Un joint à 100.000 $ pour Hustler !

January 1996, Los Angeles, California, USA --- Hustler Magazine publisher Larry Flynt with his customized black Gulfstream II jet in Los Angeles. --- Image by © George Steinmetz/Corbis

La société Hustler est connue pour ses clubs, ses magazines, ses productions vidéo et son patron charismatique : Larry Flint. Le king of porn vient de diversifier ses activités professionnelles, poussant son fauteuil roulant en or vers une nouvelle branche : le cannabis !

Les opposants au marché du cinéma pour adultes ont souvent connecté de façon abusive le monde du porn et celui de la drogue. Acteurs, actrices, producteurs et réalisateurs seraient tous plus ou moins des délinquants et usagers réguliers de substances illicites en tout genre. Larry Flint, roi du X outre-Atlantique et célèbre à son détriment pour avoir pris une balle en 1978 qui l'a cloué dans un fauteuil roulant, vient d'ajouter un fond de vérité à ces affirmations outrancières.

C'est la coquette somme de 100.000 $ (soit un peu plus de 88.000 €) que le magnat vient d'investir dans la société Pineapple Express, spécialisé dans le marché - légal - du cannabis et installée à Los Angeles. Selon sa fiche de présentation, cette compagnie fournit services, conseils, investissements et plateformes de production clé en main pour l'industrie licite du cannabis.

Teanna Trump 2

Une affaire de famille

On peut maintenant parler pour Flynt d'une affaire de famille, sachant que la fille de Larry, Theresa, travaille pour Pineapple Express en qualité de Vice-présidente du Développement Commercial depuis décembre 2015.

Selon Matthew Feinstein, le PDG, l'investissement de Larry Flynt a donné à toute ses équipes "une impulsion pour dépasser les attentes et fournir les meilleurs résultats. Nous avons pour objectif une collaboration fructueuse à long terme avec M. Flynt et nos autres actionnaires".

Flynt affirme depuis longtemps que les politiciens et autres groupements d'intérêts ne tiennent aucun compte de la volonté populaire. Le roi du porno US est célèbre pour ses provocations à l'encontre des responsables politiques du pays et aux membres du Congrès en particulier.

Les grands labos inquiets pour leur chiffre d'affaires

Selon Larry, les compagnies pharmaceutiques ne veulent pas que les gens utilisent le cannabis comme anti-douleur : cela voudrait dire qu'ils dépensent moins d'argent sur les prescriptions traditionnelles. Il affirme également que les producteurs d'alcool sont tout aussi inquiets de cette compétition.

"Quand on sait qu'il est scientifiquement prouvé que le cannabis fait moins de dégâts que l'alcool, la marijuana légale viendrait entamé sérieusement les bénéfices des fournisseurs d'alcool" selon Flynt.

Le mélange du porn et du joint n'est pas aussi tiré par les cheveux que cela peut paraitre. Les deux industries font face aux mêmes défis.

Theresa Flynt a récemment déclaré dans la presse : "l'industrie du cannabis affronte des difficultés que le porno a connu 20 ans plus tôt. Les lois changent très vite : il est donc vital de suivre les développements du cadre juridique et de rester informé".

La fille de Larry aurait pu souligner une autre similitude : le magnat du X a toujours prospéré dans un business par nature opposé aux politiciens et aux bonnes mœurs de la classe dominante. Alors en effet, que ce soit le hard ou le joint, s'il s'agit de faire un bras d'honneur au politiquement correct...

Teanna Trump

Dernière minute : voilà un article qui tombe à pic au moment ou la starlette du porn Teanna Trump vient de prendre le 1er juin dernier, six mois ferme pour détention de cannabis ! La belle de 20 ans que nos amis américains ont pu voir notamment dans "We fuck black girls", a été accusée en Oklahoma pour la possession de 3 kg "avec intention de revente". Ses fans sont furieux et l'un d'eux, sur Twitter, a suggéré qu'ils n'avaient pas mis le bon Trump en prison. Le candidat à la Maison Blanche appréciera. En sortant de prison, Teanna pourra toujours aller voir Larry Flynt pour investir du côté légal de la marijuana...

Jason Cold

À propos de Jason Cold

Reporter bilingue basé aux États-Unis, spécialiste du Xbiz américain.