Suivez-nous

Réalité Virtuelle

Doit-on considérer la Réalité Virtuelle comme l’avenir du porno ?

La Rédaction

Publié

le

Tous les accros aux nouvelles technologies ne jurent que de ça, les plus adeptes claironnent avec assurance que le futur est déjà à portée de main.

Mais au fait, qu’est-ce que la réalité virtuelle ?

Les balbutiements…

Le projet a vu le jour en 2012 grâce à un financement participatif sur la plateforme KickStarter. L’Oculus Rift, premier appareil informatique conçu pour visionner une réalité alternative a été créé par l’entreprise Oculus VR (devenue une filiale de Facebook par la suite) et sera disponible au grand public au début de l’année 2016 (après plusieurs retards). Il permet d’immerger complètement l’individu dans un monde recréé, fictif.

Depuis 2012, la concurrence bien décidée à ne pas laisser s’échapper le marché a également travaillé sur ses casques : Gear VR chez Samsung ou encore plus dernièrement le Vive de chez HTC fabriqué en collaboration avec Valve, pour ne citer qu’eux. Les spécialistes parlent même d’une nouvelle micro-révolution avec ce dernier.

The Oculus Rift headset is tested by attendees at the Eurogamer Expo at Earls Court in London.L’immersion…

Une fois le casque enfilé, vous êtes complètement immergés dans un film, un jeux ou… un porno. La grosse nouveauté se situe dans le fait qu’en tournant la tête sur 360°, l’utilisateur garde toujours un visuel à l’écran, il n’est plus spectateur du film il y est au milieu.

Les possibilités sont nombreuses avec une telle technologie. Vous pouvez participer à des orgies, avoir deux ou trois femmes pour vous, vous retrouver dans une pool party avec des dizaines de naïades dénudées… Une immersion totale.

Plus professionnellement, il sera possible de s’entraîner à réaliser une opération particulière, à piloter un avion ou encore à modéliser les pièces de sa future maison.

reactions-to-virtual-reality-porn-on-oculus-rift-1102730-TwoByOneEst-ce vraiment nouveau ?

Le principe même avait déjà été imaginé en 1955 par Morton Heiling. Évidemment à l’époque rien d’informatique.

Il faudra attendre les années 80 et 90 pour voir les premières commercialisations d’appareils à réalité virtuelle : Tomytronic 3D (1983), Virtuality (1991) ou Virtual Boy (1995). Ce furent des échecs cuisants à chaque fois.

Certains diront que le fait d’être déconnecté de la vraie réalité est trop anxiogène, d’autres clament que la technologie n’était pas aboutie à l’époque et qu’à contrario de nos jours la seule issue possible sera le succès.

Tout le monde possède un smartphone alors l’y glisser facilement dans une paire de lunettes pour s’évader de l’espace et du temps n’est que trop facile pour que les gens ne s’y intéressent pas.

3137-2a40ddca6487974b63140d6860e31170Mais pour le porno ?

 « Si l’image n’est pas parfaite, bonjour les maux de tête. »

Cette phrase d’un bêta testeur résume à elle seule le problème actuel. Les caméras pour filmer en 360° n’existent pas encore et donc les productions bricolent. L’image n’est pas forcément propice à une immersion sur la durée. Rajoutons à ça le prix du casque qui n’est pas à la portée de toutes les bourses (entre 400 et 500 euros).

Nous pensons qu’il y aura un public pour ce genre de casques (ne serait-ce que chez les amateurs de jeux vidéo) mais pour le public lambda, ils restent pour l’instant trop encombrants, d’une esthétique discutable et surtout bien trop compliqués lorsque le besoin de se masturber se fait ressentir.

Imaginez un adolescent, un père de famille ou généralement quelqu’un qui n’est pas seul chez lui. Va-t-il prendre le « risque » de mettre un casque pour participer à une orgie folle avec ses actrices X favorites ? Va-t-il télécharger son film, brancher son smartphone pour le transférer, connecter son casque etc… ou va-t-il prendre son smartphone, aller sur sa vidéo préférée rapidement et faire son affaire ?

Affaire à suivre…

La Voix du X vous propose les dessous du milieu du porno et tout ce qui gravite autour.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.