Suivez-nous

Actrices

Stoya : La performeuse qui fait trembler l’industrie

Cécile Saint Laurent

Publié

le

Le porno est le seul à décider si untel ou untel deviendra connu, si grande carrière il y aura ou si finalement non, vous resterez dans l’ombre. Avec celle qu’on surnomme la « blanche-neige » de l’industrie, on peut dire qu’elle a été choisie pour réussir par l’industrie elle-même. Elle fait partie de ces filles qui marquent leur temps. Ce qui impressionne chez cette sublime créature, c’est qu’elle a réussi à séduire autant les aficionados du porno mais aussi à plus grande échelle d’autres médias plus populaires. Rappelez-vous, en août 2013, le célèbre magazine Vanity Fair, dicteur du bon goût, lui réservait une tribune. Alors entre carrière prometteuse et scandale, zoom sur Stoya, la pornstar qui secoue le milieu du X.

???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Avec elle, rien n’est comme d’habitude, elle tourne quand ça lui chante, et en à peine quelques années, elle a su, du haut de ses 30 ans, devenir l’actrice la plus prometteuse de sa génération. Elle est à la fois féminine et musclée, star du porno et intellectuelle, elle est un peu de tout à la fois et ça donne un cocktail des plus explosifs. Cette jolie brune est fraîche, avec de jolis petits seins, et possède une peau nacrée qui fait rugir de plaisir tous ses fans. Il est évident qu’elle dénote du style classique des actuelles actrices du milieu. Depuis ses débuts, elle est en contrat exclusif avec Digital Playground. À l’époque de son embauche, la boîte de production cherchait une fille au look alternatif, façon Sasha Grey. Il est maintenant certain qu’ils ont tiré le gros lot, au vu de la carrière qu’elle réalise. Cependant, voulant profiter de son indépendance et aussi à cause de son caractère bien trempé, elle claque la porte du studio en 2014.

Avec Stoya, tout est différent, elle vit loin de la « porn valley ». Californienne, elle passe la plupart de son temps à New York, traînant dans les endroits branchés, de Williamsburg à Brooklyn, et ne tourne que 46 jours par an. Un luxe que peu d’actrices peuvent se permettre. Malgré la superbe carrière qu’elle réalise et la notoriété incontestable qu’elle s’est créée, tout n’est pas rose pour Stoya qui a récemment défrayé la chronique et l’industrie du X.

tumblr_m6qjqnGrNK1rzfaxno3_1280

C’est en 2015, que tout bascule pour l’actrice. À l’époque, et depuis plus de deux ans, Stoya forme avec le célèbre acteur James Deen, les « brangelina du X ». En couple à la scène comme à la ville, ils semblent filer le parfait amour. À mesure que leur popularité grandit, leur vie privée, elle, devenait quasi-inexistante. Le 28 décembre de la même année, Stoya déclenche une tornade dans l’industrie, en révélant avoir été violée par son ex, James Deen. Dans la foulée, huit autres femmes accusent l’acteur porno de différentes agressions sexuelles. Dans un post sur son blog Graphic Description, elle explique ne pas avoir porté plainte au moment des faits car elle n’a pas confiance en la justice américaine qui « ressemble peu à de la justice lorsqu’il s’agit de travailleurs du sexe ».

stoya-1181904

Cette histoire lui colle un peu à la peau. Elle aurait pu finir sa carrière à la suite de ce traumatisme, mais elle en a choisi autrement. Elle aime son métier et n’envisage pas tant la pornographie comme un jeu que comme une véritable expérience corporelle, qui lui apporte du plaisir. Car oui, Stoya a deux à trois orgasmes par scène de sexe. Aujourd’hui, elle fait toujours ce qui lui plaît, personne ne la forcera jamais à faire des choses qu’elle ne veut pas, et pour le moment, surtout pas mettre un terme à sa carrière.

Ancienne actrice de X des années 80, reconvertie dans le journalisme et éditrice de sites Internet X. Sous pseudonyme dans un souci de discrétion, mais toujours bien informée des dessous du milieu.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.