Les Françaises et l’infidélité

Mesurer l’infidélité n’est pas chose facile, mais Daylov, un nouveau site de rencontre basé sur les rapports extraconjugaux a relevé le défi et fait appel à l'Ifop pour réaliser une enquête de référence sur l'ampleur du phénomène de l'infidélité féminine dans notre beau pays.

Une enquête qui nous donne pas mal de chiffres intéressants pour mieux comprendre le phénomène de l’infidélité (rompre volontairement la fidélité dans un couple par des rapports sexuels avec une autre personne que son conjoint officiel) et surtout connaître en centaines de milliers ou millions l’ampleur du phénomène.

33 % des Françaises (soit une sur trois) ont eu un rapport extraconjugal en 2016 (elles n’étaient que 10 % en 1970 et 24 % en 2001). Ce qui représente tout de même 7,6 millions de femmes !

lvdx-enquete-francaises-et-linfidelite-les-visuel-1-uneAu-delà du sexe, si on élargit les questions, les chiffres augmentent :

  • 46 % des Françaises ont déjà embrassé un homme qui n’était pas leur mari,
  • 28 % ont déjà pensé à un autre homme pendant l’acte sexuel,
  • 27 % ont échangé des sextos ou messages coquins avec un autre homme…

Si l’on parle d’intention (donc pas encore de passage à l’acte), 1 femme sur 4 (23 % soit 3,8 millions de Françaises) serait séduite par l’adultère ! De quoi donner des sueurs froides à ces messieurs.

lvdx-enquete-francaises-et-linfidelite-les-visuel-35 grands critères expliquent cet éventuel passage à l’acte adultère :

N°1 : 61 % une attirance physique ou sexuelle

N°2 : 49 % l’envie de retrouver la magie des premiers instants

N°3 : 48 % le manque d’attention, d’affection ou de tendresse

N°4 : 44 % le manque d’épanouissement sexuel

N°5 : 43 % l’envie de profiter d’une opportunité

lvdx-enquete-francaises-et-linfidelite-les-visuel-4Mais 5 autres critères empêchent une femme d’envisager de tromper son mari :

72 % la satisfaction sur le plan sentimental

58 % la satisfaction sur le plan sexuel

57 % la vision du couple

43 % la crainte que son partenaire l’apprenne

13 % le manque d’opportunités

On connaît aussi les régions les plus infidèles et, pour une fois, ce n’est pas l’Île-de-France qui est en premier ! Poitou-Charentes, Provence Alpes Côte d’Azur sont en tête, avec 40 à 45 % de femmes infidèles ayant eu des rapports sexuels extraconjugaux consommés.

lvdx-enquete-francaises-et-linfidelite-les-visuel-5L’étude conclut sur le fait que 42 % des Françaises (soit 1,6 millions de femmes pourraient s’inscrire sur un site de rencontre extraconjugale, ce qui explique un peu mieux le succès des sites adultères qui ont vu le jour depuis 10 ans. Gleeden étant aujourd’hui, avec sa fameuse pomme à moitié croquée, le plus connu d’entre eux, suivi par Adulte friend finder et le français Rencontre adultère.

Un arsenal de sites qui risquent de faire évoluer à grande vitesse ces chiffres pas forcément très positifs pour la stabilité des couples et celle des familles françaises !

En savoir plus !

Elise

À propos de Elise

Étudiante en lettres modernes et libertine assumée. Mes deux passions: la littérature et le sexe. Que je peux enfin concilier sur ce blog, où je vous raconterai mes aventures sexuelles et autres coups de cœur et coups de gueule en rapport avec la sexualité. Bisous à tous (et à toutes, j'aime bien les filles aussi !).