Suivez-nous

Actrices

Savannah Sixx. Perfect Amex

Dimitri Largo

Publié

le

Tous les voyants sont au vert avec Savannah. Pure Californienne du Nord, cette nouvelle venue de 20 ans est beaucoup plus bonne que la plus bonne de tes copines. Son arme fatale ? Une paire de seins lourds et naturels ! Et si un jour ils se transforment en gants de toilette, il lui restera quelques armes secondaires tout aussi létales. Présentation d’une belle petite pépé qui va assurément tout déchirer.

Savannah, c’est un condensé de la Californie, au confluent de la culture anglo-saxonne et mexicaine. Il suffit de prêter attention à sa zone de résidence : Hollister, au beau milieu d’un triangle Monterey, Santa Cruz, San Francisco qui sonne bon comme l’Etat du Chihuahua alors que l’on est au Nord de Cali, pas si loin de la frontière avec le pluvieux Oregon.

A 20 ans, cette brune diabolique de 1m65 pour 50 kilos a pourtant quitté son job au service après-vente de Wallgreen et a déménagé 600 kilomètres plus au Sud pour entamer une prometteuse carrière d’actrice porno. « A cette époque, j’avais une copine avec laquelle je sortais à San Francisco qui voulait que l’on s’inscrive dans un club de striptease. Mais moi, je ne sais pas danser. Je ne sais même pas twerker ! Je lui ai dit : pourquoi ne pas faire du porn ? J’étais plus à l’aise avec cette idée. Mais à San Francisco, il n’y a que des agences et des studios spécialisés dans le gay. Alors, je suis entrée en contact avec Motley Models (NDLR : son agence actuelle), ils m’ont dit qu’ils allaient me mettre dans un avion pour Los Angeles. C’était mon baptême de l’air, ma première fois à L.A., ma première fois pour tout ! Maintenant, je suis ici et je crois que je ne vais jamais rentrer chez moi. C’est trop génial ! » En effet, la première impression est toujours la bonne, même quand une aspirante starlette débarque pour la première fois à LAX.

En ce début de mois d’août, les flammes n’ont pas encore commencé à lécher la banlieue de la cité des Anges. Car deux mois plus tard, Savannah a le feu au cul, dans tous les sens du terme. Elle a tourné 17 scènes tandis que plus de 100 000 riverains de Los Angeles ont fui les incendies. Mais même être dans un brasier ne l’empêchera pas de tracer sa route. Armée de sa fantastique paire d’obus, 90 E au garrot, de ceux qui plaisent tant aux fans, elle ne craint rien. Fleurant le bon coup, Penthouse s’est jeté sur elle pour en faire son Pet of the Month en août et dernièrement, elle est apparue dans son premier gros rôle, Love Emergency, une comédie produite par Adam & Eve et réalisée par le vétéran Will Ryder. Excellente suceuse (elle a la bouche profilée pour) et docteur ès branlette espagnole, Savannah Sixx n’a pas encore franchi le cap de la pénétration anale, mais ça ne saurait tarder. « Je suis les conseils de mon agent qui me dit de ne pas brûler les étapes, mais si ça doit arriver demain, je suis prête. J’aime ça ».

D’une manière générale, le sexe hardcore ne fait pas peur à Savannah Sixx. « Dernièrement, j’ai shooté une scène de bondage avec des cordes. C’est quelque chose qui me titillait depuis longtemps et j’ai adoré. J’espère que je ferai de plus en plus de scènes comme ça, fétichistes. Avec le temps, j’ai découvert des choses sur moi-même, sur ce que j’aimais vraiment ». Parfaitement formatée pour être une petite ou une spinner qui se fait culbuter dans tous les sens, Savannah a aussi un gros avantage pour être embauchée sur les plateaux des productions haut de gamme : elle n’a pas de tatouage. Alleluia. Dans le fond, c’est plus qu’un détail qui prouve que Savannah Sixx est une fille posée et réfléchie. « Honnêtement, je suis une fille qui n’aime pas trop sortir, hormis quelques concerts et des festivals à San Francisco. Et encore, marcher et fumer sur la plage avec mon meilleur ami est ce que je préfère »  confia-t-elle à Girlfriends Films au moment de tourner une scène lesbienne. Elle devrait se méfier. Le bédo a déjà eu raison de sa scolarité comme elle le confia en interview à Dave Rock dans l’émission Backstage Pass sur Youtube. A cette occasion, elle partagea un gros joint avec lui sur le plateau, le genre de truc qui fait tousser… Si une bonne proportion des starlettes s’en met plein les poumons, rares sont celles qui durent avec une addiction.

Il n’y a plus qu’à espérer que Savannah ait appris de ses erreurs. Aussi fraîche et naturelle qu’une jeune femme de 20 ans puisse l’être sur ses scènes, elle affiche un peps et une vivacité d’esprit qui peuvent la propulser tout en haut. On est prêt à prendre les paris.

 

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.