Suivez-nous

Bio/Milieu du X

Haley Reed : « J’ai toujours été curieuse d’en avoir plein le visage »

Dimitri Largo

Publié

le

Chez LVDX, on aime les belles plantes qu’on arrose, pas les arbustes rabougris. Et dans la pépinière, Haley Reed, élevée au soleil de Floride et gorgée de sève, ne laisse aucun mec de marbre mais juste dur comme du bois. Entretien au tuteur.

LVDX : Haley, il paraît que tu as grandi au milieu des 500 Miles de Daytona…

Haley Reed : Je viens de Motown ! De Daytona Beach, la capitale de la bagnole, près d’Orlando. J’y vis mais je suis née dans l’Arizona, au milieu de nulle part, dans une ville appelée Rim, comme un Rimjob ! J’en connais un rayon sur le sujet… Je ne pouvais pas échapper au porno, c’était écrit dès le départ !

Peut-on dire que tu es une Daytona Bitch ?

Je renvoie l’image d’une fille assez douce mais je suis une garce à motard ! J’ai la taille pour enfourcher de grosses bécanes, les gros engins. J’aime les sensations fortes, la vitesse, l’altitude… Je me sens dans mon élément quand je frissonne.

Haley Reed 1Les gros sexes ne t’effraient donc pas ?

Sur les séquences où je dois sucer, parfois, c’est pénible. Parce que maintenant, sur les plateaux, tout est tourné vers les gorges profondes. C’est à celui qui l’enfoncera le plus profondément possible. On va s’arrêter dans l’estomac, je pense ! Moi, je ne sais même plus où les mettre et pourtant, je ne ménage pas mes efforts. J’ai déjà dû stopper les tournages pendant quelques jours parce que j’avais les amygdales endolories. Sur les pénétrations, je peux encaisser n’importe quoi, n’importe où.

Tu as un visage frais et une silhouette exceptionnelle, les travailles-tu ?

Je fais attention tous les jours. On a rien sans rien. Je me lève à 6h30, y compris le week-end et je pars faire un footing, avant même le petit déjeuner. Je mange « vegan » évidemment. Pas de pain, ni de gluten en général. Deux à trois fois par semaine, je vais à la salle de fitness. Ma vie hors porno est bien réglée et n’a rien d’excitant.

haley reed 2Rassure-nous, tu prends quand même ta dose de protéines grâce au sperme ?

Pour être honnête, je n’aime pas trop avaler, mais j’ai toujours été curieuse d’en avoir plein le visage. C’est le genre de choses que l’on adore ou que l’on déteste. Et moi, j’adore. Je me mets sur les genoux, j’attends ma récompense et je sais qu’elle peut arriver à chaque seconde. J’aime regarder le visage du mec pour savoir ce que je lui inspire, voir à quel point il me désire. À ce moment, je me sens sexy dans ses yeux.

Comment aimes-tu être baisée ?

Avec tendresse. Sur un tournage, je travaille. Ce n’est pas la même chose. Je ne pourrais pas faire du porno si j’avais à être trop proche de mon partenaire sur une scène. Il faut bien séparer la vie privée et pro où tu te perds. Que les fans se rassurent, je prends mon pied et je ne mens pas sur ce que je leur donne, mais j’ai toujours fait la distinction entre faire l’amour et baiser.

haley reed 4Es-tu une brouteuse de minou ?

Oh oui ! Entre filles, la sensualité est décuplée. J’aime avoir les doigts d’une femme dans ma chatte. Si la fille me plaît, je peux même m’ouvrir au point qu’elle peut y enfoncer la main. Homme ou femme, je ne calcule rien, je prends le plaisir là où il est du moment que j’y trouve mon compte niveau sensation.

Combien de mecs as-tu eu dans ta vie ?

Entre 20 et 30. Je ne sais si c’est beaucoup. Je me fais peu draguer. J’ai le sentiment que les hommes n’osent pas m’approcher. Quand ça arrive, si le mec me plaît, je sais me montrer docile et il me baisera en doggy assez vite. Je n’aime pas attendre pour rien.

haley reed 6Tu as fait une scène pour Tushy où tu te fais lécher le cul puis sodomiser, un grand moment ! Tu peux raconter ?

L’acteur, James, me plaisait beaucoup et ça faisait toute la différence. C’était intime. Je dois reconnaître que sur cette scène, j’ai fait l’amour. C’est rare. J’ai joui trois fois et j’ai bu son sperme. Dans le fond, je suis une vilaine salope sans principe. On peut tout me faire. Tu crois que je mérite qu’on me punisse ?

Tu brûleras certainement en Enfer… Quelles sont les différences entre être prise par devant et par derrière ?

Mon minou est plus serré que le trou de mes fesses ! Et ce n’est pas moi qui le dis. Par devant, c’est surtout la stimulation de mon clito qui va me faire décoller. Par le cul, la stimulation est mentale. J’appréhendais avant ma première anale, comme toutes les filles mais c’est passé « crème » ! Je mets ça sur le compte de la décontraction. Je ne ressens pas de stress ou d’appréhension. Je suis d’une nature curieuse, je n’ai pas peur des choses avant de les faire.

haley reed 5Es-tu d’accord avec ce proverbe : « le sexe quand c’est bien, c’est sale » ?

Assez. J’aime qu’on me baise en m’abreuvant d’insultes et avoir du sperme partout, sauf dans la bouche, comme je te l’ai dit. Mais est-ce sale ? Pas pour moi. Rien n’est sale dans le sexe. Ce qui est sale, c’est l’esprit des gens qui vous jugent.

Les acteurs porno sont-ils vraiment des meilleurs coups ?

Ils savent comment donner un orgasme assez vite. Ils ont l’expérience et connaissent les endroits sensibles chez une femme, mais tout ça, c’est anecdotique. Sans feeling, le mec peut avoir une queue de 30 cm, ça ne me fera rien. Tout se passe au niveau mental.

Quels sont tes loisirs ?

Je sors pas mal en concerts. Je suis très branchée musique. J’aime le rock alternatif et l’électro. J’ai eu la chance d’apprendre la guitare quand j’étais plus jeune. J’ai gardé un bon niveau. Dès que je suis posée, j’aime en jouer. Ça me détend.

haley reed 8Haley Reed
24 ans
Originaire de Daytona (Floride)
1,78 m
56 kg
80 B

Filmographie Sélective :
– Hot For Haley (Realitykings)
– Searching For The Perfect Creampie (Teamskeet.com)
– Cum Swallowing Auditions 29 (Jules Jordan)

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.