Suivez-nous

Pratiques sexuelles

J’assume : j’aime le porno et je n’en ai aucune honte !

Multon

Publié

le

Oui, il m’arrive de passer plusieurs heures d’affilée devant mon écran à regarder des films ou des images pornographiques car j’adore ça. Je ne cesse de redécouvrir les moindres détails du sexe et des pénétrations, les images des jouissances féminines, les plaisirs des couples, des trios, des partouzards.

D’aucuns crieront à l’obsession ou à la débauche, d’autres s’insurgeront à l’encontre des producteurs, soi-disant exploitants de misère humaine. Certaines s’élèveront contre une pseudo-exploitation de la femme, d’autres encore me traiteront de pervers, mais…

Voyons un peu plus loin :

La débauche n’est qu’une notion moralisatrice découlant de l’inquisition catholique et prônée par d’autres instances religieuses (ces mêmes instances qui encouragent les guerres saintes). Mais bordel de m…! Arrêtez vos guerres, et surtout… foutez-moi la paix ! Vos dieux n’existent pas !

L’exploitation des vedettes du porno ? Mais elles gagnent très bien leur vie en s’exhibant et, quoi qu’on en pense, la plupart (soyons honnêtes, pas toutes, mais la majorité) y prend des plaisirs sexuels extraordinaires que les femmes non-initiées ne connaissent pas.

J-assume-03Les producteurs ? Ils s’ingénient à engager des vedettes, à élaborer des décors et à (plus ou moins bien) les filmer à grand frais… Et ils rémunèrent grassement leurs personnages. Ça fait leur affaire, ça fait l’affaire de leurs vedettes. Bref, l’affaire de toutes et tous… Et à moi, ça me donne du plaisir ! Qui du milieu porno s’en plaint? Et vous, qu’avez-vous donc à me reprocher ?

Quoi ? Le porno amateur ? C’est un plaisir à la fois sexuel et rémunérateur pour les couples exhibitionnistes. Peut-on leur reprocher de s’amuser tout en gagnant de l’argent ?

Et la propension de maladies sexuellement transmissibles ? Mais soyons sérieux, les actrices et acteurs du porno ont leur corps comme « outil de travail ». Suivant les exigences des producteurs et des autres participants, soucieux aussi de leur propre santé, ils prennent toutes les précautions possibles, se font tester et se couvrent pour éviter toute transmission ou réception indésirable. Si vous vouliez jouer avec eux, vous prendriez moins de risques qu’en jouant avec n’importe qui d’autre. Réfléchissez ! Si ce n’était ainsi, ils seraient moins nombreux… en vie !

Pour ma part, je prends du plaisir à admirer des filles aguichantes, des corps sexy, des scènes excitantes. Et ce faisant, je ne fais de mal à personne. Si…? A qui donc ? N’ai-je pas le droit de contempler les spectacles de relations sexuelles ? N’ai-je pas le droit d’apprécier les films qualifiés de pornographiques? Non ? Et en quoi serais-je coupable de bander devant mon écran ? Je gène quelqu’un? Si oui, dites-moi qui et pourquoi !

Quoi ? Je suis marié ? Et alors ? Les séquences que je contemple me donnent bien des idées pour varier mes rapports avec mon épouse et ça me stimule pour nos ébats.

J-assume-04Mieux encore : Lorsque je visionne un film qui me plaît particulièrement, mon épouse et moi le voyons ensemble. Et ne me dites pas qu’elle s’en désintéresse! Les femmes sont tout aussi sensibles à la pornographie que les hommes, à cette différence près que, dans le même film, elles ne concentrent pas leur regard sur la même chose au même endroit.

De plus, quand on partage le même spectacle porno, chacun découvre les goûts secrets de l’autre, ce qui n’est pas sans intérêt quand on prend le temps d’en parler ensemble. Les scènes présentées ne sont pas au goût de l’autre ? Dans ce cas elle/il vous le dit (bien plus aisément que si vous tentiez d’expérimenter réellement l’action par surprise). Donc vous savez à quoi vous en tenir. Et quand certaines vues plaisent particulièrement à tous deux, pourquoi ne pas les mettre en pratique ensemble ? Nous on le fait !

Qui s’insurge? Et pour quelle raison valable ?

Quoi ? Qu’est-ce que vous dites ? Les enfants peuvent voir « tout ça » sur l’Internet! Ben heureusement pour eux ! Quand j’étais gosse (fils unique, école sans mixité à l’époque) j’ignorais totalement à quoi pouvait ressembler un sein. Je ne comprenais même pas pourquoi les filles allaient pisser à part des garçons.

J-assume-05J’ai très bien connu les choux, puis j’ai pu découvrir la cigogne et ce n’est qu’enfin, à l’adolescence, que ma mère m’a révélé la vérité … Il s’agissait d’une intervention divine ! Aux dernières nouvelles de mon éducation sexuelle, ce serait donc un dieu qui aurait déposé une petite graine dans le ventre de ma maman… Mais je vous rassure, je n’y crois plus !

Mon éducation sexuelle en est donc restée là. J’ai beaucoup trop longtemps ignoré l’aspect du sexe féminin et aujourd’hui, alors que plusieurs dizaines d’années ont passé, j’en veux toujours à mes parents de m’avoir abusé. Je ne leur pardonnerai jamais ma ridicule naïveté et je ne souhaite à personne de vivre dans une telle ignorance. Je trouve heureux que les jeunes d’aujourd’hui, découvrent la nature humaine… Grâce aux pornos visibles sur le net.

Certes, c’est trop fort pour eux, ça manque totalement de romantisme, de chaleur humaine, de respect de l’autre, mais d’autre part, la petite graine apportée par dieu était-ce mieux? Moi je dis que non… et si je crois savoir la vérité sur la différence des sexes, c’est grâce au porno…

J-assume-08Toutefois j’ai parfois encore un doute…

Un internaute pourrait-il me prouver la virginité de ma sainte mère ? Si oui, je le remercie d’avance de me l’écrire via la rédaction.

Diplômé du CUNIC en biosexologie, du CERIA en pédagogie, formé à LLN à la communication par les médias. Auteur de "La Sexte", un roman érotico-policier aux Editions du Rocher et traduit en italien sous le titre "La Figlie di Lesbia" , Multon est un grand voyageur qui a accosté de nombreuses nanas dans 46 pays différents, Multon aurait voulu être un serpent… pour être toute une queue, c'est un homme ordonné qui tient chaque chose à sa place: les animaux dans son assiette et les femmes dans son lit.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.