le Lockdown), tout s’est arrêté pendant des mois, mais j’en ai profité pour apprendre à faire mes vidéos et les tournages ont repris. Développer mes réseaux sociaux a été la seule manière de continuer à gagner sa vie. Et moi, peu de monde me connaît. Je ne suis pas encore très populaire ».

Les choses devraient changer d’ici peu. Elle pourra jauger de sa popularité car elle est en lice pour le titre de « Meilleure Nouvelle Starlette » aux AVN Awards, ce mois-ci. Elle devra affronter des rivales aux atouts physiques a priori supérieurs comme Skylar Vox, Natalie Porkman, Savannah Sixx ou Zaawaadi, mais comme ce sont les fans qui votent et que la sélection est désormais internationale, Dixie pourrait constituer la surprise. En tout cas, elle leur recommande ses prestations pour True Anal et Jules Jordan, avec respectivement Dixie’s First Anal et Ripe 9. Deux films qui font dans le rouge qui tache, mais qui illustrent le potentiel de la starlette de 19 ans.

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.