Suivez-nous

Pratiques sexuelles

Guide du outdoor sex : « pour être heureux vivons cachés, ou pas »

Cécile Saint Laurent

Publié

le

Qui veut, ne peut pas décider de batifoler librement en public sans prendre un minimum de précautions. Même si le propre du outdoor sex c’est l’excitation créée par l’improvisation associée au fameux goût du risque, il faut que l’improvisation soit maîtrisée. Petit guide pour prendre votre pied sans risque dans les lieux les plus insolites qui soient.

En premier lieu, il faut savoir être réaliste dans ses fantasmes. Même si le fantasme est normalement un jardin secret de vos plus grandes folies illimitées, si vous voulez les réaliser, calmez un peu vos ardeurs. Neuf rapport sur dix, en France, se déroulent dans un lit des plus banals. Peu d’entre nous osent réaliser le fantasme pourtant partagé par 31 % des Français, soit celui de baiser dans un lieu public. Ce n’est pas à vous que l’on cachera le piment que cela peut ajouter à une routine quotidienne que de baiser en outdoor. L’auteur du livre Osez faire l’amour partout sauf dans un lit, Marc Dannam, explique : « Il n’y a pas d’endroit idéal, tout dépend du désir de chacun. Mais la plage, la piscine et la forêt remportent tous les suffrages. Oui, vous pouvez réaliser vos fantasmes les plus fous, mais il faut savoir faire la part des choses, il est inutile de se mettre en danger par exemple. »

Pour toute bonne partie de jambes en l’air en extérieur, il faut avant toute chose préparer le terrain. Non, il n’est pas ici question de labourer des champs. Quand on dit préparer le terrain, il est question de repérage de lieux. Ne laissez pas votre fougue vous emporter, il serait quand même dommage de devoir vous stopper en pleine action, surpris par autrui. Et il serait encore plus dommage de régler l’amende de 15 000 euros encourue pour exhibitionnisme. En plus, la planification peut avoir du bon. Le fait de préméditer la petite sauterie peut faire monter l’excitation chez certains. On préférera repérer les lieux avant, on évite la semaine et on privilégie le week-end et les heures matinales ou tardives. Cela limitera les chances de vous faire prendre la main dans le sac, ou dans autre chose…

L’essentiel dans la pratique du outdoor sex réside en deux mots : « zen » et « détente ». Ils doivent devenir vos mantras durant le coït. Il y a peu de chances que sursauter au moindre bruissement rassure votre partenaire et l’excite. L’effet est plutôt inverse et risque de stresser votre partenaire et donc de freiner son excitation. La peur doit plutôt être positive et contribuer au plaisir. Exit les préliminaires, on fonce vers l’essentiel et on évite toute perte de temps. Ici n’est pas le moment de montrer vos cours appliqués de Kamasutra. Point de démonstration ne faut, on se contentera de deux trois positions simples. Bien entendu, le silence est votre meilleur ami, canalisez-vous si vous êtes plutôt du genre sonore, les râles de plaisir doivent savoir eux aussi se faire les plus discrets possible.

Même si vous prenez toutes les précautions requises, gardez bien en tête qu’il est probable que quelqu’un vous surprenne en pleine action. Alors que faire ? Deux options s’offrent à vous dépendamment des personnes qui croiseront votre route. Face à des personnes choquées par la situation, ou même des représentants des forces de l’ordres, gardez votre sang-froid, ramassez petite culotte et autre slip et débarrassez le plancher illico presto. En revanche, si les curieux qui vous découvrent vous observent d’un œil amusé, libre à vous de jouer de la situation, d’autant plus si l’idée d’être observé vous plaît. Le outdoor sex, pour de nombreux sexologues, est un fantasme proche de l’exhibitionnisme…

Ancienne actrice de X des années 80, reconvertie dans le journalisme et éditrice de sites Internet X. Sous pseudonyme dans un souci de discrétion, mais toujours bien informée des dessous du milieu.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.