Paranormal sexuality

Les Anglais ont, décidément, énormément de talent. Après vous avoir narré les aventures d’un alcoolique obsédé des boîtes aux lettres, aujourd’hui, aventurons-nous un peu plus loin dans l’étrange et le bizarre, il y sera question de sexe [encore ?] et d’esprits.

Pour tout ce qui concerne le cul et la 4e dimension, nos amis britanniques obtiennent décidément la palme. J’en veux pour preuve, l’histoire de cette jeune habitante de Bristol de 27 ans, du nom d’Amethyst Realm [déjà un nom comme ça, on ne pouvait pas l’inventer], qui est passé récemment dans l’émission This Morning sur la chaîne londonienne ITV. Ce show, diffusé tous les jours entre 10 h 30 et 12 h 00, traite de différents thèmes tels que showbiz, mode, maison et jardin, santé, expériences vécues et infos, bref, une sorte de Télématin londonien.

Esprit es-tu là ? Si oui, tire un coup !

Et c’est donc sur leur plateau, face aux animateurs Phillip Schofield et Holly Willoughby, que notre étrange jeune femme a témoigné à visage découvert [si, si, faut quand même oser] pour expliquer l’histoire qui a changé sa vie.

Ayant emménagé avec son, désormais, ex-mari [comme c’est étonnant] dans leur nouvelle demeure, elle ne tarde pas à s’apercevoir que sa maison est, souvent, agitée par des phénomènes tant étranges qu’inexplicables. Évidemment, je n’évoque pas là de coups dans les portes, de télé qui parle ou qui change de chaîne toute seule, ou d’ustensiles ménagers qui font la météo… Non ! C’est quand elle est au lit, que ces curieuses manifestations se produisent. Car, accrochez-vous, elle baise avec des fantômes !

L’amour ça pique les yeux, ça fait pleurer et ça s’envole en fumée.

Je sens comme une énorme présence…

Effectivement, Madame est allongée et languissante, Monsieur étant, à ce moment précis, en déplacement pour affaires. Mais elle n’est pas seule [non je n’ai pas dit dans sa tête, ou si je l’ai dit, je ne l’ai pas dit fort], car autour du conjugal plumard déserté, où elle essaie vainement de trouver le sommeil réparateur qui la réconfortera de l’absence de son viril étalon, elle ressent une présence… un poids sur son petit corps frêle et une douce chaleur qui l’envahit. Flippant, hein ?

Comme elle l’explique aux animateurs [qui, nonobstant n’en reviennent toujours pas de cette histoire de revenants] : « Il y avait de la pression sur mes cuisses et de la respiration dans mon cou. Je me suis toujours sentie en sécurité. J’ai fait l’amour avec le fantôme. Vous pouvez le sentir. C’est difficile à expliquer. Il y avait un poids et une pesanteur, un souffle physique et des caresses, et l’énergie aussi. » Ben voyons ! Je rajouterais : et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu…

Tout se passe donc apparemment « bien » [enfin dans un cas pareil…], jusqu’au jour où Monsieur rentrant de l’un de ses voyages, a l’impression que quelqu’un se trouve dans leur chambre. Ni une ni deux, il se précipite et… rien, nada, que couik. Elle est seule sur le lit mais semble encore haletante, se remettant avec difficultés, d’un sauvage coït.

Avec un esprit, s’envoyer en l’air n’est pas qu’une expression au figuré…

Cette histoire de revenants, moi, je n’en reviens pas.

Et là, n’utilisant que son courage [ou sa folie, les psys n’ont pas encore tranché], elle lui avoue l’insoutenable vérité. Oui elle le trompe, oui elle a déjà eu au moins vingt amants. Mais il ne peut comprendre, car ces maîtres de l’amour, ces « chimériques » étalons sont intangibles, ils résident dans une autre dimension [eh oui et il n’y a pas qu’eux d’ailleurs], ils viennent de l’au-delà [La rédaction tient à rappeler que ça avait un peu chauffé pour le petit cul de la dernière en date qui avait simplement entendu des voix]… 

Mettez-vous une seconde à la place de ce pauvre homme qui apprend qu’il est cocu, que, de plus, il ne peut même pas céder à une saine colère [ou alors en mettant une série de pains dans l’air de la pièce, avec un peu de bol il en aurait au moins touché un] et s’aperçoit qu’il est marié à une cingl… femme quelque peu curieuse. Vous imaginez la suite, le couple se sépare, monsieur va tenter de trouver une personne « saine et équilibrée », loin de notre pauvre Amethyst qui se retrouve, désormais, seule et abandonnée. Enfin pas tant que ça au final.

Sur le plateau de This Morning, les animateurs ne sont pas revenus des histoires de revenants d’Amethyst Realm.

Mais croyez-vous que notre histoire s’arrête là, que nenni, la petite bristolienne a bien l’intention de convoler en justes noces [oui, vous avez bien lu] avec l’un de ses spirituels amants. De plus, elle compte bien tomber, le plus rapidement possible, enceinte. Mais comment qualifier le futur papa sur le registre de l’état civil ? Père, décédé et revenu ? Et au cas où elle arriverait effectivement à « donner la vie », après avoir atteint le 7e ciel avec un courant d’air [ne rigolez pas, il y en a bien une, il y a un peu plus de 2 000 ans…], pourra-t-on alors parler de « grossesse gazeuse » ? En vérité je vous le dis, si maintenant des poltergeists arrivent à mettre des polichinelles dans les tiroirs de nos compagnes, moi je vous préviens, je vire médium. À bon entendeur…

Vincent Lacrosse

À propos de Vincent Lacrosse

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.