Quand Valérie nous prend dans ses draps… On voit la vie en Rose !

139B3725

Rose Valérie, actrice X pétillante, femme féline au corps parfait, a déjà fait tourner la tête à plus d’un homme. Autant vous dire qu’elle est bien loin de vouloir s’arrêter en si bon chemin ! Avec fougue, passion et  vif appétit charnel, elle déballe ses talents de hardeuse, vampirisant tout bon apollon à prendre sur son passage.  Rencontre avec une femme qui tient fort bien les rênes de sa carrière !

Enzo Lavilezzi : Métissée espagnole, martiniquaise, tu as grandi en Martinique… Est-ce que le sexe est un sujet tabou là-bas ?

Je suis arrivée en Martinique à l’âge de 15 ans, le bon âge justement pour commencer à sortir avec les garçons et aller plus loin que le « bisou-bisou » ! Et de mon point de vue, Le sexe en Martinique n’est pas un sujet tabou, cela fait partie des plaisirs de la vie. Comme s’amuser, boire des Ti-punches et faire la fête ! Là-bas c’est bel et bien sea, sex and sun. La plupart des musiques et des danses sont très provocantes et portent sur le sujet du sexe. Le plus marquant c’est durant la période du carnaval qui dure plusieurs jours. Tout est permis, dans la rue les déguisements sont très hots. Je me rappelle de soirées carnavalesques où des saladiers remplis de préservatifs étaient disposés sur les bars… Il n’y a pas de gêne sur ce sujet , les martiniquais assument leur corps et leur sexualité. Et puis il y a ceux qui sont plus pudiques… comme partout.  Je n’en fais pas une généralité !

MG8A3896-iloveimg-convertedComment et à quel âge as-tu découvert les plaisirs du sexe ?

Les premiers plaisirs du sexe en me masturbant à la préadolescence, j’ai découvert mon corps en jouant à la Barbie avec les copines car on s’amuse toujours à faire crac-crac Barbie avec  Ken… Et puis à l’âge de 16 ans, j’ai eu mon premier rapport sexuel avec mon petit copain. Nous avions tous les deux le même âge et avions picolé du rhum, beaucoup de rhum !

2
Crédit photo : Jacques Wiessler

D’après ce que j’ai pu lire, pour  toi être en couple rime avec routine et monotonie… Tu préfères être une éternelle butineuse ? Pourquoi ?

En effet si je suis en couple, routine et monotonie me font peur. C’est pourquoi l’homme qui accompagne ma vie doit avoir la même vision que moi. C’est-à-dire vivre ensemble en tant qu’ami, amant et amour. La vie est un grand terrain de jeu… Je ne butine pas constamment car tant que l’on ne s’ennuie pas, la folle aventure peut continuer.  Je suis une passionnée !

En matière de sexe, quelles sont les pratiques qui te font atteindre le 7ème ciel ?

Les pratiques qui me font atteindre le 7ème ciel sont en premier la sodomie, et si  l’homme maîtrise l’ art du cunnilingus c’est un envol au paradis ! La double pénétration aussi est extrêmement jouissive. Je vais crescendo et suis un peu schizo en matière de sexe… J’aime commencer doucement et finir en mode bestial, avec un peu d’agressivité… pour finir apaisée.

4Avant de faire du X tu vendais de la lingerie et produits coquins… Qu’est-ce qui t’a donné envie de passer devant la caméra en qualité d’actrice X ?

En effet, j’étais et je suis toujours  vendeuse conseillère indépendante en produits coquins et lingeries… Mais ma profession à plein temps était visuel merchandiseur et responsable sur plusieurs boutiques en prêt-à-porter. Ce que j’ai exercé pendant  à peu près 10 ans. Ce qui m’a donné envie de passer devant la caméra et d’être actrice, c’est mon côté exhibitionniste, ce goût pour le sexe et cette volonté de vivre une nouvelle et folle expérience professionnelle en alliant plaisir, rencontre, travail et notoriété.

3Comment en es-tu venue à choisir ce nom d’actrice : Rose Valérie ? Cela fait référence à quoi ?

Rose pour la couleur que j’aime, féminine, fraîche et positive… Ainsi que ma personnalité à voir la vie en rose… mais aussi la fleur.  La rose est symbole de passion, d’amour, de douceur et de fragilité mais elle sait se protéger avec ses épines… La rose est une source d’inspiration pour bon nombre d’artistes et de poètes. Le parfum de la reine des fleurs est si subtile et enivrant… Et en second Valérie, je ne me cache pas… C’est mon vrai prénom de naissance, et il signifie vaillante.

Par nature, tu te dis exhibitionniste, le film X est-ce selon toi la meilleure manière d’assouvir ce fantasme ?

Carrément ! Pouvoir montrer à qui veut le voir mon corps et mes ébats sexuels endiablés… C’est être exhibitionniste… et exhibitionniste en grand format !

Que penses-tu des réalisations en Immersion 3D ? C’est plutôt le must pour une exhibitionniste non ?

Je crois fortement en l’immersion 3D, je pense qu’ il faut vivre avec son temps et utiliser les dernières technologies. L’ immersion c’est très excitant cela permet d’ être au cœur de l’action et de faire fonctionner ses sens comme si on y était… Même si bien sûr les amateurs de porno auraient aimé être vraiment présents… C’est déjà un pas en avant pour vivre l’instant avec nous les acteurs(trices).

bonus_1Comment vis-tu cette reconversion professionnelle ?  Est-ce à la hauteur de tes espérances ?

Je vis cette reconversion avec toujours autant d’excitation… Je suis satisfaite car j’ai été tout de suite lancée dans le milieu du X avec de belles productions, j’ai voyagé dans l’Europe et gagné en notoriété. Je pense que mon professionnalisme, mon attraction sexuelle et mes bonnes énergies me permettent d’évoluer comme je le mérite.

Quand et comment t’es-tu lancée dans le X et qui t’a donné ta chance ?

Je me suis lancée dans l’aventure il y a à peu près un an et demi, j’ai communiqué par le biais d’un site échangiste avec Alexandre Legland, le petit ami d’Anissa Kate. Je lui ai envoyé des photos de moi et il m’a immédiatement fait venir en Espagne où j’ai tourné ma première scène pour Anissa Kate, une production Colmax.

Quel était ton partenaire et quel souvenir gardes-tu de cette première scène ?

Mon premier partenaire était le bel étalon espagnol  Juan Lucho… Mon souvenir en quelques mots : belle queue et beau calibre, jouissance et rigolade.

8Tu sembles garder un souvenir particulièrement mémorable de ton tournage avec Mike Angelo et Ian Scott pour Legal Porno… Pour quelles raisons ?

Tout simplement parce que c’est du sexe zéro limite, nous avons fait cette scène avec une belle puissance sexuelle, on était vraiment à fond, c’était  100% anal… C’était vraiment très endiablé et physique, le feeling au top, et j’ai fait mon premier squirt (éjaculation féminine) !

Quelles sont, à ce jour, les différentes productions pour lesquelles tu as tourné ?

À ce jour, j’ai tourné pour DDF, Legal Porno, Colmax, Nathan Blake, Canal +, Woodman, Reality King, Coppula, Hot Vidéo, Dorcel, Jacquie & Michel Elite, Jules Jordan, Union.

5Espagne, Belgique, France, Pays de l’Est sont autant de pays dans lesquels tu as tourné… Quel pays est vraiment à la hauteur selon toi en matière de moyens et respect des actrices ?

Je pense être toujours bien entourée, car je ne fais pas de préférence, il y a toujours du respect et en matière de moyen chacun à son niveau fait le meilleur. Pour moi ce qui compte c’est la bonne ambiance et le professionnalisme.

Y a-t-il encore des  fantasmes que tu aimerais réaliser via les films X ?

Oui, celui d’être couchée et attachée pieds et poings sur les quatre coins d’une table, et que des gladiateurs musclés, bien membrés et masqués me baisent à tour de rôle…  Je pense même que ce serait plus excitant si j’ avais les yeux bandés.

Toi qui adules tant l’exhibitionnisme quel est l’endroit le plus fou dans lequel tu aimerais tourner un film X ?

Dans la cabine vitrée d’une grue en plein ciel au milieu de Paris.

Quel rôle aimerais-tu interpréter dans le cadre d’un film X ? Pour quelles raisons ?

Une geisha, pour pratiquer toute les positions du Kamasutra, connaître toutes les zones érogènes et rendre fou de moi les hommes, en ayant un pouvoir sexuel ultime sur eux.

Faisons un petit jeu… Quels sont les qualificatifs que tu apporterais pour chacun des acteurs suivants que tu as déjà eus comme partenaires…

Rose Valérie :
Mike Angelo  = Le dard puissant
Joss Lescaf  = Le gros barreau que je sens bien passer
Ian Scott = Le beau calibre savoureux
Lorenzo Viota = Le beau musclé endurant
Juan Lucho = L’étalon espagnol
Rico Simmons = La bonne bite en tendresse

6Tu as toujours un sourire rayonnant, tu as un corps de féline fort bien dessiné et tu as une endurance à toute épreuve. Quels sont tes secrets pour garder cette ligne irréprochable et maintenir cette pêche d’enfer ?

Rose Valérie : Mon sourire est le reflet de mon optimisme et joie de  vivre. Mon corps de féline et mon endurance c’est le sport, plus particulièrement mes 9 ou 10 km de footing, c’est vital de courir tous les jours si je peux. Je suis une vraie lionne de signe et de cœur, aimant la vie, les gens qui m’entourent, le sport, le sexe. Je suis une passionnée, une artiste, et surtout je garde à l’esprit qu’il faut  vivre l’instant présent et que l’on a plusieurs vies dans une seule.

Quel est ton crédo pour chaque jour avancer au mieux ?

Qui ne tente rien n’a rien… alors vis selon tes envies.

Est-ce compliqué pour toi d’assumer ta profession d’actrice X ?

Au début oui quand mes proches n’étaient pas au courant… Mais aujourd’hui je l’assume bien plus qu’hier et bien moins que demain.

7
Crédit photo : Jacques Wiessler

Quel regard ta famille porte-t-elle sur ce choix professionnel ?

Je suis proche de ma famille, et ils me connaissent très bien. Ils savent que j’ai la tête sur les épaules, que j’ai ce grain de folie et que j’avance quoi qu’il arrive. Ils ont confiance en moi et ils m’aiment quoi que je fasse. Le respect et la liberté de chacun est une chose que l’on a bien inscrite dans nos esprits, même si parfois le choix est assez bizarre.

Qu’apprécies-tu dans le milieu du X et ce que tu fuis par-dessus tout ?

J’apprécie les rencontres, la liberté, les voyages, et il y a zéro routine au quotidien, demain je peux être à Barcelone et la semaine prochaine à Prague. J’apprécie de plus en plus de jouer la comédie avec des rôles importants. Je fuis l’amateurisme, et les personnes sans personnalité propre. J’ai besoin d’être entourée de personne qui ont leurs idées à partager. Je déteste les ragots et toutes formes de pessimisme.

As-tu eu un agent pour parvenir à te faire connaître ou finalement es-tu parvenue à t’imposer uniquement avec ta rage de réussir ?

Je me suis imposée seule, sans agent. J’ai pu progresser grâce à mon professionnalisme, mon originalité et ma présence d’esprit.

9Pour une actrice X en début de carrière, estimes-tu gagner ta vie correctement aujourd’hui ? 

Je n’aime pas parler d’argent… Mais tant que je peux faire du shopping, tout va bien !

Sur ton dos sont tatouées des ailes d’ange… Pourquoi ce choix ? Qu’est-ce que cela symbolise pour toi ?

Cela fait maintenant 8 ans que j’ai mes ailes… C’est un symbole d’envol et de liberté.

Finalement serais-tu plutôt Ange ou Démon ?

Les deux … tout dépend lequel j’ai envie de réveiller.

Quel est donc ton Ange gardien ? 

Je suis mon propre ange gardien.

bonus_3
Crédit photo : Jacques Wiessler

Tu as désormais 31 ans, comment vois-tu ton avenir professionnel ? Comment souhaites-tu dessiner ton évolution ?

J’aspire à gagner en notoriété pour offrir ce que j’ ai de meilleur, quoi qu’ il arrive, devant ou derrière la caméra , avec ou sans sexe… Je dois vivre de mes passions, et j’en ai beaucoup… Évoluer en restant fidèle à moi-même… Je fais confiance à mon destin.

Passer un jour derrière la caméra est-ce quelque-chose qui te plairait ?

Oui car j’ai une imagination de folie !

Ton mot de la fin pour clore cette interview ? 

Rose Valérie : Life is pink ! (La vie est rose) Merci, grâce à cette interview, certains pourront découvrir un nouveau  pétale de rose qui en cache encore bien d’autres…

Enzo Lavilezzi

À propos de Enzo Lavilezzi

Enzo, diplômé d’une école de journalisme parisienne, réalise des entretiens avec des personnalités de l’art, de l’hard, du sport et de la politique depuis plus de 20 ans. Sa passion c’est l’autre. Découvrir et faire découvrir sans tabou tout type de personnages et d’univers. Ayant réalisé des interviews de différentes personnalités du X, de Nina Roberts à Nikita Bellucci, c’est tout naturellement qu’il rejoint aujourd’hui l’équipe de la Voix du X en qualité de reporter.