Suivez-nous

Acteurs

Interview croisée de Sancho et Rick Vegas, duo de choc de Jacquie et Michel

Enzo Lavilezzi

Publié

le

Originaires de Montpellier, Sancho Delavega et Rick Vegas, 25 ans, sont deux amis inséparables au quotidien comme sur les plateaux de tournages. Pratiquants infatigables du libertinage et désormais acteurs réalisateurs pour Jacquie et Michel, ils sont toujours prêts à faire les quatre cents coups pour réaliser leurs fantasmes, en dehors de la caméra comme devant. Rencontre avec les Laurel et Hardy du sexe…

Enzo Lavilezzi : Comment s’est faite votre découverte du X ?

Sancho Delavega : À l’âge de 11 ans avec un film : La Vénus Bleue !
Rick Vegas : À 11 ans avec des cassettes de films amateurs.

1bisVotre premier rapport sexuel ?

Sancho : J’avais 11 ans, elle avait 16 ans et elle était très chaude ! On a fait l’amour sur une table de pique-nique à La Salvetat.

Rick : J’étais moins précoce, j’avais 16 ans !

Le sud est-il propice au libertinage ? Les gens vous paraissent-ils plus libérés ?

Sancho : Le Cap d’Agde est unique au monde ! Il y a toutes les nationalités. C’est la ville du sexe, on oublie le temps quand on est là-bas !

Rick : Tout ce sexe en abondance, ça rend fou, surtout au Cap !

Qu’appréciez-vous dans le libertinage ?

Rick : C’est un plaisir de faire l’amour avec toutes ces femmes !

Sancho : J’aime beaucoup le rapport avec les gens. C’est très convivial.

Comment vous avez découvert Jacquie et Michel ? Qu’est-ce qui vous a séduit ?

Sancho : J’aime le côté naturel, aller chez l’habitant, faire appel à des filles qu’on peut croiser tous les jours.

Comment avez-vous débuté avec la production de Jacquie et Michel ?

Rick : On a fait un test en tournant « Céline, 18 ans, première sodomie ! » Sancho était acteur et moi cadreur. Le résultat leur a plu et on a continué. Notre première scène a fait 8 millions de vues !

2Vos premières expériences de tournages ? Racontez-nous ? Pas trop dur au début de bien bander devant la caméra ? De prendre les bonnes positions ? De trouver des idées originales pour mettre le public en haleine ?

Sancho : Acteur est pour moi un jeu d’enfant. C’est la réalisation le plus difficile, trouver les lieux, les mises en situation, les actrices, les acteurs.

Comment s’est fait le choix de vos pseudos : Sancho Delavega et Rick Vegas ?

Sancho : c’est mon surnom ! Je suis sicilien d’origine !

Et toi Rick ?

Sancho : Parce que c’est un copieur ! (rires)

Rick : Mon nom Vegas se rapproche effectivement de celui de Sancho (Delavega). C’est un clin d’œil parce qu’on a débuté ensemble.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Sancho : Nous sommes tout le temps fourrés ensemble et nous fourrons tout le temps ensemble ! (Rires)

Comment en êtes-vous venus à créer votre duo pour tourner des trios avec de charmantes coquines ? Comment recrutez-vous les nouvelles comédiennes ?

Sancho et Rick : Par le bouche à oreille. On a plein de copines. On fait de nouvelles rencontres dans les clubs, les boîtes… les nanas viennent à nous !

3Vous est-il arrivé de tourner des scènes dans la foulée avec des nanas très chaudes qui vous disent ok de suite ?

Sancho : Oui il arrive qu’il faille les tourner très rapidement !

Quelles sont les personnes qui constituent votre équipe et comment se répartissent les tâches ?

Rick : Serge Piédoux est photographe et cadreur. Chris Demer (mari de l’actrice Catalya) réalise également. Michel nous les a proposés. Ils gèrent le cadrage, les lumières… Ils apportent les outils pour mettre en forme nos idées. Nous avons un super monteur, Yann, qui bosse en école de cinéma. C’est un vrai passionné de porno. C’est important de bien s’entourer. L’acteur et réalisateur Max Casanova nous a donné de très bons conseils pour aller dans ce sens, tout comme Denis du Sauna le Rex Club de Montpellier (ex-agent de l’actrice réalisatrice Laetitia). Il nous a d’ailleurs permis de tourner notre deuxième scène dans son sauna pour Jacquie et Michel.

4Quel temps faut-il pour réaliser une vidéo ?

Sancho : Il nous est arrivé de faire la préparation, réalisation et montage en 6 heures. À 14h j’ai rencontré une fille. À 20h on a tourné un gang-bang dans un appart hôtel et dans un jardin. Mais les tournages peuvent prendre parfois plus d’une journée.

Vous avez carrément organisé une scène de gang-bang avec Karène dans un bar au Cap d’Agde… C’est courant ce genre de pratiques libres dans les établissements là-bas ?

Sancho : Avant je bossais dans un club libertin, le Tantra, j’œuvrais dans le relationnel et la sécurité dans les backrooms. Faut veiller à ce qu’il n’y ait pas de débordements, de pickpocket… Ça permet de rencontrer beaucoup de monde. On a tourné cette scène à l’Eros, un bar ambiance libertine. C’est un lieu de rencontre avec des filles très sexy qui dansent sur les comptoirs.

8Quels sont les quartiers chauds du Cap d’Agde ? Les lieux phares ?

Sancho et Rick : Tous les clubs sont phares, lorsqu’on va au Cap d’Agde, on fait la tournée des grands ducs : l’Eros, Le Tantra, le Glamour… On ne dort pas du week-end, on chasse tout le temps ! Il y a 7 clubs.

Racontez-nous des expériences mémorables que vous avez vécues là-bas ?

Sancho : J’ai découvert le camp naturiste à 16 ans… C’est presque irréel tellement c’est bon, c’est un jardin d’Eden. La Baie des Cochons est unique au monde, une grosse orgie à ciel ouvert !

5Trouve-t-on d’autres lieux aussi chauds dans le sud ?

Sancho : Aucune ville au monde n’est aussi chaude que ça !

Rick : En trois jours, nous sommes allés trois fois au Sauna. On a baisé 35 filles chacun ! On a rencontré une amatrice exceptionnelle Fanny Brunette, on a d’ailleurs tourné récemment avec elle sur la Croisette de Cannes !

Sancho, raconte-nous le tournage au Grau-du-Roi avec la belle Lily, en plein air, sur la plage… C’est excitant l’exhib ? Quel souvenir gardes-tu de cette scène ?

Sancho : Lily je l’ai rencontrée sur la plage à l’Espiguette et on a tourné dans la foulée, elle était de Genève ! Une belle rencontre, une superbe sénégalaise ! Tout ce que l’on dit dans nos vidéos est réel. C’est vraiment du Porno Réalité et c’est ce qui plaît au public.

Quels sont vos atouts ?

Sancho : la dernière que j’ai baisée m’a dit que je lui avais fait un gang-bang à moi tout seul !

Rick : Je n’ai jamais mesuré mon sexe mais je dirais que mon atout c’est sa taille !

Souhaitez-vous un jour développer votre propre production ? Tourner dans des cadres paradisiaques avec des bombes sexuelles ?

Sancho et Rick : Carrément ! Une carrière à la Manuel Ferrara ou Rocco Siffredi, ça serait le top ! On aime bien faire du gonzo dans du scénarisé !
Un bon scénario qui déboîte ! On aimerait réaliser un vrai long métrage scénarisé avec notamment au générique du film : Lilou, Cameron St-Clair, Ania Kinski et Max Casanova.

6Des souvenirs de tournages inoubliables ?

Sancho : La scène où je fais marcher Karène à quatre pattes autour du rond-point à l’entrée du Cap d’Agde ! Deux secondes après, les flics passaient ! On est partis en courant !!! La mise en danger c’est super excitant !

Rick : Ma première scène en qualité d’acteur avec Lucia et mon pote Sancho.

Notre toute dernière scène à Cannes c’était super chaud, Les gens s’arrêtaient ! On prend des guetteurs pour ne pas se faire choper. Sur la croisette de Cannes, c’était blindé de monde, de la pure exhibition !

Financièrement les tournages x amateurs est-ce intéressant ?

Rick : On fait ça pour le plaisir ! Ça nous fait de l’argent de poche.
Actuellement, Sancho est par ailleurs électricien et moi mécanicien poids lourds. D’ici deux ou trois mois on ne fera que des tournages pour en vivre. La production Jacquie et Michel nous a lancés, on veut continuer avec eux ! Michel c’est le tonton, on le respecte beaucoup. On le remercie énormément d’avoir cru en nous ! Il est vraiment à l’écoute.

Que souhaitez-vous pour l’avenir ?

Continuer à tourner ensemble sur les plateaux. On ne dirait pas non à une carrière internationale !

7

Enzo, diplômé d’une école de journalisme parisienne, réalise des entretiens avec des personnalités de l’art, de l’hard, du sport et de la politique depuis plus de 20 ans. Sa passion c’est l’autre. Découvrir et faire découvrir sans tabou tout type de personnages et d’univers. Ayant réalisé des interviews de différentes personnalités du X, de Nina Roberts à Nikita Bellucci, c’est tout naturellement qu’il rejoint aujourd’hui l’équipe de la Voix du X en qualité de reporter.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.