Suivez-nous

Actu/News

Soirées Fuchsia, quand les trans aiment les nuits parisiennes

Elise

Publié

le

Reine de la nuit, Laetitia, conceptrice des soirées Fuchsia, a accepté de se livrer avec nous au jeu des questions-réponses : en toute intimité, elle nous confie sa vie de femme et celle d’organisatrice de soirée coquine. Petit voyage dans le monde feutré et un peu fou des trans à Paris.

Bonjour Laetitia, peux-tu nous parler un peu de toi et de ton parcours ?

Brésilienne du sud, je viens de Porto Alegre et je vis à Paris depuis 2003. Étudiante en langue française à la Sorbonne, j’ai travaillé chez PinkTV en 2005 comme animatrice de soirée LGBT. Après quelques publicités pour la télévision, j’ai posé comme modèle de détail pour des marques de lingerie et pour des flyers de soirées, ainsi que pour le salon Mariage à la galerie du Printemps. En 2008, je remporte le prix du meilleur maquillage en effets spéciaux dans un moyen-métrage dans un festival de cinéma en Autriche. Après avoir collaboré pour plusieurs films français en tant que cheffe maquilleuse et coiffeuse, j’enseigne aujourd’hui cette passion dans une école dans le 11ème, tout en gérant mon propre cabinet d’esthétique dans le 19ème, près du parc des Buttes Chaumont.

La Voix du X - Soirées Fuchsia - Visuel (2)

Pourquoi as-tu lancé les soirées Fuchsia et sur quel principe ?

En février 2014, après 3 mois de vacances dans mon pays natal, une idée m’est venue. Et si j’organisais une soirée Carnaval du Brésil à Paris ? Je participais déjà à certaines soirées sur la capitale, mais il me manquait quelque chose. Des partenaires et des amis m’ont de suite suivie dans ce projet un peu fou… des soirées avec mon état d’esprit : joyeuses, délirantes, avec de belles personnes ayant les mêmes envies que moi. La fête avec le respect de tous. Il fallait un lieu où pouvaient se retrouver à la fois l’esprit libertin et l’esprit festif, un endroit où les trans puissent s’amuser et se sentir à l’aise… et surtout échanger et partager des moments avec des hétéros, des gays et des lesbiennes, sans s’enfermer dans un ghetto.

La Voix du X - Soirées Fuchsia - Visuel (3)

Travailles-tu en équipe, peux-tu nous parler un peu des gens qui t’entourent ?

Les soirées Fuchsia n’existeraient pas sans toute une équipe autour de moi et des amis avec les mêmes idées et le même état d’esprit. En ce moment, je travaille avec des T-Girls de toutes les origines. Pour animer, accueillir et faire les réservations.

La Voix du X - Soirées Fuchsia - Visuel (4)

Toi qui viens de loin, que penses-tu de la communauté transgenre à Paris ?

La communauté parisienne en général est assez particulière : les gens sont plus fermés et moins accessibles aux nouveautés. Du coup, la communauté transgenre y est identique au reste de la population de la ville. Paris étant une grande capitale : les trans qui ne sont pas ouvertes au libertinage associent le sexe plutôt à l’argent qu’au plaisir. Mal informées et moins bien insérées dans la société, elles sont très critiques et vivent sur leurs préjugés : les trans ne peuvent être que des prostituées et les libertines uniquement des salopes.

La Voix du X - Soirées Fuchsia - Visuel (6)

Y a-t-il un conseil ou une association dont tu pourrais parler à celles qui se cherchent et voudraient suivre ton exemple ?

Le conseil que je donnerais à toutes les copines en transition serait de voir leur médecin pour suivre un protocole. C’est possible sans avoir besoin de changer de sexe. Ce suivi aide à mieux se trouver et à être bien dans sa peau. Si je dois recommander une association en particulier, ce serait le PASTT, avec le Dr Camille Cabral.

La Voix du X - Soirées Fuchsia - Visuel (9)

Quels sont tes futurs projets personnels ou festifs pour les mois à venir ?

En juillet, je partirai sur la Côte d’Azur et j’arriverai pour les deux premières semaines d’août au village naturiste du Cap d’Agde avec Miss Fuchsia. Pour la rentrée de septembre, ce sera la soirée étudiante des T-Girls. Puis je rentrerai en octobre me ressourcer au Brésil pour mes vacances, tout en commençant à songer à notre soirée d’Halloween. J’aimerais trouver un lieu spécifique à Paris où les gens puissent nous rencontrer en toute liberté. Je voudrais aussi créer le premier salon d’esthétique pour les trans avec DJ : un bar à beauté où 100% des employées seraient trans. Mon projet suprême serait d’avoir mon propre club libertin 3ème sexe.

INFOLINE

Soirée Fuchsia

Facebook Fuchsia

Mail : [email protected]

Étudiante en lettres modernes et libertine assumée. Mes deux passions: la littérature et le sexe. Que je peux enfin concilier sur ce blog, où je vous raconterai mes aventures sexuelles et autres coups de cœur et coups de gueule en rapport avec la sexualité. Bisous à tous (et à toutes, j'aime bien les filles aussi !).

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.