Suivez-nous

Actu/News

Un point sur la fellation

Cécile Saint Laurent

Publié

le

La fellation, cette petite gâterie plébiscitée par de nombreux gourmands et prodiguée par amour… Petit plaisir ou pratique pour se sentir encore plus proche de son partenaire, elle semble aujourd’hui être un indispensable, que ce soit dans les films ou dans la réalité. Huit Français sur dix ont déjà eu le plaisir de se faire tailler une bonne pipe. Qu’on la nomme caresse buccale, lécher, sucer, embrasser, quel que soit son nom, le sexe oral fait partie de la parade nuptiale depuis la nuit des temps. Zoom.

fonds-ecran-images-sexy-compilation-de-fellation-amateur-10

Dans le célèbre guide du cul maintenant connu de tous, le Kamasutra, on trouve la mention de la pratique de la fellation, avec des précieux conseils pour devenir la reine de la pipe. D’après le guide, les femmes raffolent de la fellation : « Par passion pour cette sorte de plaisir, des courtisanes quittent des amants généreux et possédant de bonnes qualités pour s’attacher à des esclaves ou à des cornacs ». Il ne faut pas croire que la pipe est née de la dernière pluie, loin de là, puisque sa première origine remonte au Moyen Âge. Sauf qu’à l’époque, de telles pratiques étaient sévèrement punies par l’église. Aujourd’hui, d’après les statistiques, les préliminaires se voient toujours constitués d’une fellation. Dans les années 50, déjà 5 femmes sur 10 avaient sucé un homme. En 1993, elles étaient 7 sur 10. Ce qui fait de cette pratique une habitude populaire. C’est que certains estiment notamment que prodiguer ou recevoir une fellation n’est pas vraiment considéré comme « avoir une vraie relation sexuelle ». Et les chiffres vont dans ce sens. Un sondage a été réalisé sur environ 900 étudiants britanniques, pour 66% d’entre eux la fellation n’est pas un acte sexuel.

ob_49b4d9_les-hommes-aiment-la-fellation-4

Pour de nombreux couples, la fellation fait partie de la découverte générale du corps. Mais pour 50% des Français, ils ne la pratiquent que dans les grands jours. Ils seraient en revanche 20% de Français à ne jamais déguster le sexe de l’autre. Certains voient en effet cette mise en bouche comme dégradante pour la femme. Comme si celui qui caresse le sexe de l’autre était soumis à son partenaire. Pour d’autres, ce qui rebute, c’est la proximité avec les voies de sécrétion et le contact avec le sperme. La majorité sont des femmes et certaines refusent toujours de prendre le sexe de leur partenaire dans leur bouche. Parfois elles n’osent tout simplement pas de peur d’être surprise par une éjaculation soudaine, ce qui peut arriver…

fellation

On le sait tous, les goûts et les couleurs ne se discutent pas. De même, pour la manière de prodiguer la meilleure fellation, quand des femmes vous diront qu’une pression des testicules, c’est un peu la clé de la réussite, d’autres soutiendront qu’il faut plutôt privilégier un petit doigt délicatement inséré dans le rectum pour stimuler la prostate. Chacun sa technique, à vous de voir laquelle sera la vôtre.

Ancienne actrice de X des années 80, reconvertie dans le journalisme et éditrice de sites Internet X. Sous pseudonyme dans un souci de discrétion, mais toujours bien informée des dessous du milieu.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.