Suivez-nous

Bio/Milieu du X

Leah Gotti : « je suis restée au stade anal ! »

Dimitri Largo

Publié

le

La Texane Leah Gotti est aussi fatale que le fut John pour la Cosa Nostra. A 20 ans, elle promène depuis deux ans son physique de mannequin H&M sur quelques tournages triés sur le volet, parce que Mademoiselle, hard à souhait, est elle-même une actrice de haute volée ! Entretien.

LVDX : Combien de fois t’a-t-on déjà dit que tu avais un regard « de folie » ?

Leah Gotti : Je ne compte plus les fois où l’on m’a parlé de mes yeux verts. Tous les hommes commencent à me draguer avec ça. La plupart manquent sérieusement d’imagination !

Leah Gotti, une beauté naturelle d’exception.

Leah Gotti, une beauté naturelle d’exception.

Justement, si quelqu’un veut te draguer, comment doit-il s’y prendre ?

Il lui faut beaucoup de caractère pour me tenir tête. J’étais quand même dans l’équipe de catch du lycée ! Je teste souvent les gens que je rencontre et j’observe leur réaction. Ils peuvent perdre toutes leurs chances sur une mauvaise réponse. En vérité, je plains les hommes qui tentent de me séduire. Quand un mec me plait vraiment, c’est moi qui vais aller vers lui et il le saura tout de suite.

D’ordinaire, les actrices dites « teens » commencent en douceur. Toi, il y a deux ans, ça a été « direct » les gangbangs de blacks !

J’ai fait pas mal des scènes « softcore » avant, mais c’est vrai qu’on m’a proposé très vite de faire plus. Les réalisateurs trouvaient que le contraste était excitant, d’autant que j’ai fait de « l’anal » assez vite après mes débuts. C’est pour tourner des scènes comme celles-là que j’ai commencé le porno. Je voulais faire des tournages qui sortent de l’ordinaire. Je veux être excitée par ce que je vois, une fois le film fini.

« United Colors of Queues de Beton »

« United Colors of Queues de Beton »

Tu tournes beaucoup de scènes interraciales, tu kiffes les blacks ?

J’adore. Je m’en tapais déjà beaucoup avant de rentrer dans le porno.

Sur pas mal de scènes, on te voit te masturber l’anus. Est-ce pour le show ou un vrai plaisir ?

Je suis resté au stade anal ! J’ai toujours aimé baiser par là. D’ailleurs, lorsque je me caresse, je commence souvent par m’effleurer l’anus. Ça m’excite. Y mettre un doigt ou la langue est l’une des manières les plus efficaces pour que j’atteigne l’orgasme.

Es-tu une adepte de la double pénétration ?

J’ai déjà essayé, mais jamais sur un tournage. Je ne veux pas trop en montrer. Pourtant, les productions me sollicitent tout le temps pour en faire. Je voudrais que ce soit très spécial, un truc exceptionnel même.

Le boule de Léah qui « slam » au salon érotique de Dallas. Autre chose que le canot pneumatique de Fréro Delavega !

Le boule de Léah qui « slam » au salon érotique de Dallas. Autre chose que le canot pneumatique de Fréro Delavega !

Tes fellations sont très appliquées, tu en rajoutes parce que c’est du porno ?

C’est naturel. Quand je suce un homme en le regardant dans les yeux, je lui suce l’âme également ! Les hommes aiment les gorges-profondes et l’abondance de salive.

Mince, les Anglais ont débarqués…

Mince, les Anglais ont débarqués…

Que t’a appris le porno ?

Que je suçais bien, mais ça je le savais déjà ! Sérieusement, je ne me pose pas de question. Le sexe est quelque chose de très naturel pour moi. J’oublie souvent que je suis sur un tournage. On m’a quand même demandé de crier plus fort alors que j’avais déjà l’impression de hurler.

Que signifie le tatouage que tu as sur les côtes ?

Je l’ai fait il y a deux ans. C’est tiré de la bible. Le Proverbe 31:25 : « Elle est revêtue de force et de gloire et elle se rit de l’avenir ». Je suis croyante et ce proverbe définit bien qui je suis : je profite chaque jour du cadeau qu’est la vie.

Tu es une beauté très naturelle. Revendiques-tu tes formes ? Y a-t-il des choses qui te déplaisent chez toi ?

Je suis fière de mes courbes ! Du coté de mes seins, j’ai été bien dotée. J’ai un cul rond et bombé, mais je n’aime pas mon nez. Je le trouve trop gros. J’aimerais le refaire.

LEAH GOTTI PHOTO 5

La question est : Mustang ou Camaro ?

 Es-tu du genre à user et abuser des réseaux sociaux ?

J’ai tous les comptes sur tous les réseaux sociaux. Pendant longtemps, j’ai été accro, désormais beaucoup moins. Le temps me manque. En 48 heures, mes messageries sont surchargées. Impossible de répondre à tout le monde.

As-tu voté pour Trump ?

La politique ne m’intéresse pas mais je sais qu’il fait peur à tout le monde ici, à Los Angeles. Au Texas, on ne voit pas les choses comme ça. Il faudra le juger sur ce qu’il va faire. Le reste, je le garde pour moi.

Pourquoi y a-t-il autant d’actrices porno texanes ?

Parce que l’on a le sexe dans le sang ! Non, en fait, on est assez bridée pendant l’adolescence. Moi, par exemple, je pensais tout le temps au sexe, mais je ne pouvais rien faire. C’était mal vu. Dès que je suis partie de chez moi, je me faisais un mec différent par soir.

Est-ce lié à l’abondance de strip-teaseuses ?

Des strip-teaseuses, j’en ai vu partout. Il y en a beaucoup plus à Las Vegas qu’à Dallas et Austin réunis. Ici (à L.A), il y en a beaucoup dans le porno, c’est logique. Beaucoup de filles en font entre deux tournages, moi aussi. Le cap est plus facile à franchir quand tu as déjà l’habitude de te dénuder.

Existe-t-il un truc particulièrement pervers que tu n’as pas encore fait et que tu fantasmes encore ?

J’aimerais promener une meute de mecs en laisse dans la ville où j’ai grandi et les enculer publiquement à tour de rôle avec un gode ceinture. Ça fermerait quelques bouches. J’ai tourné beaucoup de scène où l’on me voit « soumise ». C’est loin d’être ce que je suis dans la vie, mais on vous colle des étiquettes.

Leah Gotti

20 ans
Originaire d’Austin (Texas)
1 m 57
53 kg
95 D
Filmo sélective :
– The Sexual Desires of Leah Gotti (New Sensations)
– Natural Beauties (Vixen)
– Anal Threesomes (Tushy)

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.