Un nouveau reality… chaud !

À l’automne prochain, la chaîne Z Télé, lancera, une fois de plus, une téléréalité basée sur la vie quotidienne de stars du porno.

Ah ! Téléréalité quand tu nous tiens. On aura eu le droit à tout. Les Anges, les Marseillais, les Ch’tis. Mais au Canada, ils ont quand même des idées vachement plus sympas, car, si ici, les Kim et autres starlettes se trémoussent le fion en micro-bikini ou strings [politiquement correct oblige], au Québec, la nouvelle tendance est de suivre le quotidien des stars du X et ici, en l’occurrence, de celui d’un acteur et d’une actrice, du matin au soir.

Vandal Vixen, l’actrice canadienne a été mise en lumière par l’émission The Vixen Show

En 2016, la chaîne québécoise, Z Télé, habituée aux reality-shows, avait déjà diffusé une mini-série de téléréalité, de huit épisodes de trente minutes, sur la petite vie tranquille de l’excentrique actrice Vandal Vixen [Myriam Crépeau], réputée pour son look tant improbable que bordeline, ses nombreux tatouages et piercings. Elle avait d’ailleurs, à l’époque, eu quelques inquiétudes, après la diffusion du premier épisode de The Vandal Show, quand elle déclarait à Hugo Meunier, du site Lapresse.ca : « Les gens vont en apprendre beaucoup sur moi, notamment plusieurs moments intimes où je ne suis pas mon personnage. » Les caméras exploraient alors son univers fétichiste, peuplé de drag-queens et d’adeptes du BDSM.

Un look « destroy » pour une actrice fétichiste immergée dans l’univers sadomaso.

Mâle et femelle, d’alpha à oméga

Cette fois-ci, si on ne dévie pas du sujet, on change de décor, car dès cet automne, vous pourrez suivre, à Los Angeles les « aventures » de Jessy Jones, qui a reçu l’année dernière l’AVN Award du meilleur performeur étranger [le Canada ne fait pas encore partie des États-Unis que je sache] et de Savana Styles, nommée dans plusieurs catégories pour la même cérémonie [accessoirement, épouse de la pornstar black, Lexington Steele], qui a lancé sa propre société de production l’année dernière [Alpha Female] et réalisé pour l’occasion son premier long-métrage The Riders [sous-titré The ultimate cockriding cowgirl ou l’ultime chevauchée de chibres des cowgirls], un gonzo de style western, où en compagnie d’Adriana Chechik, de Romi Rain et de Briana Banks, le quatuor d’amazones utilise les hommes comme des montures, dans un festival de gorges profondes, squirts, doubles-pénétrations, doubles-anales et autres amusements.

Mais que ses shows sont chauds !

C’est donc ces deux pornstars qui ont été choisies, cette année, par la chaîne pour que l’on puisse suivre leur petite vie de tous les jours en version non censurée. Quand elles font leurs courses ou se rendent sur les plateaux de tournages pour déchirer du cul [pour lui] et se faire démembrer [pour elle], en passant par les petites fêtes organisées par les maisons de production, les cérémonies de remise de trophées ou les tests de dépistage du VIH. C’est sûr que même si ce ne sera diffusé qu’en milieu de nuit [pour le prime time, c’est raté], beaucoup, dont moi, seront plus en joie, que devant la saison 1… on ne sait même plus, de la Star Academy.

Savana Styles, une anal-queen, qui a su tirer parti d’une certaine élasticité.
Elise

À propos de Elise

Étudiante en lettres modernes et libertine assumée. Mes deux passions: la littérature et le sexe. Que je peux enfin concilier sur ce blog, où je vous raconterai mes aventures sexuelles et autres coups de cœur et coups de gueule en rapport avec la sexualité. Bisous à tous (et à toutes, j'aime bien les filles aussi !).