Suivez-nous

Libertinage

Cocu volontaire

Multon

Publié

le

Qu’est-ce qu’un cocu ? Ce terme est inspiré par les mœurs du coucou. En effet, la femelle de cet oiseau quitte le nid pour aller se faire féconder par un autre mâle… avant de revenir vers le premier pour élever le nouveau-né avec lui.

Selon les dictionnaires, le cocu serait le compagnon d’une femme infidèle. Traditionnellement et socialement, le cocu est objet de dérision. Pourtant, beaucoup de cocus reconnaissent qu’ils ne savent pas ce qui les excite autant dans leur situation, mais pour nombre d’entre eux, il s’agit d’un puissant fantasme sexuel.

Dans le mode de vie libertin

Les libertins, ont une position totalement différente de la société traditionnelle. Les libertins sont des gens qui apprécient les infidélités sexuelles. C’est de commun accord que les écarts ont lieu.

Un candauliste acceptera, voire provoquera, l’infidélité de sa femme pour être, lui-même sexuellement excité par les relations sexuelles du couple, peu importe qu’il y assiste, qu’il les entende, qu’il en entende le récit de la bouche de la femme ou de l’amant. Un candauliste passionné écrivait : « Rien ne résonne avec autant d’émotion que ma femme lorsqu’elle est au lit avec son amant.« 

Le cocu volontaire aura des relations sexuelles beaucoup plus passionnées avec sa femme du fait qu’elle lui est « infidèle » (par esprit de compétition). D’autres, plus soumis (ou moins intéressés par le sexe) se laisseront complètement remplacer par l’amant.

Pourquoi certains hommes incitent-ils leur femme à les cocufier ?

Pour s’amnistier soi-même

L’homme qui, lui-même, en cachette, s’offre des écarts relationnels, cherche, par compensation, à ce que son épouse ait les mêmes plaisirs. Il élabore ainsi un argumentaire en cas de dispute quant à sa propre infidélité.

Pour se rassurer

Le potentiel de séduction de l’épouse est remis en jeu lorsqu’elle est draguée puis baisée par un autre homme. Le cocu est alors fier d’être au bras d’une femme (encore) désirable, preuve étant faite par l’expérience.

Pour se faire peur…

Pendant la relation avec l’amant… Il y a la peur de ladite relation. Quant au candauliste, il craint d’être humilié en présence de l’amant de sa femme, il peut avoir peur d’entendre des gémissements de plaisir qu’il n’a jamais provoqués lui-même.

Après quoi, il craint de perdre sa compagne car l’union des partenaires légitimes est remise en jeu. La liaison du couple étant posée « sur le tapis du casino de la vie », c’est est une période de stress, de doute, d’inquiétude, d’angoisse. Le retour de « l’infidèle » apportera un grand soulagement.

Cocu-01Par soumission

Être le cocu d’une dominatrice est un aveu de soumission totale, avec l’élément supplémentaire que l’amant connaît le rôle soumis du cocu. Le soumis sacrifie sa vie sexuelle alors que sa femme s’envoie librement en l’air. Que peut-il y avoir de plus douloureusement humiliant que de voir ou d’entendre que sa femme préfère un autre homme au lit ? De savoir que l’autre bénéficie de plaisirs qui sont refusés au soumis ? Et si l’épouse fait savoir (ou constater) que l’amant est physiquement mieux loti ou meilleur amant, l’humiliation est absolue.

La jalousie

La jalousie est probablement la principale motivation pour le cocu. Il a perdu la fidélité de sa femme, il a perdu (temporairement ou non) le corps de sa femme et il est excité par la jalousie. Il tente alors d’entrer en concurrence, il devient infiniment aimable, gentil, attentionné envers sa femme. Il lui offre des présents, des fleurs, il fait n’importe quoi pour pouvoir garder sa partenaire volage.

Pourquoi une femme hésite-t-elle à cocufier son mari ?

– En général, (même si elle trompe son mari en cachette) la femme refuse d’avouer une relation extra-conjugale parce que cela va à l’encontre de la fidélité traditionnelle et qu’elle craint que cela ruine leur couple.

– En second lieu, la femme pense que c’est une manière d’offrir un « sauf conduit » au mari pour qu’il ait, lui aussi droit à une relation extraconjugale.

– Il lui est difficile de croire que son mari veut vraiment qu’elle ait un amant et il lui est encore plus ardu de croire qu’il veut entendre le récit des ébats… Ou y assister !

– Parfois, elle craint de n’être pas suffisamment attirante pour se « remettre en jeu », et elle ne veut pas risquer un échec.

Cocu-02Pourquoi hésiter ?

Si la femme peut accepter l’idée que son mari désire vraiment qu’elle passe du bon temps avec son amant et qu’après il l’accueillera à bras ouverts, elle ne doit pas craindre pour l’unité de son couple… Et de nouvelles perspectives s’offriront à elle (mari soumis, plusieurs amants attentionnés, etc.)

Le cocu va-t-il attendre, assister, participer ?

Qu’est-ce qui est le plus excitant? Admirer sa femme occupée à baiser avec un autre ou l’attendre à la maison, pendant qu’elle s’envoie son amant ? La femme sera probablement plus à l’aise avec l’une ou l’autre des solutions, c’est donc elle qui choisira. Ultérieurement, le cocu pourra solliciter l’une ou l’autre option.

Attendre…

Si le cocu est abandonné seul à la maison, son cerveau étant le plus puissant des organes sexuels, il se masturbera en imaginant ce que sa femme et son amant sont en train de faire maintenant en regardant s’écouler les heures.

Assister

Si le mari candauliste, assistant à la scène, admire sa femme au lit avec un autre, « l’infidèle » sera réticente à afficher son plaisir, sauf si le cocu montre très clairement que cela l’excite. Pour le candauliste, le fait de voir sa femme passionnée et emplie de la bite de son amant, lui coupe le souffle. Voir et entendre les orgasmes de sa compagne donnés par un autre, ça transporte les sentiments, c’est une sensation incomparable.

Cocu-04Les soumis

Les cocus soumis peuvent (ou doivent) prendre plaisir à servir leur femme, et même parfois le couple. Une personne qui souhaite expérimenter la soumission, apportera le petit déjeuner au lit, et le fait de s’entendre exiger de les laisser seuls pour qu’ils puissent encore faire l’amour tranquillement, sera pour le soumis une source de plus grande excitation.

Les écueils

Tout d’abord le couple doit avoir une relation positive et ouverte car c’est un jeu dangereux. Il faut être très complices, avoir une vraie confiance mutuelle et jouer franc jeu.

Alors étape par étape. Quelles sont vos limites ?

Un amant ne disparaîtra pas en un clic comme on éteindrait la lumière, il sera réel, sa présence envahira toujours vos vies, il restera éternellement entre vous, dans vos mémoires. L’humiliation ne s’arrêtera pas après que Madame ait baisé quelques fois. Elle pourra cesser de voir son amant, mais vous ne pourrez jamais défaire ce qui a été fait. Si vous ne pouvez supporter cette idée, ne commencez pas.

Diplômé du CUNIC en biosexologie, du CERIA en pédagogie, formé à LLN à la communication par les médias. Auteur de "La Sexte", un roman érotico-policier aux Editions du Rocher et traduit en italien sous le titre "La Figlie di Lesbia" , Multon est un grand voyageur qui a accosté de nombreuses nanas dans 46 pays différents, Multon aurait voulu être un serpent… pour être toute une queue, c'est un homme ordonné qui tient chaque chose à sa place: les animaux dans son assiette et les femmes dans son lit.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.