On veut tomber dans le « Raven » !

Joyau du métissage, Raven Redmond ferait bander jusqu’à l’eunuque de Game of Thrones. Si elle est désormais enceinte jusqu’à ras bord, ça n’empêche nullement l’actrice floridienne d’avoir marqué la première moitié de l’année. Les meilleures partent toujours les premières… 

VDX : Raven, d’où te vient ce métissage extraordinaire ?

Raven Redmond : J’ai deux cultures. Je suis d’origine cubaine, mais j’ai du sang irlandais par mon père. Ca explique mes yeux clairs et ma couleur de peau.

Tu viens de Miami, vu de France, cette ville semble remplie de filles très chaudes, est-ce réellement le cas ?

Quand je suis allée à Los Angeles, j’ai vu que beaucoup de filles du porno venaient d’ici. Je pense que c’est en Floride que nous sommes les plus chaudes du pays. On peut se permettre d’être en minishort toute l’année, ça donne l’impression que l’on est toutes très ouvertes. Après, attention, j’ai des copines qui aiment séduire, mais qui ne coucheront pas… C’est bizarre, en fait.

Raven « s’étire » en toute circonstance…
Raven « s’étire » en toute circonstance…

Qu’est-ce qui t’a motivé à rentrer dans le porno ?

Je fais des photos depuis quelques années pour des publicités et des magasins de fringues. On m’a proposé de faire des clichés dénudés, puis un casting vidéo. Je ne suis pas effrayée par l’objectif et je me sens à l’aise dans mon corps, alors je me suis dit : « pourquoi pas moi ? ». Je ne voulais pas commencer sans mon mec et nous nous sommes lancés ensemble.

Es-tu le genre de fille à collectionner les « plans cul » ?

Comment dire… Je fais jeune, mais j’ai pas mal d’expérience. J’ai commencé tôt ! En arrivant dans le porno, un acteur m’a dit qu’il n’avait jamais vu une chatte aussi large et brulante que la mienne ! Maintenant, je me suis calmée. J’ai tout ce qu’il me faut.

Ton coté très juvénile t’as-t-il déjà joué des tours ?

Non. On ne m’a jamais refusé d’entrer en boite, au contraire, je suis payée pour y aller ! Je n’aime pas boire de l’alcool, mais sans même avoir 21 ans, j’aurais pu. A moi, on ne me refuse rien !

Quel est le truc qui te fait décoller au lit ?

Qu’on me prenne en jouant avec mon clitoris. J’aime qu’on me masturbe en même temps, mais pas trop fort, avec délicatesse. J’aime qu’on me prenne fort, mais pas les brutes.

Comment t’y prends-tu pour faire jouir un homme ?

J’aspire sa queue, je la prends dans le fond de la gorge, puis je la mets entre mes seins et je le branle en le regardant dans les yeux. Je ne connais pas un mec que je n’ai pas réussi à faire jouir comme ça ! En privé, c’est souvent quand je suis en levrette qu’ils jouissent. C’est dans cette position et, assise sur le mec, que je préfère aussi.

« Mets de l’huile petit homme dans la vie, faut que ça glisse ! »
« Mets de l’huile petit homme dans la vie, faut que ça glisse ! »

Et les filles, ça te branche aussi ?

Oui, j’aime bien et j’aime surtout qu’il y ait un autre homme avec nous. C’est dans le porno que j’ai découvert ça et j’adore !

 Tu ne sembles pas avoir tourné de scènes anales, me trompe-je ?

Je ne me suis jamais faite sodomiser. Je ne suis pas encore prête. C’est quelque chose que je réserve à mon mec et pour plus tard. En revanche, me faire lécher l’anus ne me dérange pas.

La preuve par l’image que la justice n’existe pas.
La preuve par l’image que la justice n’existe pas.

Entretiens-tu tes seins d’une manière particulière ?

Non, j’ai juste une crème hydratante et je les masse parfois sous la douche.

Les hommes doivent passer leur temps à les peloter, non ?

Oh oui ! Ils commencent toujours par ça, mais mes fesses ne sont pas mal non plus, je trouve. J’ai la chance d’avoir ces mensurations d’autant que je mange tout ce que je veux et ne fais jamais de sport.

Quels sont les acteurs et les actrices avec lesquels tu as préféré travailler ?

Kylie Quinn m’a beaucoup plu. Comme moi, elle a l’air douce mais elle est très hardcore. Entre nous, c’était très intense. Après notre scène, on a fini épuisées. Chez les acteurs, Marc Rose et Dean Van Damme ont été adorables avec moi. Leurs conseils ont aidé à ce que mes débuts se passent bien.

Là, elle a merdé : un pur scandale !
Là, elle a merdé : un pur scandale !

Quels sont tes pires et meilleurs souvenirs de tournage ?

Je n’ai pas apprécié quand on a essayé de me la faire à l’envers en m’imposant une scène avec plusieurs mecs alors que ce n’était pas prévu. Mon meilleur souvenir est d’avoir joui plusieurs fois d’affilée quand j’ai tourné pour Reality Kings.

Quel est le meilleur studio avec lequel tu aies travaillé ?

Reality Kings m’a fait travailler plus que toutes les autres productions. J’ai un super feeling avec eux. Ils sont de Miami aussi. Ceci-dit, quand j’ai regardé la scène que j’avais faite pour PornPros, j’ai trouvé que c’était très beau. Je pense que c’est la meilleure que j’ai faite.

La preuve par l’image que Dieu existe.
La preuve par l’image que Dieu existe.

A quoi carbure Raven Redmond sortie du X ?

Je ne suis pas une fille compliquée. J’ai besoin d’être entourée d’Amour et d’attention. Ma famille est derrière moi depuis le début. De ce que j’ai pu constater, j’ai de la chance car pour beaucoup d’actrices que j’ai croisées, ce n’était pas le cas.

Tu attends un très prochain « heureux évènement », as-tu néanmoins un regret par rapport à la carrière qu’on te promettait ?

Mais elle n’est pas terminée ! Bien sûr, ce n’était pas prévu, mais pour l’instant, je vis un rêve merveilleux. J’espère être en mesure de revenir sur les plateaux de tournage dès l’été prochain.

Avant elle, cet homme était chevelu et chercheur au M.I.T.
Avant elle, cet homme était chevelu et chercheur au M.I.T.

Sa Fiche

Raven Redmond

Né le 29 mars 1997 (19 ans) Originaire de Miami (USA) 1 m 65 50 kg 90E

Filmographie sélective :

- Rubbing On Raven (Reality Kings) - Detention Hall (Kelly Madison) - Exotic and Curvy 3 (Porn Pros)

Dimitri Largo

À propos de Dimitri Largo

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.