Six façons de durer plus longtemps au lit

Partons de l’équation suivante : moins un corps tombe vite, moins sa vitesse est grande. C’est exactement la même chose au lit avec votre conjointe, amante, plan cul. Fini les éjaculations précoces, grâce à ces conseils de pro, pour des orgasmes de qualité.

« L’éjaculation précoce est un problème qui touche presque tous les hommes à un moment donné de leur vie », explique Thomas J. Walsh, urologue à l’Université de Washington. Selon lui : « Il y aurait principalement deux méthodes qui permettraient de durer plus longtemps au lit. L’une physique et l’autre psychologique. Si certains remèdes ciblent les sensations que l’on ressent pendant les rapports sexuels, d’autres répondent à des inquiétudes, du stress ou à d’autres facteurs psychiques qui peuvent expliquer un déclenchement rapide ». La durée n’est pas la partie la plus importante de la formule pour éviter l’éjaculation précoce et avoir de bons rapports sexuels. Ici, six moyens de réguler votre orgasme.

  1. Rétrocontrôle biologique

En termes généraux, cela fait référence à l’idée que l’on peut réguler sa propre neurophysiologie, ou la façon dont le corps réagit aux sensations physiques. Bien qu’il y ait beaucoup de différents types de rétrocontrôles, l’un des plus communs, pour éviter l’éjaculation prématurée, est de vous mettre au bord de l’orgasme avant d’arrêter toute activité sexuelle ou masturbatoire jusqu’à ce que vous ayez maîtrisé votre excitation. Cette technique peut vous aider à apprendre à votre cerveau et votre corps à mieux contrôler votre réponse à l’orgasme. Emily Morse, sexologue, ajoute : « Assurez-vous simplement d’utiliser beaucoup de lubrifiant pendant que vous pratiquez l’arrêt au dernier moment, pour éviter de vous vautrer ».

  1. La compression

« Si vous pouvez sentir votre orgasme se mettre en marche, arrêtez-vous et pressez juste en dessous de votre gland. Appliquez une pression ferme avec le pouce et l’index et concentrez la pression sur l’urètre, le tube qui court le long du dessous du pénis », conseille Ian Kerner, sexologue et auteur de She Comes First. « La technique de compression peut vous aider à durer plus longtemps au lit en poussant le sang hors du pénis et en diminuant momentanément la tension sexuelle, ce qui réprime la réponse éjaculatoire », dit-il. « Il s’agit d’un autre type de rétrocontrôle, similaire à l’arrêt in extremis du coït », ajoute le Dr Walsh.

  1. Les produits désensibilisants

« Il existe des pulvérisations topiques appelées “anesthésiques locaux” que vous pouvez appliquer sur votre pénis pour diminuer la sensation et éviter l’éjaculation prématurée, dit le Dr Walsh. Lorsqu’il est utilisé correctement, vous pouvez ajuster la quantité de désensibilisation avec ces sprays, et l’effet ne touchera pas votre partenaire par erreur », ajoute-t-il. Un produit de ce type, appelé Promescent, est commercialisé aux USA. Ici un petit tutoriel qui explique comment procéder avec le gel en question. Mais attention, le manque de sensations pourrait rendre difficile le maintient de l’érection pendant le rapport.

  1. Contrôle par la capote

« La plupart des grands fabricants de préservatifs fabriquent des caoutchoucs très épais qui agissent comme un désensibilisateur, explique M. Morse, et ceux-ci peuvent vous aider à éviter d’éjaculer trop tôt ». Recherchez le jargon marketing comme Plaisir Étendu de Trojan ou Performax de Durex, qui sont des termes de fantaisie pour ce style plus épais de préservatif.

  1. Les pilules

« Beaucoup d’hommes ont recours à des pilules pour entretenir leur érection. En Europe, il existe aussi des médicaments légaux qui peuvent vous aider à durer plus longtemps au lit », toujours selon Walsh. Mais attention : « Même si les essais montrent que ces médicaments ont vraiment profité aux hommes avec l’éjaculation précoce, certains de ces médicaments peuvent être dangereux en cas d’abus, parfois sans n’avoir aucun effet sur la durée des rapports. » Rien n’est prouvé. La plupart de ces médicaments sont des antidépresseurs qui peuvent provoquer des changements d’humeur ou d’autres effets secondaires. Le Dr Walsh vous conseille plutôt d’en parler à votre médecin pour discuter de cette option.

  1. L’avis d’un expert

Si vous pensez que vous avez vainement tout essayé pour avoir de meilleurs rapports sexuels, il est peut-être temps de discuter de votre problème avec un spécialiste de la dysfonction sexuelle. « Un grand nombre de traitements dont nous avons déjà parlé sont des techniques de mise en œuvre assez difficiles qu’un spécialiste peut vous aider à utiliser efficacement. » Il recommande de demander à votre médecin de vous référer à un urologue, qui peut vous soigner lui-même ou vous référer à la bonne personne pour votre problème. « Il ou elle vous aidera à aborder cela de façon pratique et pragmatique », dit le Dr Walsh, ajoutant « Il ne s’agit pas d’entrer en contact avec votre moi intérieur. Il s’agit d’apprendre les mécanismes physiques ou mentaux qui peuvent vous aider à éviter l’éjaculation précoce. » Le plaisir oui, mais toute la nuit.

Vincent Lacrosse

À propos de Vincent Lacrosse

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.