[Vidéo #24] La Casa de Michel, quand J&M braque la télé !

La police est sur les dents. En ce début d’année 2019, les crapules de Jacquie et Michel Elite viennent de réaliser le casse du siècle, juste sous son nez. Sans arme ni violence, le gang se paye la série la plus marquante de ces dernières années, La casa de papel, tout en piratant Canal + pour écouler la marchandise, le temps d’une soirée porno qui ravira les amateurs de polars crapuleux ! Du jamais vu à la télévision nationale ! Un double braquage de haute volée, orchestré par le duo Luka et Ludovic Dekan, les partners in crime de Jacquie et Michel, épaulé d’une escouade de rebelles notoires, la Tigresse Rose Valérie, Angel Emily et Mike Angelo, les Bonnie and Clyde du X, et Vince Carter, dit le briseur de c… coffres-forts.

La Casa de Michel – J&M Élite

« La Casa de Michel", toute dernière production Jacquie et Michel Élite est en ligne 🔥 !

Publiée par Jacquie et Michel sur Mercredi 2 janvier 2019

Pour sa toute première diffusion à la télévision française, le studio pornographique frappe effectivement très fort, avec une production léchée, digne des meilleures parodies conçues par le X-business. Réalisée dans d’authentiques studios de cinéma, La Casa des Michel jouit en outre de décors inespérés, transposant salle par salle la fameuse « maison du papier » de la série originelle. Figurants, costumes et accessoires, tout a été pensé pour coller au plus près du matériau d’origine, et reproduire sa tension sur le fil. On se plaît ainsi à démêler son intrigue tentaculaire, déterminer qui se joue de qui et espérer résoudre l’énigme avant la fin du temps imparti. C’est que, si le film reprend les grandes lignes de son modèle, un gang de braqueur aux pseudonymes touristiques qui camouflent un braquage par une prise d’otages, il prend un malin plaisir à brouiller des pistes ajoutant, ici et là, des rebondissements inattendus : demande de libération d’un maniaque sexuel, otages au syndrome de Stockholm précoce, controverse sur la teneur des biens dérobés…

Mais La Casa de Michel n’est pas que stimulation intellectuelle ; et du côté de la braguette, ça envoie sévère aussi. Le film s’inscrit avec élégance dans les standards du hardcore actuel, saupoudrant chaque performance sexuelle d’un jeu du gendarme et du voleur particulièrement pervers. La scène d’ouverture, un trio entre Rose Valérie (la commissaire), Vince Carter (Stuttgart) et Mike Angelo (Sanchez), est d’ailleurs un cas d’école de cette nouvelle dimension spectaculaire du X à la française. Saillies verbales au cordeau, positions acrobatiques, baise animale et rugueuse, la scène est ponctuée d’une séquence de sodomie à redéfinir les canons du sexe anal. Et c’est sans compter sur les deux autres scènes de groupes que compte le film, ni sur la confrontation finale, une étreinte très sensuelle entre la sculpturale Candice Demellza et un vigoureux « membre » de la brigade d’intervention.

Disponible dès aujourd’hui sur le site du studio Jacquie et Michel Elite, La Casa de Michel sera diffusée sur Canal+ dans le courant du mois de janvier. D’ici là, gardez les mains en l’air !

Retrouvez le film en cliquant ici

Clint B

À propos de Clint B

Titulaire d'une maîtrise en cinéma, auteur d'une Porn Study à l'Université Paris VII Diderot, Clint B. est aujourd'hui chroniqueur de l'actualité porno.