Le pénis et l’espace, un duo pas très bandant

Après le fantasme de le faire dans l’avion, dans le train, ou le traditionnel capot de voiture, c’est l’espace, cette grande immensité sans fin, qui fait rêver de plus en plus de personnes. Nu en apesanteur, avec vue sur la Terre à défaut de la Tour Eiffel, la partie de jambes en l’air promet d’être rêveuse et mémorable. Mais voilà, le manque de gravité n’est pas bon du tout pour notre organisme. En effet, si Popol a un ennemi naturel, c’est bien le grand vide.

Dans les films de science-fiction, il y a toujours un passage où les personnages laissent tomber leurs combinaisons et leurs armes servant à trucider de l’alien, pour aller coïter… parfois sans même toucher le sol. On se souvient de Moonraker (1979), Gravity, The Expanse, et plus récemment, de Passengers. Jennifer Lawrence (Hunger Games, X-Men) et Chris Pratt (Les Gardiens de la Galaxie) se retrouvent les deux seuls passagers à être réveillés 90 ans trop tôt de leur hibernation. Ils vont devoir trouver de quoi s’occuper…

LVDX - INSOLITE - Baiser dans l'espace - Visuel (3) - MoonrakerPopol contre le reste de la galaxie

Jusqu’à preuve du contraire, le pénis n’est pas pourvu d’os, et un séjour dans l’espace n’aura strictement aucune incidence sur sa taille. Ce mythe est aussi faux que les pubs que l’on croise sur internet, pour rallonger son attribut en deux jours. En réalité, c’est même très néfaste pour ce fidèle compagnon. La gravité ayant un rôle majeur dans la circulation sanguine, une excursion dans les étoiles a pour effet de réduire la pression artérielle de tous les membres en dessous de la ceinture, même enseigne pour le chauve à col roulé.

LVDX - INSOLITE - Baiser dans l'espace - Visuel (4) - Apesanteur aquatiqueMais concrètement ça veut dire quoi ? Eh bien, qu’un séjour dans l’espace, a un impact bien plus meurtrier que l’image de Belle-maman en pleine action. Les fonctions érectiles étant touchées, bander deviendra mission impossible. Le malheur ne s’arrête pas là, la NASA a observé que le taux de testostérone de ces messieurs en combinaisons avait tendance à chuter en un éclair lorsque le corps reste trop longtemps tout là-haut. Inutile de préciser que la testostérone est un élément majeur de la vie sexuelle de monsieur. Aujourd’hui, aucune relation sexuelle n’a encore eu lieu dans l’espace, même si un couple – Jan David et Mark Lee - y a été envoyé et qu’un mariage y a eu lieu. Cela fait cependant quatre ans que ce sujet est envisagé : depuis que Dennis Tito, le milliardaire « premier touriste de l’espace » en 2001, a proposé d’envoyer un couple sur Mars pour décembre 2018. Cependant, le voyage durerait un an et demi dans un cube ayant une face de 6 m2. Sinon, pour retrouver la sensation d’apesanteur, on peut toujours tenter de le faire sous l’eau…

Rester un peu traditionnel n’est pas si mal que ça finalement. Reste encore les toilettes d’un avion pour ceux qui veulent à tout prix s’envoyer en l’air.

Vincent Lacrosse

À propos de Vincent Lacrosse

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.