Suivez-nous

Libertinage

Maryssa Rachel, entre liberté et addiction.

Pierre Des Esseintes

Publié

le

Dans son dernier livre, Décousue, Maryssa Rachel évoque, à travers son héroïne, les méandres de l’addiction sexuelle. Rencontre avec une auteure et photographe d’une insatiable curiosité pour les choses du sexe, amoureuse des plaisirs d’une vie qu’elle sait trop courte.

Propos recueillis par Pierre Des Esseintes

Quel est votre domaine d’expression privilégié ?

Ma principale activité, c’est la photo. Mais je ne suis pas photographe d’art. J’ai fait quelques expos, mais ce qui m’intéresse surtout, c’est la « photothérapie ». Je photographie des femmes, et je les aide à se réapproprier leur corps, dépasser leurs complexes, comprendre vraiment qui elles sont.

tumblr_o72xydBFYa1vtcl3fo2_1280

Comment se passe une séance avec vous ?

J’ai d’abord un entretien avec mes modèles. Elles me parlent d’elles, de leur sexualité. Mon but, c’est de révéler la femme sauvage, celle qui hurle à l’intérieur et qui étouffe. Je leur dis juste : « osez, je vais vous montrer à quel point vous êtes belles ». Ces femmes se servent également de la photo pour pouvoir parler de sexe avec moi. Elles ne se sentent pas autorisées à exposer leurs envies ou leurs fantasmes. Les fantasmes féminins, c’est autre chose qu’un simple plan à trois ! C’est parfois extrêmement hard !

Votre roman, Décousue, c’est une autobiographie !?

tumblr_o72wy5gEsx1vtcl3fo1_1280

Certains passages sont fantasmés. Je me suis mise en danger pour écrire ce livre, car il fallait que je me mette à la place de mon héroïne. Plus jeune, j’ai moi-même été diagnostiquée sex addict. Le sexe était pour moi un moyen de combler un vide. A l’époque, je vivais avec mon ancienne compagne. Elle préparait des examens, et je me sentais complètement mise à l’écart. Ecrire ce livre me permettait de vivre une sexualité par procuration, de me sortir de cette bulle d’ennui.

Mais je suis vraiment devenue vraiment accro au sexe quand j’ai découvert ma bisexualité. Durant onze ans, je n’ai eu de rapports qu’avec des femmes. J’ai eu un passage de boulimie sexuelle. C’est devenu un besoin, je suis rentrée dans un cercle vicieux sans possibilité de me freiner. Je suis allé voir un psy…

Vous vous en êtes sortie ?

Oui, par la parole. Ensuite, il faut se remettre en question et comprendre d’où vient l’addiction. Il faut trouver d’autres centres d’intérêt. Je me suis mise à dévorer des livres au lieu de dévorer des sexes.

tumblr_o6oflbrS7e1vtcl3fo4_1280

Vous vous intéressez beaucoup au monde LGBT…

Oui, c’est ce milieu qui m’a permis de me faire connaitre. J’ai fait beaucoup d’expos dans des lieux lesbiens. Je ne suis pas militante, je suis trop feignante pour ça ! Mais l’injustice me met en rogne. Au début, je défendais les droits des gays et des lesbiennes, et petit à petit je me suis intéressée de très près aux transsexuels. En partie parce que je vivais, à l’époque, avec un FTM (female to male, NDLR). Aujourd’hui, il faudrait que la France parvienne à ouvrir sa troisième oreille (sic), et comprenne que chacun a le droit de vivre sa sexualité comme il l’entend, a le droit d’être qui il est vraiment. Trop d’injustices, trop de jugements, de critiques étouffent et empêchent de vivre vraiment. Aujourd’hui, je me bats à mon petit niveau du côté des ados et enfants transsexuels, qui, chaque jour vivent la discrimination.

Aujourd’hui, vous vous définissez comment, sexuellement ?

Je suis pansexuelle. Si je suis attirée par une personne, peu importe son sexe ou son genre.

Comment voyez-vous évoluer notre sexualité ?

J’ai l’impression que nous sommes devenus beaucoup plus prudes qu’avant. Autour de moi, je remarque que les gens mettent l’accent sur la famille, le couple, tout en étant infidèles les uns aux autres… Quand je leur parle de libertinage ou de BDSM, j’ai l’impression qu’ils aimeraient tenter des expériences, mais n’osent pas.

tumblr_o6z5um0DIP1vtcl3fo1_1280

A travers votre travail, vous voudriez faire évoluer la sexualité ?

Ce serait prétentieux de dire cela ! J’expose juste ma façon de voir les choses.

Pour vous, la sexualité, c’est le terrain de jeu idéal ?

Oui, le sexe c’est du jeu, de la complicité. Mais il n’y a pas de meilleure sexualité que lorsqu’on la pratique avec la personne que l’on aime. Avec mon ex-femme, nous pratiquions le libertinage, et les hommes qui se mêlaient à nos ébats apportaient une touche de piment. Ce qui me plaisait, c’était le comportement qu’elle allait adopter avec les hommes. Du coup, c’est elle qui m’excitait. C’est ce que j’appelle la jalousie positive.

Votre roman aura-t-il une suite ?

Oui, d’ailleurs on me l’a demandée. Je viens de vivre neuf mois d’une relation très intense mais destructrice. Dans le prochain roman, mon héroïne, Rose, va redécouvrir l’amour et de nouveau se casser la gueule…

Ça ne s’annonce pas très positif…

Non, ce roman sera encore plus sombre que le premier ! Rose retombera dans l’addiction, avec des pratiques encore plus poussées. Je me renseigne beaucoup en ce moment, j’expérimente des choses. Dans mon livre, j’essaie de rester au plus près de la vérité. C’est ce qui plait dans l’écriture.

tumblr_o6ofwjRFEW1vtcl3fo1_1280

On ressent dans vos écrits une difficulté à vous ancrer. C’est la même chose dans tous les domaines de votre vie ?

Oui, j’ai peur de ne pas avoir assez de temps pour expérimenter tout ce dont j’ai envie. Un jour, j’ai fait un calcul, je voulais savoir combien il y avait de mois dans une vie. Le résultat m’a effrayé ! C’est extrêmement peu. Alors, si je me pose, comment je vais faire ? J’ai fréquenté les milieux hétéros, LGBT, libertins, queer, BDSM, fetish…j’avoue que j’ai un peu fait le tour du libertinage, mais le milieu du BDSM est tellement vaste que je n’aurai jamais assez d’une vie pour tout explorer. En ce moment, je découvre le monde des jeux de rôles grandeur nature…

couv (a la fin de l'article en petit)

Maryssa Rachel, Décousue, éditions 5 Sens, 224 p., 15 €.

Son tumblr, c’est ici

Pierre Des Esseintes est auteur et journaliste, spécialisé dans les questions de sexualité. De formation philosophique, il est également sexologue. Il a publié, aux éditions La Musardine, Osez la bisexualité, Osez le libertinage et Osez l’infidélité. Il est aussi l’auteur, aux éditions First, de Faire l’amour à un homme et 150 secrets pour rendre un homme fou de plaisir.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.