Suivez-nous

Actrices

5 bonnes raisons de s’intéresser à Romi Rain

Publié

le

Sa place au soleil, Romi se l’est faite à la force du poignet. C’est le cas de le dire. Pas venue en touriste un beau jour de 2013, la Bostonienne de 34 ans a largement atteint ses objectifs en devenant l’une des pornstars les plus populaires du monde. Voici cinq raisons qui expliquent le succès planétaire de la brune incendiaire.

 

 

Parce qu’en 10 ans de carrière, elle est devenue une taulière

« J’ai toujours pris le X au sérieux et dès le début, j’avais la mentalité pour faire une carrière. Je voulais avoir un nom, du succès, des couvertures. Je voulais avoir des opportunités ». La fausse modestie, Romi Rain ne l’a pas en magasin quand il s’agit de faire le point avec le journaliste d’AVN après une décennie dans le porn business. 800 scènes accomplies n’ont en rien altéré son enthousiasme. Désormais aux manettes de ses propres productions, Romi Rain ventile le pognon et donne du boulot à tout un écosystème. « C’est fou de se dire que j’en suis à un point où j’engage des gens pour lesquels je travaillais avant. Ce que j’ai fait dans l’adulte est un rêve qui est devenu réalité et j’en ai presque toujours les larmes aux yeux quand j’y pense. Je n’imaginais pas que je pourrais accomplir autant de choses ».

 

 

Parce qu’elle est suivie par un million de personnes alors pourquoi pas vous ?

Quand elle foule pour la première fois, à 19 ans, le podium du 4-Play à L.A, le gentlemen club le plus réputé de Californie du Sud, Rain, son nom de scène, a l’occasion de tester son pouvoir de séduction et ce dernier fait déjà des ravages. Pourtant elle range ses plateformes shoes deux ans plus tard et tente une reconversion dans un métier traditionnel de service. « J’étais plus mal traitée dans un service client que dans un club de de strip, avec des gens exigeants et malpolis ». À 22 ans, elle rempile dans le strip au Sapphire Club de Las Vegas, autre haut lieu de l’effeuillage de l’Ouest américain avant de débuter dans les webcams par l’entremise de Playboy Live. Le succès est au rendez-vous. Le web fait caisse de résonance, mais Rain est frustrée de ne pouvoir en montrer plus. En 2012, elle fait son premier girl/girl, suivi de près par son baptême hétéro. Dix ans plus tard, elle affiche 950 000 twittos et depuis qu’elle est passée du côté des milfs trentenaires, son succès s’est encore accéléré.

 

 

Parce qu’elle est la meilleure Wonder Woman de l’histoire du ciné

« Les gens aiment utiliser le mot énergie pour résumer mes scènes. C’est vrai que je ne suis pas attentiste. Quand il me faut les choses, il me les faut tout de suite. C’est une énergie chaotique, mais qui donne de bonnes scènes ». Quel meilleur profil que celui de Romi pour incarner la face cachée de Wonder Woman ? Lorsqu’il la sélectionne en 2017 pour incarner l’icône survoltée de la pop culture dans The Justice League XXX, Axel Braun sait qu’il ne va pas se tromper. Depuis des mois, elle lui réclame un grand rôle et il l’a déjà jaugée dans les multiples saynètes à thème qu’il a réalisées pour Brazzers. Sa scène d’ouverture avec Xander Corvus marque les esprits et sa présence dans la partouze de fin enfonce le clou. Le film remporte six prix aux AVN Awards 2018 et quelques mois plus tard, Braun lui fera naturellement endosser le costume d’Elektra pour son Deadpool XXX.

 

 

Parce qu’elle a un diplôme certifié d’éducatrice sexuelle

Romi Rain est multi-cartes. Ambassadrice de marques comme Fleshlight, show girl en tournée dans les clubs, podcasteuse et modèle sur une demi-douzaine de plateformes, Romi Rain est aussi détentrice d’un diplôme en éducation sexuelle. Ce diplôme légitimise l’expérience acquise sur les tournages et constitue une des plus grandes fiertés de la native de Boston. Dans le sillage d’une Cherie DeVille, elle aussi universitaire, Rain est devenue une figure et une voix qui porte dans le business. « Ça doit venir de mon côté italien-bostonien. J’ai besoin de parler, communiquer, transmettre », confie-t-elle en interview. 

 

 

Parce qu’elle montre la voie aux apprenties pornstars

« La fortune sourit aux braves et aux prévoyants ». Une des maximes de Rain. Ceux qui travaillent avec savent qu’elle joint les actes à la parole. « Beaucoup de filles arrivent sur un set sans avoir une idée de ce qu’elles veulent ou la manière dont elles voudraient que la scène soit filmée. Avec Romi, c’est tout le contraire », affirme à AVN, Chris Streams, 26 ans de porn au compteur. « C’est une nouvelle ère pour les performeurs et c’est vraiment génial, s’enjaille Rain. Avant, c’était cliché de dire que les filles étaient là pour trois mois, six mois, un an avec de la chance. Puis, tout le monde vous oubliait et la vie devenait difficile. Maintenant, il y a plein d’opportunités, plein de supports à explorer. Les filles qui sont autour de moi ont trois, six, dix ou quinze ans d’expérience et elles continuent de botter des culs ! ». Nul doute que Romi est partie, quant à elle, pour vingt voire trente ans de carrière, devant comme derrière la caméra.

 

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.