Septième ciel et neuvième porte

Tout le monde s’est déjà imaginé mourir pendant une bonne partie de baise endiablée. Le scénario classique de la crise cardiaque, puis la découverte de votre corps sans vie, nu comme un ver, par les pompiers. Mais est-ce vraiment quelque chose qui pourrait se produire ? Et quels sont les risques de calancher au pieu alors que vous apprêtiez à grimper aux rideaux ?

Comme les légendes urbaines, il y a toujours des histoires à dormir debout. Des trucs qu’on sait faux, mais qu’une partie de nous-même croit tout de même un peu. Mais un cunnilingus peut-il tuer ? Et quels sont les risques de crises cardiaques durant un coït ? Voici un petit article qui vous éclairera sur les risques, auxquels on ne pense pas systématiquement, pendant les rapports sexuels.

Le cunnilingus demeure sans danger du moment que l’air, comme le courant, passe.

Rassurez-vous ! Le danger de tuer votre partenaire lorsque vous lui faites un cunni, est relativement limité. Il faudrait quand même y aller fort pour trucider quelqu’un de cette façon. Pour que cela devienne risqué, la personne qui a sa langue enfoncée entre les grandes lèvres de l’autre devrait couvrir, complètement, l’entrée du vagin avec sa bouche pour faire en sorte d’empêcher l’air de sortir. Du coup, à moins que vous soyez comme Mick Jagger, pas vraiment de danger en perspective.

Jiva… Jiva pas ? Pour le karma, on verra…

Pour ce qui est de la possibilité de mourir durant un rapport sexuel [ah oui. La fameuse crise cardiaque], selon les spécialistes, on remarque que c’est globalement beaucoup plus courant pour les mecs d’y rester durant l’acte [sorte de coitus interruptus definitivus…]. Seulement 6 % des victimes d’infarctus, pendant une bonne baise, sont des femmes. Selon le gynécologue Sylvain Mimoun, c’est très rare et une personne qui est capable de monter un étage à pied, n’a aucun risque au lit. Ouf ! On souffle…

Pour les adeptes du masochisme, toujours prévoir consignes et pratiques de sécurité.

« Elle avait l’habitude de se pendre tout en se masturbant […] »

Ce qui fait sourire, c’est quand le karma entre dans l’équation. Que vous y croyez ou non, une étude réalisée par Virgin Radio révèle que 93 % des personnes mortes pendant une relation sexuelle étaient en situation d’adultère. Coïncidence ? À méditer…

Pour ceux de vous un peu coquins et masochistes, il est important de parler de l’asphyxie érotique. Comprenez bien, le fait de priver un cerveau d’oxygène pour en retirer un certain plaisir sexuel. Pas la peine d’être un génie pour savoir que l’humain a besoin d’air pour vivre, en conséquence, la pratique de la strangulation est, forcément, un acte dangereux à la base. Et on ne vous parle même pas du danger supplémentaire quand, en plein petit plaisir solitaire, certains décident de se couper la respiration en solo ! Imaginez, quelle horrible mort…

Évitez que votre partie de jambes en l’air ne tourne à la soirée Walking Dead, ou alors… courez !

Nonobstant, c’est déjà arrivé à une femme de 44 ans, dont le cadavre a été retrouvé suspendu en haut des escaliers par une ceinture en soie attachée à la rampe. « Elle avait l’habitude de se pendre tout en se masturbant, selon le partenaire de la défunte. Il a donc été conclu à un décès par asphyxie lors d’une pendaison associée à une activité autoérotique. » Peut-on lire dans un article paru sur le blog du journal Le Monde [Quand l’activité sexuelle solitaire tourne au drame, de Marc Gozlan, daté du 26 avril 2017].

Pour éviter ce genre de situation, ne faites pas cela seul, ça limitera les risques. Dans le cas où vous décidez de le faire avec votre partenaire, mettez-vous d’accord à l’avance d’un safeword [mot de passe] ou encore d’un « signal de sécurité ». Alors les amis, s’il est certain que tout le monde va mourir un jour, autant faire en sorte que la rencontre avec la « grande faucheuse » se fasse le plus tard possible, ça vous fera plus de temps pour niquer.

Elise

À propos de Elise

Étudiante en lettres modernes et libertine assumée. Mes deux passions: la littérature et le sexe. Que je peux enfin concilier sur ce blog, où je vous raconterai mes aventures sexuelles et autres coups de cœur et coups de gueule en rapport avec la sexualité. Bisous à tous (et à toutes, j'aime bien les filles aussi !).