Suivez-nous

Gay

Le Riad, voyage gay en plein cœur de l’Orient

Mickael Cock

Publié

le

Paris n’arrête jamais sa course folle : les Parisiens sont les habitants les plus stressés de l’Hexagone. Bien que la capitale soit le rendez-vous de tous les plaisirs et de toutes les expériences, elle n’en reste pas moins une amante exigeante. Pour l’attiser, pour la supporter, il est important d’être bien droit dans ses pompes.

La détente : seul, c’est bien, entre garçons, c’est mieux. Le Riad, solide bastion contre les agressions du quotidien prend ce rôle de bouclier. Les bains à l’ambiance orientale sauront vous faire oublier, le temps d’une journée ou soirée, l’étouffante vie citadine.

LVDX - GAY - SAUNA - Le Riad - Visuel (3)7 raisons d’aller transpirer au Riad :

La dimension familiale, c’est un des points forts que l’établissement souhaite conserver. Contrairement aux leaders du marché, qui ne comptent plus les mètres carrés, le Riad sait très bien optimiser son espace. Le staff est accueillant, et surtout très proche de ses clients. Vous n’osez pas aborder quelqu’un ? Ils savent très bien jouer les entremetteuses. Envie d’une oreille attentive ? Le bar est le spot parfait pour papoter, et même se confier. Plus discret que des médecins, ils ne diront jamais rien.

LVDX - GAY - SAUNA - Le Riad - Visuel (6)La discrétion est de mise, et c’est une très bonne chose. Il n’y a pas marqué « gay » sur la façade, il n’y a rien qui montre que l’espace n’est que pour les hommes, ce qui rassure beaucoup. Vous serez juste un homme qui va faire un bain de vapeur. Les riverains apprécient cette initiative, et il n’est jamais arrivé qu’un accident se produise.

LVDX - GAY - SAUNA - Le Riad - Visuel (9)Il n’y a pas un jour où il n’y ait personne. Alors, bien sûr, le nombre de visiteurs n’est pas de 2 000 par heure, mais vous ne serez jamais seul. 75 % de la clientèle est habituée au lieu, ils ont leurs habitudes, leurs façons de faire et, si la solitude existe, elle est restée aux portes du Riad.

LVDX - GAY - SAUNA - Le Riad - Visuel (10)Se faire masser, la solution aux problèmes. De midi à minuit, une équipe de masseurs professionnels est à la disposition des clients. En presque 18 ans d’existence, pas un seul client n’est venu se plaindre d’une prestation qui ne lui aurait pas convenu. Les pros de la détente sont adorables, et très à l’écoute. Le petit plus qui fait la différence ? C’est le prix, moins de 30 € la demi-heure.

LVDX - GAY - SAUNA - Le Riad - Visuel (15)Hygiène, prévention et contrôle, les mots d’ordres des gérants. Les gérants sont au nombre de trois, trois charmantes personnes, toujours souriante et prêtes à rigoler, mais s’il y a bien une chose sur lesquelles ils ne comptent pas s’amuser, c’est bien ces trois-là. Les contrôles d’hygiène sont très fréquents, et l’on peut affirmer que là-dessus, ils sont de très bons élèves. Des capotes et du gel sont distribuées gratuitement, il y a de quoi se laver, bref, aussi clean et safe qu’à la maison.

LVDX - GAY - SAUNA - Le Riad - Visuel (16)Tout le monde est le bienvenu, qu’importe d’où il vienne. Quand on lit « sauna oriental », on imagine tout de suite un repère pour orientaux, eh bien non. Il y a tous les âges, des plus benjamins aux plus matures, des peaux les plus claires aux plus ambrées (des plus ou moins bien membrés aussi), de toutes les classes sociales, de toutes les professions, et la liste est encore longue… Le multiculturalisme, c’est au Riad qu’il a décidé de séjourner.

Le thé à la menthe est vraiment (mais alors vraiment) très bon. Il est fait maison, servi à la température parfaite, de la même façon que dans les pays orientaux. L’odeur vous caresse le nez, la chaleur vous émoustille les lèvres, et le goût fait danser vos papilles. Non, vraiment, le thé est une tuerie.

Michael Cock est journaliste et archiviste : il suit l'actualité et l'évolution de la communauté gay depuis plus de 20 ans. Militant de santé sexuelle, les nombreuses confidences qu'il a recueillies lui permettent de relativiser sur les sexualités. De formation scientifique et théâtrale, il décrypte avec humour et logique l'inconscient sexuel de tous les sujets trop sérieux. Il contribue régulièrement pour Garçon Magazine.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.