Les 4 chiffres clés sexe de l’été

Il est toujours bon de faire un point, savoir où on en est, et surtout savoir où en sont les autres. Pas du tout dans une optique comparative, il est plutôt judicieux de savoir où se placer, et en plus on ne va pas se le cacher, ça fait toujours des trucs à raconter que personne ne sait (c’est peut-être ça qui fera craquer votre prochain coup…)

  1. 36 ans sinon rien !

Une récente étude britannique commandée par le site d’informations sur la contraception Natural Cycles, révèle, après avoir sondé environ 2600 femmes de trois tranches d’âge distinctes, soit les moins de 23, les 23-35 ans et les plus de 36 ans, que l’épanouissement sexuel dépend vraiment de l’âge. En effet, l’étude révèle que les plus jeunes sondées se sentent moins épanouies sexuellement que les plus de 36 ans. Environ six femmes sur dix de cette tranche d’âge assurent avoir fréquemment des orgasmes. En revanche chez les moins de 23 ans et les 23-35 ans, seulement cinq sur dix peuvent en dire autant. Finalement vieillir ça a du bon, si c’est pour prendre son pied encore plus !

femme orgasme

  1. Partenaire particulier.

Tout le monde veut toujours, parfois juste par curiosité mal placée, savoir combien de partenaires sexuels chacun peut avoir eu. Ipsos a donc réalisé une étude sur les pratiques sexuelles des Français, et surtout sur le nombre de partenaires. L’étude révèle qu’en moyenne les Français comptabilisent 9,5 partenaires sexuels différents sur toute leur vie. En réalité, pour les femmes, le chiffre est un peu plus bas avec huit partenaires, contre onze pour les messieurs. Si vous êtes au-dessus ou en dessous, pas de souci ce n’est rien de grave.

couple bed

  1. Le point sur les villes

On savait que Paris est la ville où l’infidélité est la plus répandue, mais que dit-on des autres villes ? C’est apparemment à Bordeaux que la demande de sexologue est la plus forte. À Lyon, il y aurait la plus grande concentration de célibataires qui se trouvent les plus attirants (un peu de self-compliment c’est toujours bon à prendre). En revanche, les hommes du Nord seraient les plus humbles de France. Même les parisiens, souvent reconnus pour leur arrogance, n’arrivent pas à la cheville des Lyonnais (20e place seulement) du classement de l’agence Elite.

Lyon

  1. L’amour n’est pas seul dans le pré.

Les agriculteurs seraient les plus chauds du caleçon. Environ 15 % pratiquent l’échangisme contre 4 % dans le reste de la population. De plus, presque la moitié des agriculteurs avouent avoir pour fantasme de faire l’amour dans un lieu public, contre 28% dans le reste de la population. D’autres professions se démarquent par la fantaisie « olé olé » de certains. Les médecins, dentistes, avocats, ou les ingénieurs se distinguent dans la catégorie coquine pour leur amour des sextoys ou des pratiques sado-maso sur les bords. Un moyen de relâcher la pression comme un autre en somme.

agricultrice sexyu

Alors après ces chiffres, la conclusion est sans appel : pour être sûr de prendre son pied cet été, il faut plusieurs choses : être une femme de 36 ans dans la région de Lyon et fricoter avec des agriculteurs. Maintenant, à vous de voir…

Elise

À propos de Elise

Étudiante en lettres modernes et libertine assumée. Mes deux passions: la littérature et le sexe. Que je peux enfin concilier sur ce blog, où je vous raconterai mes aventures sexuelles et autres coups de cœur et coups de gueule en rapport avec la sexualité. Bisous à tous (et à toutes, j'aime bien les filles aussi !).