Suivez-nous

Bio/Milieu du X

Natalia : l’autre Starr…

Dimitri Largo

Publié

le

Une poitrine généreuse, un cul d’exception, le visage d’une pub « Nivéa » : Natalia Starr est « beaucoup plus bonne que la plus bonne de tes copines ». À 23 ans, la Polonaise marche dans les pas de sa grande sœur Natasha et a embrassé une carrière de pornstar riche en succès. Entretien.  

LVDX : Comment expliques-tu que les actrices polonaises soient si rares ?

Natalia Starr : Je ne sais pas, parce que j’ai grandi à New York, en fait ! Ma famille et mon entourage ont toujours respecté mes choix. Jamais ils n’ont cherché à m’influencer. Quand j’ai décidé de faire du porno comme ma sœur, ils n’ont pas cherché à m’en dissuader car ça se passait bien pour elle.

La communauté polonaise est réputée pour être pieuse et croyante, n’y a-t-il pas eu un frein de ce côté-là ?

Beaucoup vont à l’église, c’est vrai, à commencer par moi, mais à New York, ce n’est pas comme si nous étions restée en Pologne. Je suis arrivée ici à l’âge de sept ans. J’ai vécu à Brooklyn puis dans le Queens dans un quartier avec beaucoup de mixité ethnique. Je n’ai pas grandi qu’avec des Polonais et ça m’a rendu plus ouverte d’esprit. Mes croyances sont dans mon cœur, peu importe ce que je fais, ça ne regarde personne d’autre que moi.

Natalia_starr2Deux sœurs qui ont six ans d’écart et qui commencent le porno à un an d’intervalle, c’est assez exceptionnel, non ?

Ça a fait pas mal de bruit, oui ! Probablement que si ma sœur Natasha n’avait pas été dans le X avant moi, je n’y serais pas non plus. Nous nous ressemblons comme des jumelles, malgré notre différence d’âge. Nous sommes très proches et avons toujours tout partagé. Quand elle m’a annoncé qu’elle allait faire du porno et créer son site web, j’étais jalouse, j’avais envie de faire la même chose ! En plus, j’habitais avec son mari et elle. Je partageais ses expériences au quotidien.

Laquelle de vous deux aime plus le cul ?

Moi ! Mais c’est une belle salope aussi. Toutefois, elle est mariée, alors que moi, je n’arrive pas à me poser. Trop de mecs me font envie. J’aime trop la queue !

Y en a-t-il qui t’intéressent plus que d’autres ?

Je suis attirée par les hispaniques et les blacks. Mes opposés ! J’aime les hommes bien bâtis, solides. Les mecs de petites corpulences ne m’intéressent pas trop. Il doit avoir confiance en lui aussi.

Tu as souvent tournées des scènes avec ta sœur, vous êtes-vous déjà tapées le même mec en privé ?

Jamais en même temps et il y avait d’autres personnes à chaque fois.

Si on en juge à tes scènes, la sodomie, ce n’est pas ton truc…

Jusqu’à il y a deux mois, non. Mais Evil Angel a fait le forcing pour que je leur accorde la première. J’ai fait. J’ai aimé et en plus, je n’ai pas eu de traitement de faveur : c’était intense ! Maintenant que j’ai mis les doigts dedans, il n’y a pas de raison que je m’arrête.

natalia starr4Sur la fellation, tu as d’excellentes dispositions ! Est-ce un plaisir ?

Je suis une size queen (NDLR : une reine de la « taille ») ! J’aime les gros pénis avec beaucoup de sperme qui finit dans mon estomac…

Gloups… Cela t’excite-t-il que l’on joue avec tes seins ?

Me les faire sucer va tout de suite m’exciter. Ils sont gros mais pointent fort quand ils sont caressés. J’aime bien aussi quand un mec vient frotter son gland au bout de mes tétons et qu’il éjacule dessus.

Qu’est ce qui t’a surpris le plus quand tu es arrivée dans le porno ?

Je ne pensais pas que j’allais jouir et pourtant, je jouis au moins une fois sur chaque scène que j’ai faite depuis le début. L’adrénaline rend les tournages encore plus excitants pour moi. J’arrive à convertir le stress en plaisir.

Tu as commencé par des scènes lesbiennes, pourquoi ?

D’abord par du striptease, même. J’ai eu la chance que Penthouse et Hustler me repèrent. J’ai fait la couverture de leurs magazines. J’ai pu débuter à mon rythme, ne pas bruler les étapes, d’autant que j’avais ma sœur pour me conseiller. Lécher une petite chatte, c’est parfait pour commencer. Je ne voulais que ce soit sexy, doux et ne pas trop en montrer.

Natalia Starr3Pourquoi ne pas être restée modèle soft ?

Le hardcore m’a toujours fasciné. Il fallait que j’aille au bout de ma logique. Je n’aime pas faire les choses à moitié. Il fallait que je teste les orgies, les plans à trois, l’interracial… A chaque fois, c’était fun et ça m’encourageait à repousser mes limites.

Te masturbes-tu quand tu es seule ?

Pas trop, non. Je préfère largement que l’on me baise.

Quelle est ta position favorite ?

J’aime être assise sur le mec. Quand je sens que c’est moi qui aie la situation en main. Je dicte le rythme et laisse monter l’orgasme petit à petit. C’est trop bon !

A-t-on une chance de te voir tourner en Europe, voire en France ?

Ce serait génial. J’ai failli venir tourner à Londres, mais ça ne s’est pas fait. Je suis ouverte à toutes les propositions. Mon agent est à Los Angeles, que les réalisateurs n’hésitent pas à le contacter !

Natalia_StarrNatalia Starr
23 ans
Originaire de Ostrow Mazowiecka (Pologne)
1m73
57 kg
90 E

Filmo sélective :
– Back in the Butt (New Sensations)
– Manuel’s Maximum Penetration 2 (Jules Jordan)
– Orange is the New Pussy (Brazzers)

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.