Zsanett, la MILF par excellence ?

Si je vous dis Sandy Egerhazi, ça vous dit quelque chose ? Non ? Vega Vixen… non plus ? Ah ! Mais alors c’est que vous ne connaissez pas vos classiques. Parce que la petite hongroise, elle vous a déjà sans doute fait dresser le chibre, avec son corps de déesse et ses petites manies perverses.

Eh oui, on croirait pas, mais du haut de ses 41 ans, ça fait quand même pas loin de vingt ans, que la petite blonde d’1,68 m, s’expose devant les objectifs des photographes et des réalisateurs. Combien de studios l’ont-ils vue passer, tant dénudée que dévergondée, la Zsanett ? Des tonnes. De Viv Thomas à 21sextury en passant par Amkingdom ou DDF, j’en passe et des meilleurs.

Mais quel « corps » de ballet !

La fin 70/début 80 a quand même été un vivier de petites actrices, que l’on aimerait bien, nonchalamment, défoncer tranquillement le soir au coin du feu. Car question cheminée, elles ont toutes les pierres apparentes, du tirage et adorent [presque toutes] les grosses bûches !

Zsanett, une crème… pour filles

Tout est question d’ouverture.

C’est chez Viv Thomas, qu’elle a rencontré sa future bande de copines [Sophie Moone, Sandra Shine, Anetta Keys, Eve Angel et Cameron Cruz] et qu’elle va se déchaîner à leurs côtés. Car croyez-vous que ces demoiselles passent leurs week-ends à aller s’acheter ensemble la dernière paire de pompes à la mode ? Meuh non, elles préfèrent joyeusement se brouter le minou, se lécher la rondelle, bref, s’enfiler godes et autres joyeusetés à tour de bras, mais Elmer Food Beat n’en faisait-il pas l’éloge lorsqu’il chantait Le plastique c’est fantastique ?

Et dire qu’elle a raté « Top Chef » !

Repérée par Denys Defrancesco, elle pose ensuite devant les objectifs et la caméra pour DDF Network, toujours avec les mêmes amies. Car Sandy, c’est ça. Soit en solo, soit entre filles, mais les mecs… Niet ! Bon, on trouve bien un vieux shooting qui traîne sur le Web avec un Musclor aux cheveux tondus, mais tout n’y est que simulacre. Si elle approche la bouche de son gland, point de pipe, et dix centimètres séparent sa vulve du chibre du beau blond dans un ersatz de pénétration.

Ça entre filles, on ne renâcle pas à la tâche… hein !

Le charme de Lesbos interdit aux gros matos

De toute sa carrière que j’ai longuement et assidûment étudiée pour vous en faire un portrait le plus juste possible, je n’ai trouvé qu’un seul et unique photoset chez 21sextury où la donzelle accepte de se prendre un gros dard en bouche : Surprise party! Et la voir, enfin, pomper du chibre, pour une surprise… Car elle préfère largement se faire téter le berlingot par sa nouvelle amie Mya Diamond, qui elle, se fait enfiler comme une perle sur un collier et, si apparemment, elle est allergique au latex, elle ne l’est pas au foutre. Pourtant, elle n’est point la chaste, la petite : vaginale, anale, fist, uro, rien ne l’arrête car quand on est entre filles, tout est bon dans la cochonne.

Un truc en plumes… et un zoziau dans le gosier.

Mais que Dieu me turlutte et m’en soit témoin, depuis que je connais l’existence du diabolique Internet, j’ai péché, j’ai fauté, car j’ai plus passé de temps à étudier les fantaisies de Sandy, que mon bréviaire à la catéchèse de Saint-Honoré d’Eylau, Mea Culpa ! Ah muse ! Comme sa vision m’a envoûté au point de m’éloigner de cette pieuse existence vers laquelle je tendais avant de tendre autre chose, car n’est-elle pas la preuve vivante que Dieu existe ! Certes, si elle n’est point Euterpe ou Terpsichore, elle Clit… Clio. Car, malgré sa petite taille, elle a tout d’une grande. Et moi, moi qui me languis, le chibre à la main, me cognant désespérément contre l’écran LCD, comme l’anophèle se brûle la trompe en se frottant contre l’ampoule allumée. Moi qui voulais faire chauffer son radiateur et faire briller sa carrosserie, moi qui aurais été jusqu’à changer d’haleine pour qu’elle revienne, ses trois portes, comme la cité, me sont à jamais, interdites. Et pourtant si elle savait à quel point je voudrais lui crier : « Dis moi oui… Sandy ! »

Mieux vaut un gros gode en plastique, qu’une bite.
Cécile Saint Laurent

À propos de Cécile Saint Laurent

Ancienne actrice de X des années 80, reconvertie dans le journalisme et éditrice de sites Internet X. Sous pseudonyme dans un souci de discrétion, mais toujours bien informée des dessous du milieu.